(Podcast) Épisode 34 : Test en famille de Saint Seiya Soldiers Soul sur Playstation 4


Jaquette / Boîte de Saint Seiya Soldiers Soul

Jaquette / Boîte de Saint Seiya Soldiers Soul

Script de la vidéo


Bonjour et Bienvenue
dans l’épisode 34 du podcast Rêves Connectés
consacré à notre test en famille de Saint Seiya Soldiers’ Soul sur Playstation 4.

Papa a toujours aimé Saint Seiya, série qu’il regardait lorsqu’il avait notre âge.
Puis il l’a redécouverte lors de la diffusion des épisodes Hadès, et avec nous, Saint Seiya Omega !
Mais le seul jeu vidéo que je connaissais était celui sur Playstation 2. Autant dire que du chemin avait sans doute été fait depuis, en tout cas je l’espérais.

Saint Seiya reprend encore une fois l’histoire de la série : les 12 chevaliers d’or, Poséidon et Hadès. Mais cette fois, attendez-vous à un petit plus avec le chapitre Asgard. Chaque épisode est composé d’un ou plusieurs combats, avec des cinématiques.
Cela fait plaisir de retrouver les grands moments de la série, même si les raccourcis sont parfois tels que c’est incompréhensible. J’ai noté aussi que c’est le manga qui semble avoir servi de modèle, pourquoi pas, mais parfois déroutant.

Au fur et à mesure vous gagnez des crédits et débloquez des personnages et des décors pour les combats Versus. Comme vous démarrez avec presque rien autant dire qu’il y a du travail, surtout que certaines armures sont hors de prix.
On pense notamment aux armures divines et aux OCE (Original Color Edition) plus fidèles au manga. Vous avez également besoin de crédits pour des torches nécessaires au mode “La Bataille d’or”. Il permet de débloquer les armures divines des chevaliers d’or de Saint Seiya Soul of Gold.
Les autres objets sont, on peut le dire, inutiles.

Côté technique, c’est là que nous sommes bien déçus. Les cinématiques ne sont pas très belles pour une PS4, et souvent paresseuses, on n’hésitera pas à vous montrer un fond blanc ou de l’eau avec des dialogues pour décrire une scène …
Les décors sont fades et les cheveux des personnages sont “HYPER MAL FAITS” ! Ils ne bougent pas naturellement.
Pour une Dreamcast c’est pas mal … Pour une Playstation 4 c’est triste.
La série avait pour réputation (merci Shingo Araki) d’être très belle graphiquement, ce n’est pas du tout lui rendre honneur.

Côté musique, c’est la bouillie habituelle, là encore le génie de Seiji Yokoyama n’est pas respecté.
Imaginez le jeu avec des thèmes de la série originale !

Heureusement le jeu se rattrape un peu avec des combats assez fun et des attaques spectaculaires, parfois difficiles à activer.

Quand on joue à plusieurs on s’amuse bien, tout seul c’est vite répétitif. La difficulté ne semble pas toujours bien dosée, certains personnages sont complexes à battre, alors que vous pourrez enchainer les victoires sur d’autres moments.
Par exemple Camus, Alberich et Hilda, durs à battre. Les 3 juges des enfers et Hadès, peu difficiles à vaincre.

Bon… Si vous perdez Athéna vous encourage à vous relever. Cela ne sert ici à rien. Mais vraiment à rien. En plus la seconde tentative est impossible. Sans parler du pauvre Siegfried qui se parle à lui même.
L’effet sur la manette est par contre sympa “Seiya, Seiya …”

Les modes tournoi sont assez peu intéressants, ce qui nous a davantage plu c’est le mode Versus pour s’affronter entre nous à coup de Pegasus Ryuseiken, et de Rozen Sho Ryu Ha !

Au final nous y avons passé de nombreuses heures de jeu et sommes contents d’avoir un jeu Saint Seiya dans notre ludothèque.

Mais nous ne sommes pas sûr que ceux qui ont les précédents y trouvent leur compte.
Bandai Namco et Dimps auraient pu le soigner davantage, et présenter un jeu à la hauteur de la Playstation 4 et de cette série emblématique.

À bientôt sur Rêves Connectés !
À bientôt  Arigato !

Seiya (Pégase) en armure divine, contre Aiolos du sagittaire.

Seiya (Pégase) en armure divine, contre Aiolos du sagittaire.

Le triangle d'or de Kanon/Canon

Le triangle d’or de Kanon/Canon

L'attaque ultime de Seiya en armure divine de Pégase.

L’attaque ultime de Seiya en armure divine de Pégase.

Et vous qu’en pensez-vous ?


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter


A propos de Pascal Kammerer – Freelance Journalist, Videographer and Connected project manager.

English : I created this blog in 2002, followed by the Le RevoRama channel, I am also a 38-year-old father. As a true journalist, and a self-taught videographer I strive to write moderated and sincere articles respecting both the topics and the readers. Founder of the Rêves Connectés limited liability company, I have 20 years’ experience as a Project and Web Project Manager / Community Manager. You can find more information through these links leading to my portfolio and my Curriculum Vitae. As a freelancer, I am available to work on your projects. I love to write and to share. I am passionate about new technologies, the “connected”/customer/user experience, web and mobile projects, community management, e-commerce, storytelling, medias, culture, family entertainment and theme parks, tourism and everyday life. Feel free to contact me, whether it’s about this blog or for any other professional project!

Do you like this blog? You too can experience your connected dreams. Check out our web and social media services for all audiences.Thank you. Pascal.

French : Créateur de ce blog en 2002 et de la chaîne Le RevoRama, je suis aussi un papa de 38 ans. Véritable journaliste et vidéaste autodidacte, j'ai à coeur d'écrire des articles mesurés et sincères, à la fois respectueux des sujets et des lecteurs. Fondateur de la SARL Rêves Connectés, j'ai 20 ans d'expériences comme Chef de Projets et Produits Web / Community Manager, vous trouverez plus d'informations sur ces lien avec mon portfolio et mon Curriculum VitaeFreelance, je suis disponible pour vos projets. J'aime écrire et partager. Je suis passionné par les nouvelles technologies, l'expérience "connectée" / client / utilisateur, les projets web et mobiles, le community management, le e-commerce, le storytelling, les médias, la culture, le divertissement familial et les parcs à thèmes, le tourisme ainsi que la vie citoyenne.

N'hésitez pas à me contacter que ce soit au sujet du blog ou tout autre projet professionnel !

Ce blog vous plaît ? Vous aussi vivez vos rêves connectés. Découvrez nos services web et médias sociaux, pour tous. Merci. Pascal.