Chronique d’une projection de “FROZEN – La Reine des Neiges” de Disney, suivie d’une masterclass. Nos premières impressions.


Très attendu, “FROZEN”, appelé en France “La Reine des Neiges”, est le prochain Disney de Noël.

Ses prédécesseurs, “La Princesse et la Grenouille” mais surtout les très réussis “Raiponce” et “Les Mondes de Ralph” que nous adorons, mettent la barre qualitative très haute, d’autant que le conte de Hans Christian Andersen, dont il est librement inspiré, est plein de promesses.

Voici nos premières impressions sur ce film, vu en VOSTF 2D avec ma soeur Isis (11 ans), dans le cadre d’une masterclass organisée par le #DisneySocialClub … avant un avis plus définitif lorsque j’aurai vu la version française avec mes filles et écouté attentivement la bande originale. D’ici là j’aurai aussi découvert Anna, Elsa et Olaf à Disneyland Paris dans le cadre de la saison de Noël de quoi, j’imagine, prolonger la magie au delà du grand écran.

Notez aussi que cette projection ne comprenait malheureusement pas le court-métrage “Mickey, à cheval ! / Get a horse !” qu’il reste donc à découvrir.

(Attention j’ai essayé de limiter toute révélation importante sur l’histoire, mais il est impossible ici d’expliquer mon sentiment sans donner quelques éléments. Si vous voulez une totale surprise, il est peut-être préférable de revenir plus tard 🙂 )

FROZEN

Avant d’aller plus loin :

FROZEN

FROZEN

Synopsis :

L’accomplissement d’une prophétie a plongé un royaume lointain dans un éternel hiver. Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance alors dans un incroyable voyage à la recherche de sa soeur, Elsa, la Reine des Neiges, en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son renne, Sven dans l’espoir de briser cette malédiction… En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas… Anna et Kristoff vont devoir rivaliser de courage et d’inventivité pour survivre et sauver le royaume du chaos…


FROZEN

Anna_Olaf_Kristoff_Sven

FROZEN

L’attente est forte pour “La Reine des Neiges” de Disney. Ce projet traîne dans les studios depuis des décennies avec plusieurs abandons. Pour le réaliser de grands talents ont été sollicités, personnalités qui ont contribué à certaines réussites dans le passé.

Ainsi le réalisateur Chris Buck a déjà montré ses capacités avec “TARZAN” (1999), alors que la scénariste et co-réalisatrice Jennifer Lee (présente à la masterclass) a fourni un excellent travail d’écriture sur l’histoire du film “Les Mondes de Ralph”. Peter Del Vecho (que nous avons vu également) a notamment déjà produit le mignon “Winnie L’Ourson” (2011) et “La Princesse et la Grenouille” (2009).

Le doublage des personnages principaux a été confié à Kristen Bell pour Anna, et à la très talentueuse Idina Menzell (“Il était une fois”) pour Elsa.

Côté musique c’est le canadien Christophe Beck qui s’est chargé de la composition. Pour moi il reste à jamais associé à “Buffy The Vampire Slayer”.

Enfin les chansons ont été conçues par le tandem Robert et Kristen Anderson Lopez qui ont officié pour Broadway mais aussi pour “Winnie L’Ourson.

Donc oui sur le papier la team semble parfaite…

FROZEN

FROZEN

FROZEN

Mais cela ne suffit pas pour faire un bon film. Il faut avant tout un scénario qui soit capable de nous enchanter.

“La Reine des Neiges” de Disney s’éloigne beaucoup du conte d’Hans Christian Andersen. On aurait pu le regretter mais le concept a évolué vers une histoire de famille, entre deux soeurs. Le choix est bon et permet aussi de s’éloigner – tout en l’abordant tout de même – le fameux et incontournable prince charmant.

On repense alors inévitablement à “Rebelle” dans l’affrontement mère / fille, et au très émouvant “Clochette et le Secret des Fées”.

Le thème de la peur (de faire du mal à autrui) est aussi omniprésent avec le personnage d’Elsa qui en devient à la fois froide et distante. Cela en fait aussi le personnage de loin le plus intéressant !

FROZEN

On pense inévitablement à Raiponce lorsque l’on voit La Reine des Neiges. Bien que l’équipe s’en défende on ressent bien que les recettes ont été dupliquées pour espérer avoir la même alchimie.

Est-ce que cela répond à un nouveau cahier des charges chez Disney ? Ce serait dommage alors que “Rebelle” comme “Les Mondes de Ralph” ont fait justement dans l’originalité.

Pourtant, outre la ressemblance physique que l’on oublie rapidement, on se dit que Anna a la même candeur que Raiponce, que le renne Sven qui se comporte comme un labrador n’est pas sans rappeler le génial Maximus, qu’Olaf joue sans doute un rôle similaire à celui de Pascal …

Heureusement la comparaison s’arrête là, même si on a cette impression de “déjà vu”.

Sans doute aussi aurais-je espéré quelque chose de plus noir / gothique … peut-être comme Rebelle. Après tout c’est Elsa qui demeure la personnalité la plus intéressante, et ce sentiment provient de ce qu’emmène avec elle la princesse Anna… Très lisse… Trop. Sa colère arrive sans doute trop tard. 

FROZEN

Il n’empêche que, s’il n’arrive pas à vraiment nous surprendre, “La Reine des Neiges” a d’indéniables qualités.

Tout d’abord il est beau et on sent le soin apporté aux décors et aux costumes afin de rendre l’ensemble “crédible”. Un effort tout particulier a été apporté sur les effets produits par la glace et la neige avec la création d’un simulateur appelé “Matterhorn” et du “Snow Batcher” qui permet de retrouver 2000 flocons différents dans le film.

L’univers dans lequel évolue les héroïnes est doté de magie, sans que l’on sache vraiment d’où elle provient et même s’il y a aussi une accusation en sorcellerie. Car s’il est inspiré par les pays du Nord de l’Europe comme la Norvège, le royaume d’Arendelle reste toutefois imaginaire.

Ainsi l’édification du château comme le changement physique d’Elsa – très charismatique – sont magnifiques et marquent une vraie rupture, aidés par la chanson “Let it Go” magnifiquement interprétée par Idina Menzel. Si le couronnement marque une montée en puissance c’est à ce moment précis que le film devient le plus intéressant avec de l’action et un souffle épique.

L’humour aussi est très présent car, il faut bien l’avouer, Olaf, Sven, et Oaken sont drôles chacun à leur manière. Un peu moins convaincu par les trolls.

FrozenCastle24Flat_r-1

Côté musique j’ai hâte d’entendre à nouveau les compositions de Christophe Beck … tranquillement.

Si à la sortie de “Raiponce” ou de “Wreck-It Ralph” j’avais toujours un coup de coeur pour la bande son, ici elle ne m’a pas encore marqué, mis à part “Let it go”. Le second visionnage sera sans doute intéressant, et il permettra je l’espère que je puisse davantage me concentrer dessus.


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter

Là où j’ai un doute, et c’est probablement ce qui a fait que j’ai eu du mal à m’immerger rapidement dans l’histoire, c’est toute la partie entre l’accident et le couronnement. En effet il y a des chansons, très comédies musicales, et insouciantes. Elles sont jolies et entrainantes. Mais est-ce que ça colle vraiment ? Vous ne seriez pas en colère de voir votre soeur vous ignorer tant d’années ? L’histoire est triste et pourtant l’ambiance ne l’est pas réellement.

director_approved_first_look

FICHE TECHNIQUE

  • Réalisateurs : Chris BUCK et Jennifer LEE
  • Producteur : Peter DEL VECHO
  • Producteur exécutif : John LASSETER
  • Scénaristes : Shane MORRIS et Jennifer LEE
  • Librement adapté du conte de Hans Christian ANDERSEN
  • Musique : Christophe BECK
  • Chansons : Kristen ANDERSON LOPEZ et Robert LOPEZ
  • Directeur de l’animation : Lino DI SALVO
  • Directeur artistique : Mike GIAIMO
  • Directeur de la photographie : Mohit KALLIANPUR
  • Responsable des effets visuels : Dale MAYEDA
  • Titre original « Frozen »

AFF_120x160_ANNA_ReineNeiges_BD

AFF_120x160_ELSA_ReineNeiges_BD

Au final aujourd’hui je n’ai qu’une envie, revoir “La Reine des Neiges”. Non pas comme pour “Les Mondes de Ralph” ou “Le Secret des Fées” parce que j’ai adoré. Non, plutôt pour infirmer ou confirmer mes impressions. Peut-être aussi les préciser. Ma soeur Isis semblait partager mon opinion.

Le fait d’y aller avec mes filles, de passer par Disneyland tout en admirant les figurines Disney Infinity, infléchira aussi cet avis. J’ai envie d’adorer “La Reine des Neiges” autant que les autres, et si je l’apprécie je ne suis pas tout à fait satisfait, peut-être un peu déçu.

Mais il y a des films que l’on apprend à aimer avec le temps, en découvrant ses autres qualités. Donc rendez-vous dans les prochains articles sur ce sujet… 🙂

Et vous qu’en pensez-vous ?


A propos de Pascal Kammerer – Freelance Journalist, Videographer and Connected project manager.

English : I created this blog in 2002, followed by the Le RevoRama channel, I am also a 38-year-old father. As a true journalist, and a self-taught videographer I strive to write moderated and sincere articles respecting both the topics and the readers. Founder of the Rêves Connectés limited liability company, I have 20 years’ experience as a Project and Web Project Manager / Community Manager. You can find more information through these links leading to my portfolio and my Curriculum Vitae. As a freelancer, I am available to work on your projects. I love to write and to share. I am passionate about new technologies, the “connected”/customer/user experience, web and mobile projects, community management, e-commerce, storytelling, medias, culture, family entertainment and theme parks, tourism and everyday life. Feel free to contact me, whether it’s about this blog or for any other professional project!

Do you like this blog? You too can experience your connected dreams. Check out our web and social media services for all audiences.Thank you. Pascal.

French : Créateur de ce blog en 2002 et de la chaîne Le RevoRama, je suis aussi un papa de 38 ans. Véritable journaliste et vidéaste autodidacte, j'ai à coeur d'écrire des articles mesurés et sincères, à la fois respectueux des sujets et des lecteurs. Fondateur de la SARL Rêves Connectés, j'ai 20 ans d'expériences comme Chef de Projets et Produits Web / Community Manager, vous trouverez plus d'informations sur ces lien avec mon portfolio et mon Curriculum VitaeFreelance, je suis disponible pour vos projets. J'aime écrire et partager. Je suis passionné par les nouvelles technologies, l'expérience "connectée" / client / utilisateur, les projets web et mobiles, le community management, le e-commerce, le storytelling, les médias, la culture, le divertissement familial et les parcs à thèmes, le tourisme ainsi que la vie citoyenne.

N'hésitez pas à me contacter que ce soit au sujet du blog ou tout autre projet professionnel !

Ce blog vous plaît ? Vous aussi vivez vos rêves connectés. Découvrez nos services web et médias sociaux, pour tous. Merci. Pascal.