Mon regard sur la Gameboy, 30 ans après la sortie de la mythique console portable de Nintendo


Comme vous le savez, dans ma famille, on adore les jeux vidéo et tout ce qui concerne la culture pop en général. Alors que mon père a acheté le passionnant livre « L’Histoire de Nintendo » paru aux éditions Omaké Books, j’ai découvert un objet dont j’avais un peu entendu parler mais qui restait très mystérieux pour moi : La Gameboy (il paraît que certains disent LE Gameboy). En en parlant avec mon père, j’ai appris qu’il y a 30 ans, la sortie de cette console portable avait été une véritable révolution dans le domaine vidéoludique. Du coup, je lui ai demandé si c’était possible qu’il m’en achète un exemplaire… Pas une Pocket, une Advance ou une Color, moi ce que je voulais c’était la même que lui quand il était enfant ! Après quelques recherches sur internet, l’objet de ma convoitise est enfin arrivé…

Retour sur une console qui a marqué son époque

On apprend dans le 4ème tome de « L’Histoire de Nintendo » que les débuts de la Gameboy ont été compliqués. Alors que dans les années 80, on assiste au début des jeux vidéo portables grâce aux Game & Watch, la firme nippone cherche à concevoir une console à écran LCD. En 1987, le directeur de Nintendo demande la création d’une console portable à cartouches interchangeables. C’est le début de la grande aventure Gameboy.

Alors que peu de gens croient à ce projet au sein même de l’entreprise japonaise, le retard pris sur la fabrication de la Super Nintendo permet au projet Gameboy de ne pas tomber dans les oubliettes. En 1989, la console débarque sur le marché européen avec un jeu devenu mythique : Tetris.


Papa était passionné par sa lecture et il m’en a lu quelques passages avant que je puisse enfin m’en emparer. Construit comme un roman, on imagine très bien une adaptation manga ou anime façon Bakuman ou Food Wars tellement il y a eu de rebondissements. Bien qu’informés sur l’univers des jeux vidéo, nous avons été surpris par bien des témoignages. Un incontournable pour tous les fans.

À la recherche d’un modèle original de la console emblématique portable de Nintendo

En discutant avec mon père, j’ai compris l’importance de cette console qui a commencé à inonder le monde au début des années 90. À l’époque, avoir une Gameboy c’était le rêve pour tous les enfants et ados de mon âge ! La possibilité de jouer partout et de changer facilement de jeu grâce aux nombreuses cartouches de jeu proposées par Nintendo.

Je lui ai donc demandé si c’était possible qu’il m’en achète une comme celle qu’il possédait quand il avait sensiblement le même âge que moi. Après avoir cherché sur les sites d’occasion, nous avons réussi à trouver une Gameboy qui fonctionne parfaitement après une petite remise en état. On a cependant opté pour un modèle “Game Boy Bros Clear” qui est transparente (et qui avait donc moins tendance à jaunir avec le temps). Trop classe. J’ai également trouvé les jeux Alleyway (un casse brique de la première heure), Super Mario Land 1 et 2 et Gargoyle’s Quest.

Étant habituée à jouer avec des consoles de la nouvelle génération (dont la Switch, la Wii U et les DS/3DS pour rester dans l’univers Nintendo), je trouve que ces jeux sont sympas, quoiqu’un peu difficiles pour certains (surtout quand ils n’avaient pas de sauvegarde), mais je trouve que l’écran de la Gameboy n’est pas très lisible et qu’on a du mal à bien voir toutes les informations présentes à l’écran quand on est mal éclairés. Peut-être un jour craquera-t-on pour la Game Boy Color (puisque notre DS permet de jouer aux jeux Game Boy Advance) ?

Pour conclure, on peut dire que je suis contente d’avoir trouvé un exemplaire d’époque de cette mythique console. Ce n’est pas la première fois que je découvre des classiques du rétro-gaming grâce à mon père. Je comprends parfaitement pourquoi la Gameboy a rencontré un tel succès lors de sa sortie mais force est de constater que le poids des années se fait néanmoins sentir. L’écran LCD montre ses limites et les jeux ne sont pas toujours évidents à prendre en main mais un charme certain se dégage de ces anciens jeux vidéos. D’ailleurs chez mes camarades, c’est parfois plus populaire de dire “je joue à la game boy ou à la Nintendo” qu’à la la Playstation 4.


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter

Léopoldine et sa Game Boy Bros Clear

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous retrouvé les anciennes Gameboys de vos parents ?