Le Revo-Rama à Sanrio Puroland et au Pokémon Café / Pokémon Center DX ! (vidéo)


La surprise Sanrio Puroland

Hello Kitty, tous le monde connait. Ce que l’on sait moins c’est qu’il ne s’agit que d’un personnage parmi toute une kyrielle plus ou moins connus au Japon. C’est à eux qu’est dédié le parc indoor Sanrio Puroland, ouvert dans la ville de Tama, à l’Ouest de Tokyo, en 1990.

Avant d’y aller, nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre, et il faut bien dire que nous avons été, peu à peu charmés. De la gare de Tama Center au pont en briques colorées menant à ce bâtiment à l’architecture plutôt original, l’entrée et son escalator nous mène vers le centre du parc, ce magnifique arbre, qui accueille bon nombre de spectacles, plus lumineux et colorés les uns que les autres. Du petit show interactif pour enfant à la parade (qui a quelques points communs dans la narration avec la regrettée Fantillusion), en passant par le duel de danse j-pop, on se laisse vite embarquer.

Mais ce n’est pas tout, on retrouve plus traditionnellement des points rencontres, des boutiques, et un restaurant thématisé. Plus surprenant, deux parcours scéniques, plutôt mignons, même s’ils ne révolutionnent pas le genre. Un seul regret, malgré une page de leur site qui pouvait le laisser penser, pas de trace de Retsuko alias Aggretsuko, il faut se rendre dans l’une des boutiques Sanrio World de la capitale pour cela (Ginza par exemple). Dommage cela aurait pu rendre le tout encore plus attractif pour le public adulte.

Au final Sanrio Puroland est une excellente surprise !


Pokémon Center DX et son Pokémon Café. Une expérience pour les fans.

Comme vous avez pu le remarquer en lisant nos articles, nous apprécions les différents univers de Nintendo. En attendant leur future boutique “flagship” et le Super Nintendo Word d’Universal Studios Osaka, nous avons pu découvrir le Pokémon Center DX et son Pokémon Café.

Notez d’abord que l’expérience débute plusieurs semaines avant le voyage car la réservation en ligne est obligatoire. Une fois au Nihonbashi Takashimaya Shopping Center, vous n’avez plus qu’à vous frayez un passage dans ce dédale de boutiques en tout genre jusqu’au 5ème étage entièrement dédié aux monstres de poche.

Ici rien à voir avec la petite expérience Pokémon Center éphémère que nous avions eu à Paris, car ce magasin est immense, même si la foule vous donnera l’impression du contraire, heureusement les japonais sont bien courtois et tout se passe bien. On y trouve de tout, des peluches aux accessoires, et vous pourrez profiter d’un tarif détaxé avec votre passeport, ce qui sera une maigre consolation vu les nombreuses tentations sur votre route. Nous vous conseillons de vous préparer un petit budget avant d’aller dans ce temple de la consommation Pokémon.

D’autant plus que le Pokémon Café vous attendra, et qu’il est loin, lui-aussi, d’être économique, comparativement à la nourriture servie ou au créneau horaire restreint de votre repas (ce qui n’est pas dans les habitudes françaises il faut l’avouer, et plus fréquent ici). Mais le thème du restaurant, la commande tactile, la personnalisation des plats, les goodies, et la présence même de Pikachu cuisinier, rendront cette expérience unique, et à faire pour tout fan qui se respecte et qui fera son pèlerinage sur les terres japonaises.

Il ne manque plus qu’une expérience similaire autour d’Animal Crossing, licence qui s’y prêterait bien également. Nous avons appris, qu’un restaurant Sailor Moon venait d’ouvrir à Tokyo, nouvelle qui a attisé notre curiosité… pour une prochaine fois !

Des expériences vraiment uniques que l’on regrette de ne pas avoir en France, ou au moins en Europe. C’est certain, cela fonctionnerait. Mais d’un autre côté cela fait le charme d’une visite touristique au Japon, et rend pour toute famille geek, le voyage loin d’être banal.

Et vous que pensez-vous de Sanrio Puroland et du Pokémon Café ?


A propos de Pascal Kammerer – Freelance Journalist, Videographer and Connected project manager.

English : I created this blog in 2002, followed by the Le RevoRama channel, I am also a 38-year-old father. As a true journalist, and a self-taught videographer I strive to write moderated and sincere articles respecting both the topics and the readers. Founder of the Rêves Connectés limited liability company, I have 20 years’ experience as a Project and Web Project Manager / Community Manager. You can find more information through these links leading to my portfolio and my Curriculum Vitae. As a freelancer, I am available to work on your projects. I love to write and to share. I am passionate about new technologies, the “connected”/customer/user experience, web and mobile projects, community management, e-commerce, storytelling, medias, culture, family entertainment and theme parks, tourism and everyday life. Feel free to contact me, whether it’s about this blog or for any other professional project!

Do you like this blog? You too can experience your connected dreams. Check out our web and social media services for all audiences.Thank you. Pascal.

French : Créateur de ce blog en 2002 et de la chaîne Le RevoRama, je suis aussi un papa de 38 ans. Véritable journaliste et vidéaste autodidacte, j'ai à coeur d'écrire des articles mesurés et sincères, à la fois respectueux des sujets et des lecteurs. Fondateur de la SARL Rêves Connectés, j'ai 20 ans d'expériences comme Chef de Projets et Produits Web / Community Manager, vous trouverez plus d'informations sur ces lien avec mon portfolio et mon Curriculum VitaeFreelance, je suis disponible pour vos projets. J'aime écrire et partager. Je suis passionné par les nouvelles technologies, l'expérience "connectée" / client / utilisateur, les projets web et mobiles, le community management, le e-commerce, le storytelling, les médias, la culture, le divertissement familial et les parcs à thèmes, le tourisme ainsi que la vie citoyenne.

N'hésitez pas à me contacter que ce soit au sujet du blog ou tout autre projet professionnel !

Ce blog vous plaît ? Vous aussi vivez vos rêves connectés. Découvrez nos services web et médias sociaux, pour tous. Merci. Pascal.