Derrière le carton d’Amazon, l’enfer des cartons Amazon


Aujourd’hui, qui n’a pas commandé au moins une fois sur Amazon, le géant de la vente en ligne ? On y trouve de tout, à des prix raisonnables et la livraison est ultra rapide. Plus largement Internet a modifié notre façon de consommer. Comparer et acheter sur Internet devient un acte courant, d’autant que les avantages sont nombreux. Encore plus lorsque l’on ne vit pas dans une grande ville ou à proximité de commerces, ou que l’on est pas soi-même véhiculé ou en capacité de conduire. Mais l’impact écologique de ces pratiques d’achat est de plus en plus pointé du doigt. En plus du transport qui lui est inévitable, les techniques d’emballage des produits Amazon sont vivement critiquées, notamment sur les réseaux sociaux.

carton-amazon-pka13-twitter

Les cartons Amazon de @pka13

« Effet Amazon » : c’est le nom donné au phénomène par le responsable des opérations de la plus importante usine de recyclage de San Francisco. Ces dernières décennies, la couleur grise du papier journal a été remplacée par le marron que nous connaissons tous, celui des cartons d’emballage. Amazon n’est pas le seul responsable du suremballage, mais pourquoi ne montre-t-il pas l’exemple ? Et pourquoi est-il problématique alors même que le carton est un matériau recyclable ?


Le cœur du problème, c’est avant tout une histoire de tri. Il y a de plus en plus de types de matériaux différents utilisés dans l’emballage. Pour les professionnels du recyclage, c’est un critère plus important que la masse à recycler, qui elle non plus ne diminue pas.

Qu’en dit Amazon ? Le géant de la vente en ligne affirme réduire au maximum l’emballage de ses produits. Ce n’est pas l’avis que partagent un bon nombre de clients, qui font part sur les réseaux sociaux de leur étonnement voire de leur agacement au moment de la réception de leur colis.

C’est le cas de Nick Taylor, un anglais ayant commandé un paquet de croquettes pour chien. Ce dernier a ironisé la situation en mesurant la quantité de papier utilisé pour « protéger » son achat. Résultat : 19 mètres de papier cartonné s’étalaient sur le sol de sa cuisine. Il a fait part de son mécontentement directement sur la page Facebook d’Amazon, qui lui a livré une réponse jugée décevante.

Alors même qu’en Europe, les sacs plastiques ont disparu des caisses des supermarchés depuis quelques années, la vente en ligne vient remettre sur la table le problème du suremballage, sous couvert d’arguments liés à la protection des produits. Il semble que cette pratique soit en réalité liée à la politique de production de l’entreprise, et à sa gestion des coûts, qui l’obligerait à ne pas bien adapter l’emballage au type de produit envoyé. Pour les consommateurs, le tri des différents matériaux représente une perte de temps considérable. Quand ces derniers n’abandonnent pas tout bonnement l’idée de trier leurs déchets…

Certains opérateurs de courses en ligne comme Houra proposent (parfois, cela dépend du livreur) de reprendre tout de suite leurs sacs pour les rapporter à l’entrepôt. Une pratique qui peut s’avérer compliquée mais nécessaire, même pour Amazon

Heureusement il y en a qui en sont heureux #leschats

carton-amazon-princesse-kaya-twitter

Princesse Kaya n’a rien à redire des cartons Amazon. La réponse qui a été donnée sur Twitter par le vendeur a été, elle, décevante.


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter

Et vous que pensez-vous de cette avalanche de cartons Amazon ?


A propos de Marion

Toujours avec ma Nintendo Switch, amatrice d'animation et du Japon en général, je m'intéresse aussi à la technologie et aux réseaux sociaux.