Et si on achetait nos lunettes sur Internet après y avoir pris rendez-vous avec un ophtalmologiste ? J’ai testé.


Acquérir des produits culturels et technologiques sur Internet s’est démocratisé. J’y fais aussi mes courses, y achète mes billets de train depuis bien longtemps et ai même eu l’occasion d’envoyer des fleurs (pas assez souvent à mon goût, mais ça c’est une autre histoire). Ma plus grande excentricité a été d’y choisir des chaussures…

Mais s’il y a un service que j’attends depuis longtemps c’est la possibilité de prendre rendez-vous avec son médecin, ce qui commence doucement à arriver. Et comme j’aime (parfois) vivre dangeureusement et qu’il fallait absolument que je m’occupe de ma vue, j’ai aussi décidé d’aller jusqu’au bout de la logique en commandant mes nouvelles lunettes.

Mon-docteur-beta-homepage Mon-docteur-Trouver-un-ophtalmologiste

Il existe plusieurs services de prise de rendez-vous. Celui qui a réussi à attirer mon attention sur les réseaux sociaux c’est mondocteur.fr

Pour l’instant en version beta, il permet de rechercher un médecin (généraliste, dentiste, gynécologue, ORL, dermatologue, pédiatre, kinésithérapeute, ostéopathe, podologue et bien sûr ophtalmologiste).

On tape son code postal et une sélection nous est proposée. Voilà qui change des traditionnelles pages jaunes qui faisaient de la recherche d’un professionnel de santé l’équivalent de la roulette russe… ici les fiches médecin sont plutôt complètes.

Malheureusement il n’est pas indiqué quel professionnel acceptera le tiers payant via mutuelle (un jour nous y arriverons… un jour… histoire d’arrêter de différer ses soins). La possibilité de poser des questions avant le rendez-vous est aussi impossible, et les notes / commentaires données par les patients post-rendez vous (une bonne idée) ne sont pas rendues publiques. J’imagine pour préserver les susceptibilités… Enfin il pourrait aussi être intéressant d’avoir des recommandations en fonction de ses amis sur les réseaux sociaux.


Mais une révolution à la fois…

Mon-docteur-fiche-ophtalmologiste Mon-Docteur-Langues-parlees

J’ai donc pris mon rendez-vous avec une ophtalmo à 45 minutes de chez moi, le choix n’étant pas encore vraiment pléthorique près de mon domicile. Pas grave, le bon côté c’est que je ne devais pas attendre 2 mois pour obtenir un créneau mais simplement quelques jours.

Service sympa du site : un rappel par SMS pour ne pas oublier.

Mon-docteur-prendre-rendez-vous-en-ligne

Malheureusement plusieurs mauvaises surprises.

Tout d’abord un monde fou. A croire que les réservations internet étaient prises en plus des traditionnels, j’ai attendu 1H30 avant que ce soit mon tour. Web 2.0 ou pas les vieilles pratiques demeurent.

Ensuite on est passé d’un rendez-vous très rapide à trois (OCT – avec un praticien occupé au téléphone – et fond de l’oeil), avec la préconisation suivante du médecin : revenir tous les deux mois. À 90 et 120 euros même avec une mutuelle on le sent passer !

Enfin les écarts pupillaires n’ont pas été indiqués sur l’ordonnance ce qui a compliqué la commande sur Internet mais nous en reparlerons plus tard.

En bref si je pense qu’il s’agit d’une ophtalmologiste compétente (ma vue est bien corrigée), j’aurais apprécié que ces professionnels rendent un peu plus agréable l’expérience qu’ils proposent à leurs patients, nous ne sommes pas des animaux ni des cartes bleues ambulantes.

Mon-Docteur-Rendez-vous-confirme

Restait à passer commande des lunettes. J’ai regardé plusieurs sites internet et j’ai hésité assez longtemps.

Si j’ai choisi Direct-Optic.fr c’est là aussi parce qu’ils me suivent sur Twitter mais aussi parce qu’ils ont un dialogue en direct qui a permis de leur poser quelques questions en plein week-end !

Le choix est assez important et des promotions sont régulièrement proposées. Cela n’a pas été facile de sélectionner la monture, mais j’ai la même lorsque je suis chez un opticien… Des lunettes ça nous accompagne plusieurs années sur notre visage, donc autant ne pas trop se tromper.

L’avantage ici c’est que l’on peut mettre sa photo et envoyer ses préférées à ses proches afin de savoir ce qu’ils en pensent. Ce côté participatif / collaboratif devrait d’ailleurs être plus présent sur le site pour rendre un réel service.

Finalement pour une monture Emporio Armani avec mes verres j’en ai eu pour 161 euros car attention au prix annoncé sur la fiche produit il faut ajouter quelques options ainsi que les frais de port. Mais globalement j’ai l’impression d’avoir fait une bonne affaire par rapport à un opticien classique.

Lunettes-Direct-Optic Lunettes-Direct-Optic-Dialogue-en-Direct

En réalité la principale difficulté c’est de connaître notre écart pupillaire, une mesure nécessaire à la fabrication. J’ai donc demandé à ma petite Léopoldine (8 ans) de me prendre en photo avec une règle sur le front…

Et (quelques photos floues plus tard) ça a marché ! Merci princesse.

Lunettes-Direct-Optic-Ecart-Pupillaire-PK-P5250004


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter

Il faut ensuite être un peu patient vous n’aurez bien sûr pas votre monture en 1H. A titre indicatif mon paiement a été accepté le 25 mai, le colis a été livré le 6 juin.

Outre les lunettes, la boîte et un tournevis, vous recevez une fiche de remboursement pour la sécurité sociale (CPAM). C’est là que ça se complique puisque celle-ci traîne dès qu’il s’agit d’une transmission papier (ils ont perdu le premier envoi…). Dommage qu’un envoi dématérialisé ne soit pas possible aujourd’hui. Il y a un vrai besoin.

Lunettes-Direct-Optic-6718 Lunettes-Direct-Optic-6719 Lunettes-Direct-Optic-6720 Lunettes-Direct-Optic-6721

Au final, même si j’espère des améliorations prochaines, je suis ravi de mon choix et de cette expérience. A suivre !

Et vous qu’en pensez-vous ?


A propos de Pascal Kammerer – Freelance Journalist, Videographer and Connected project manager.

English : I created this blog in 2002, followed by the Le RevoRama channel, I am also a 38-year-old father. As a true journalist, and a self-taught videographer I strive to write moderated and sincere articles respecting both the topics and the readers. Founder of the Rêves Connectés limited liability company, I have 20 years’ experience as a Project and Web Project Manager / Community Manager. You can find more information through these links leading to my portfolio and my Curriculum Vitae. As a freelancer, I am available to work on your projects. I love to write and to share. I am passionate about new technologies, the “connected”/customer/user experience, web and mobile projects, community management, e-commerce, storytelling, medias, culture, family entertainment and theme parks, tourism and everyday life. Feel free to contact me, whether it’s about this blog or for any other professional project!

Do you like this blog? You too can experience your connected dreams. Check out our web and social media services for all audiences.Thank you. Pascal.

French : Créateur de ce blog en 2002 et de la chaîne Le RevoRama, je suis aussi un papa de 38 ans. Véritable journaliste et vidéaste autodidacte, j'ai à coeur d'écrire des articles mesurés et sincères, à la fois respectueux des sujets et des lecteurs. Fondateur de la SARL Rêves Connectés, j'ai 20 ans d'expériences comme Chef de Projets et Produits Web / Community Manager, vous trouverez plus d'informations sur ces lien avec mon portfolio et mon Curriculum VitaeFreelance, je suis disponible pour vos projets. J'aime écrire et partager. Je suis passionné par les nouvelles technologies, l'expérience "connectée" / client / utilisateur, les projets web et mobiles, le community management, le e-commerce, le storytelling, les médias, la culture, le divertissement familial et les parcs à thèmes, le tourisme ainsi que la vie citoyenne.

N'hésitez pas à me contacter que ce soit au sujet du blog ou tout autre projet professionnel !

Ce blog vous plaît ? Vous aussi vivez vos rêves connectés. Découvrez nos services web et médias sociaux, pour tous. Merci. Pascal.