Le projet avait ses partisans et ses détracteurs, le lobbying a eu raison d’Europa City qui devait être le moteur économique de cette région du Val d’Oise, à l’image de Disneyland Paris pour la Seine-et-Marne. “Daté et dépassé” selon le Président de la République, il devenait urgent, selon lui, de réfléchir à “un projet alternatif”. Les mega centres commerciaux c’est terminé.

Alors que cette alternative, que l’on attend du côté des défenseurs des terres agricoles, se fait toujours attendre et alors que la gare du Grand Paris qui jouxte ce territoire n’est toujours pas abandonnée, il semblerait que la chute brutale du tourisme parisien en 2020 ait, une nouvelle fois, rebattue les cartes.

Difficile d’avaler la pilule

Selon certaines indiscrétions le groupe chinois Wanda et le français Ceetrus / Immochan n’ont ni avalés la pilule du manque de parole de l’État français, ni jeté l’éponge. En coulisse ils se sont associés au groupe américain Comcast désireux de profiter des projets de Disneyland Paris, mais aussi du London Resort à venir faisant de cette zone un hub touristique majeur.

Et dans ce cas, s’il s’agit bien d’une joint-venture à 50/50, ce sont les équipes créatives américaines qui seront à l’oeuvre, alors que l’aspect opérationnel sera géré par Alliages & Territoires. Oubliez donc le centre commercial et ses annexes de loisirs, c’est l’inverse qui se produira : un parc à thèmes au centre, entouré de boutiques et d’hôtels complètement intégrés dans l’expérience. Tout en préservant l’éco-système nous promettent bien sûr les nouveaux alliés. Voilà qui remet les pendules à l’heure. Il y aura sans doute même la 5G si chère à Bill Gates 😉

Un nouveau mega projet Universal ?

Ainsi après Pékin, c’est donc à Paris que devrait être construit un nouveau Resort Universal. On peut ainsi rêver de notre version de ces parcs que nous avions tant aimé à Orlando et à Osaka. Avec, qui sait, une zone Super Nintendo World !

La sortie en 2005 d’Universal du complexe espagnol PortAventura, ainsi que les difficultés d’EuroDisney en terres françaises, n’auront donc pas totalement refroidi les ardeurs du groupe américain. Et c’est tant mieux ! Voilà qui donnera plus d’opportunités de loisirs pour les touristes et parconautes, et challengera comme il se doit les acteurs en présence. Le troisième parc de Disneyland Paris deviendra, c’est certain, une priorité !

Tout cela s’assortie bien sûr des mêmes promesses économiques et de création d’emplois que celles d’Alliages & Territoires à l’époque d’Europa City. Quand on voit ce qu’il est advenu de Marne-La-Vallée, il y a de quoi être optimiste.

Malheureusement …

Malheureusement si cela est un rêve de beaucoup de fans, qui n’était peut être pas si incongru le siècle dernier, n’est qu’un article imaginé à l’occasion de ce 1er avril 2021 (Désolé).

Mais qui sait, cette fantaisie, comme d’autres poissons d’avril en leur temps, se révélera peut être plus visionnaire qu’il n’y paraît ! Une bouffée d’air dans cette période morose.

Les concept-arts de cet article ne sont malheureusement pas ceux d’Universal Studios Paris, mais du resort en cours de construction à Pékin. Vous pouvez les retrouver sur le site WDW News Today.

Et vous qu’en pensez-vous ? Rêvez-vous de voir un parc Universal Studios Paris en France, ou au moins, en Europe ?