Toutankhamon, son tombeau et ses trésors: une exposition résolument moderne


Pyramides, pharaons, Sphinx, sarcophages…: L’Egypte ancienne correspond à un chapitre de l’histoire de l’humanité qui a toujours fasciné un grand nombre d’entre nous et les expositions traitant de ce sujet ne manquent pas. Pourtant, l’exposition “Toutankhamon, son tombeau et ses trésors“, présentée actuellement à Paris Porte de Versailles, offre une expérience exceptionnelle à ne pas manquer… Ne perdez pas de temps, le 1er septembre, Toutankhamon regagnera son sarcophage et quittera la capitale…pour des millions d’années…???

En quoi cette exposition est-elle différente de ce qu’on a l’habitude de voir? Quels ingrédients font d’elle une exposition moderne?

Sarcophage de Toutankhamon

Les entreprises de loisirs doivent offrir à leurs visiteurs des expériences positives mémorables” ces mots que répétait sans cesse le Dr Michel Langlois – spécialiste outre atlantique du Marketing expérientiel – durant ses cours résonnent encore dans mon esprit: les concepteurs de cette exposition ont saisi l’opportunité qu’est le défi expérientiel.

L’exposition Toutankhamon en quelques mots

La découverte par Howard Carter

Après de longues recherches, le 4 novembre 1922, l’archéologue anglais Howard Carter a découvert le tombeau de Toutankhamon. L’exposition itinérante “Toutankhamon: son tombeau et ses trésors” va alors vous faire découvrir 3 chambres funéraires du tombeau ainsi que plus de 1000 objets contenus dans celles-ci à travers une mise en scène pharaonique.

Une promesse alléchante: revivre la découverte du tombeau


“Glissez-vous dans la peau d’un archéologue”, “vivez des moments inoubliables”, “revivez la plus grande aventure archéologique”: les affiches, les brochures ou encore le site Internet annoncent aussitôt la couleur, l’exposition a pour objectif de vous faire vivre une expérience mémorable! Dès la phase de communication, on ressent la portée moderne et expérientielle de cette exposition qui exploite 2 des grandes tendances du tourisme et du loisir de nos jours, l’immersion et la simulation. Mais qu’en est-il sur le terrain?

Une exposition-spectacle pour séduire un public plus large

La dimension moderne est renforcée par l’aspect spectacle de l’exposition. Là où trop de musées s’adressent à un public restreint car trop orientés culture,  “Toutankhamon: son tombeau et ses trésors” offre une visite scénarisée qui va favoriser l’immersion du visiteur et rajouter une dimension émotionnelle à sa visite. Ceci a pour effet d’attirer un public plus large en positionnant l’exposition sur le marché de l’entertainment (divertissement) aux côtés d’un aquarium ou d’une croisière sur la Seine par exemple.

N’est-il pas le but d’une exposition ou d’un musée d’être accessible au plus grand nombre en offrant à chacun une expérience adaptée: un apport de connaissances pointues pour les uns et un moment de loisirs pour les autres qui viennent passer un moment agréable tout en apprenant? Fini l’étalage de collections et la culture réservée à une “élite cultivée” et bienvenue dans le monde de l’expérience client!

Un parcours de visite fonctionnel (gestion des flux et de l’attente) et immersif (mise en scène)

Si l’espace est vaste, 4500m² au total, il n’en demeure pas moins très bien organisé pour rendre optimale l’expérience de visite puisque le flux de visiteurs entrant n’est pas continu: la visite se fait par étape selon un processus temporisé.

Une visite en 3 temps

A peine l’audio guide (obligatoire) récupéré, le visiteur accède à un premier espace d’exposition qui est en fait une zone d’attente: sa perception du temps d’attente est réduite puisqu’il est occupée.

1. Des pré-shows en guise de teasing pour commencer

Toutes les 12 minutes environ, 80 personnes sont invitées à gagner une première salle dans laquelle ils vont découvrir une vidéo sur la vie de Toutakhamon puis une seconde  pour y découvrir cette fois-ci un film sur l’histoire de la découverte du tombeau par Howard Carter. Pour chacun des 2 films, l’audio guide se déclenche automatiquement et est sychronisé sur l’image dans la langue du visiteur. Le son n’empiète donc pas sur les espaces voisins et participe au confort de tous. “Howard a ouvert le tombeau, face à lui se trouvait un spectacle extraordinaire”, voici le genre de phrase qui conclue le second film, l’envie de découvrir ces trésors est alors palpable dans la salle.

2. Ensuite, place au spectacle avec la reconstitution des chambres funéraires

Le visiteur va ensuite découvrir successivement 3 des chambres funéraires du tombeau tel que Howard Carter les a découvertes, à travers une reconstitution de ces espaces remplis des trésors du tombeau. Son (toujours synchronisé et diffusé via l’audio guide), lumière et vidéo amplifient l’immersion. Les objets sont des copies réalisées avec précision et en taille réelle!

3. Enfin, un focus sur les trésors pour approfondir les connaissances

A l’issue de la découverte des 3 chambres, le visiteur accède à un très large et lumineux espace qui reprend chacun des objets vus précédemment tels qu’on les trouverait dans un musée traditionnel. A partir de là, l’audio guide n’est plus obligatoire puisqu’il reprend la fonctionnalité classique: l’apport d’informations sur les trésors exposés. Après la découverte immersive, ici on en apprend davantage et on admire de plus près les objets, notamment les Chapelles dorées, le sarcophage, la momie de Toutakhamon ou encore son masque.

A noter qu’il existe un livre officiel de l’exposition ainsi qu’une version pour accompagner les enfants durant la visite.

La visite se termine par la restitution des audio guide et l’accès à une boutique qui proposent aussi bien des livres, des objets de collection mais aussi des souvenirs estampillés aux couleurs de l’exposition: marque-pages, masques, peluches, stylos… Il y en a pour tous!

Quelques remarques et préconisations

En tant que jeune diplômé d’un MBA en management du tourisme et des services et de passionné par l’expérience visiteur dans les site de loisirs, voici quelques remarques et pistes qui pourraient être prises en compte pour ce genre de produit:


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter

  • A propos de l’expérience de visite
    • La file d’attente permettant l’accès au premier pré-show n’était pas matérialisée. Sans guide-file, l’accès se faisait donc de façon désordonnée, pouvant générer un sentiment d’injustice d’autant plus qu’on accède que par groupes de 80. La mise en place de guides-files est une action simple à réaliser et permettrait de respecter l’ordre d’arrivée des visiteurs évitant alors le sentiment d’injustice.
    • Les reconstitutions des 3 chambres funéraires sont installées dans des espaces matérialisés par des rideaux noirs, une thématisation complète des espaces (reconstitution de tous les murs autour des visiteurs) serait un plus pour l’immersion.
    • Les visiteurs veulent tous la meilleure vue sur les reconstitutions et les plus grands peuvent gêner les plus petits… Pourquoi ne pas avoir installé des estrades en escaliers avec des barres d’appui (afin que les visiteurs restent debout) afin de donner à chacun une vue imprenable sur les trésors? Pour la petite anecdote, lors de ma visite, une personne a renversée un enfant en courant pour vite se placer devant, ensuite c’est une autre personne, grande, qui s’est mise dans le champ de vision de plusieurs visiteurs.
    • Pour la reconstitution de la 3ème chambre, la découverte du sarcophage aurait pu être davantage mise en scène (mécanisme de levage et effet visuels plus présents)
    • Concernant la boutique, une best-practice constatée est l’exposition des livres: les livres sont encore sous film et un exemplaire de chaque est consultable sur la table afin de permettre aux acheteurs d’avoir un ouvrage intact. Ce détail peut paraître logique et simple, mais pourtant, il n’est pas rare de trouver des rayons remplis de livres tous abîmés dans ce genre de boutique!

  • A propos de la réservation
    • A l’heure du web 2.0 et 3.0 et dans une époque où l’on nous incite à réserver en ligne pour bénéficier de réductions, il est dommage de voir que le concept (quota de visiteurs/demie-heures) incite à réserver à l’avance pour nous éviter un déplacement inutile, mais que d’un autre côté, la réservation en ligne coûte 2.3€ par billet soit presque 10€ de frais de réservation pour une famille de 4 individus!

Une exposition à visiter sans attendre!

La brochure annonce 1H30 de visite et elle ne ment pas! “Toutankhamon: son tombeau et ses trésors” est vraiment une exposition réussie: la promesse est tenue, on y vit une expérience immersive et mémorable. Pour les professionnels du tourisme, de la culture et des loisirs, elle est selon moi un très bel exemple à suivre pour la création de nouveaux produits ou pour améliorer l’existant: saisissez le tournant de l’expérientiel!

Toutankhamon: son tombeau et ses trésors, Paris Expo Porte de Versailles – Pavillon

Jusqu’au 1er septembre 2012

Informations et réservation sur http://www.toutankhamon-expo.fr

Voir toutes les photos


A propos de angegagliani

Jeune diplômé d'un Master / MBA en Management du tourisme et des services, Ange est plus que tout passionné par le marketing expérientiel (expérience client et qualité de service) ainsi que le secteur de l'entertainment (tourisme, loisirs, événements). Son parcours et ses expériences lui ont permis d'acquérir des compétences en commercial (itinérant, sédentaire, techniques d'accueil et vente par téléphone) en marketing (communication, partenariats, opérationnel...) et en opérationnel (accueil, vente, responsable d'équipes... en tourisme et sur des événements). La passion, la volonté d'apprendre continuellement et de partager reflètent son état d'esprit.