Jeux vidéo sur ordonnance… Info ou intox ? #G4C


La plupart des français croyaient à une blague… Après avoir été diabolisés, les tablettes et les jeux vidéo sont préconisés par les médecins : si les études menées depuis les années 1990 soulignent l’influence qu’ils ont sur le cerveau elles ont aussi révélé leur potentiel.

Libre de droit : stocksnap.io

Flash info, les jeux vidéo sont remboursés par la sécu

Parmi ces découvertes, 3 ans de prototypage et 2 années d’expertises ont permis d’élaborer des jeux capables de poser un diagnostic ophtalmologique. Les mouvements oculaires et les données sont enregistrées, puis transmises au médecin, qui peut détecter une urgence à distance. Ralentir ou évaluer le développement de la maladie de Parkinson, améliorer l’observance : les gamers peuvent reprendre espoir. Cette habitude de suivre des prescriptions les rends plus réceptifs aux traitements liés à l’âge. De jolies avancées donc. Les jeux vidéo deviennent aussi un moyen astucieux de comprendre nos ainés comme nos enfants.


 

Transformer les jeux vidéo en activité familiale

Créer des activités en lien avec le jeu préféré de votre adolescent : Assassin’s Creed sera l’occasion de découvrir la Grèce Antique et d’étoffer ses centres d’intérêt. Avez-vous engagé la conversation avec Socrate ? Certaines sagas comme Zelda ont donné naissance à des livres : ils attireront vos enfants comme des aimants. Pour les plus petits Adibou est une excellente carotte : « on va au parc, si tu es sage en rentrant… ». Une astuce pour que ça fonctionne : la tablette doit rester un moment privilégié, et non un dû. Pour les plus grands, essayez donc de terrasser vos parents à Mario Kart 8 ou à Donkey Kong comme le suggère la publicité Nintendo qui mise très justement sur l’inter-générationnel. Croyez moi cela créé du lien !

 
 

Communiquer à travers les écrans

Animal Crossing accepte jusqu’à quatre joueurs : mi-hommes mi-animaux, ils chassent des insectes, s’envoyer des lettres,s’entraident… Un moyen subtile de dire je t’aime et d’inculquer certaines valeurs. Et que dire de cette soirée de rigolade entre mère, fille-et-ses-copines devant un e-dancing ? En aucun cas une baguette magique, les jeux vidéo sont un outil pédagogique, une manière d’attiser la curiosité et qui sait.. avec un peu de doigté, de débloquer des conflits. Pour maximiser ces bienfaits, il faut apprendre aux enfants à s’auto-réguler et rester à l’écoute. Sans oublier les communautés en ligne, les jeux en réseau et l’e-sport qui créent de véritables amitiés et qui ont permis à de nombreux adolescents perdus de trouver leur place. Avec toutes les précautions d’usage bien sûr. Enfin le jeu vidéo, étant maintenant un art, au même titre que le cinéma, la musique et la bande dessinée, ce serait dommage de passer à côté d’un pan entier de notre culture non ?

animal-crossing-tom-nook-switch-nintendo-direct
Tom Nook avait quelque chose à nous annoncer (et ce n’était pas le prix du Nintendo Switch Online 😉 )

On n’a pas fini de diaboliser les jeux vidéo, et les joueurs n’auront de cesse de leur répondre

Les experts de l’OMS peuvent bien penser ce qu’ils veulent : oui la pratique des jeux vidéo modifie sans doute le cerveau et le corps des être humains, au même titre que l’utilisation des smartphones et des tablettes. Il va y avoir des conséquences comme la tendinite du clic. Il va aussi y avoir des bien faits sur la mémoire, les réflexes, la capacité d’analyse, de ne jamais abandonner … Donald Trump peut bien penser que les jeux vidéo sont la cause de tueries, au lieu de remettre en cause les armes à feu et masquer qu’en réalité les jeux vidéo sont aussi un défouloir, un moyen d’extérioriser sa colère ou sa peine, après une journée dans une société hyper-violente. Oui il faut sans doute mieux manger une tablette de chocolat et jouer à Super Smash Bros plutôt que de fumer, boire de l’alcool ou se bourrer de médicaments. Et comme nous l’avons vu les serious games et la gamification peuvent nous permettre de nous améliorer grâce au jeu. Si tant est que l’on arrive à les rendre aussi intéressant que les meilleurs. Et comme le numérique ils pourront peut être un jour massivement intégrer écoles et collèges.

Et vous qu’en pensez-vous du jeu vidéo sur ordonnance ?


A propos de Marion

Toujours avec ma Nintendo Switch, amatrice d'animation et du Japon en général, je m'intéresse aussi à la technologie et aux réseaux sociaux.