learnconamac.gifJe n’ai pas changé d’avis, au contraire ! L’envie ne m’a pas quitté de devenir un Xcoder et d’apprendre à développer en Objective C / Cocoa. Après une initiation au C sur le Site du Zéro, j’ai décidé après réflexion de me tourner vers une série d’ouvrages, en anglais dans le texte, adaptés à mon objectif et à l’environnement de développement que j’utilise. Ces ouvrages sont édités par Apress, et s’appellent “Learn C on a Mac”, “Learn Objective-C on a Mac”, “Learn Cocoa on a Mac” et … “Beginning iphone development : Exploring the iphone SDK”.

Chacun sait que j’aime ces périodes comme celle des années 70 où l’informatique était balbutiante, où de géniaux barbus (la mode à l’époque …) bricolaient dans leurs garages, comme des compositeurs de musique qui dans leur cuisine composent des albums révolutionnaires (Oxygène). Des périodes où tout semblait possible. A-t-on vécu la même chose avec les débuts du Web puis du Web 2.0 et de l’iPhone ? Peut être, en tout cas c’est en compagnie de mélodies jarriennes que j’ai dévoré ce premier tome (au passage j’ai redécouvert cet épisode qui marquera la transition entre Jobs et Jarre : “Imac night à l’Apple Expo”.) Voilà pour l’ambiance.

J’aborde donc cet ouvrage comme une introduction à tout ce qui va venir. Le C c’est le vénérable vétéran. Tout d’abord le livre est accessible dans un anglais parfaitement compréhensible si vous avez l’habitude de lire des articles informatiques sur le web. Les différents concepts (variables, pointeurs, conditions, boucles, fonctions, tableaux, allocations mémoire, fichiers) sont bien expliqués. Une version électronique est disponible sur le web (10$) ainsi que les sources des exemples (gratuit). Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est d’avoir sous les yeux des explications autour de Xcode et des références à Objective C/Cocoa. Rien de plus rébarbatif que d’avoir un cours sur PC alors que vous êtes sur Mac avec d’autres outils que les vôtres !

A la sortie de cet ouvrage, j’ai envie d’aller plus loin. J’ai l’impression d’avoir compris les concepts et ai codé mes premiers petits programmes sur le terminal. Comme pour tout autre langage (informatique ou non), je suis convaincu que c’est la pratique et l’immersion qui seront déterminants. Je n’ai ni la prétention de tout connaître par coeur, et d’avoir toutes les syntaxes en tête, je reviendrai donc lorsque j’en aurai besoin sur certains points. Je ferai des erreurs, je me prendrai la tête, et c’est comme ça – et avec beaucoup de motivations – que j’apprendrai. Je ferai tout de même un petit reproche, comme sur le site du Zéro, ce qu’il manque ce sont beaucoup d’exercices (mais comme je ne manque pas d’idées… !). En plus cela me fait un peu travailler mon anglais, que demande le peuple 😉

Merci à Dave Mark ( @davemark ) auteur de ce livre et à l’éditeur Apress. Le livre est disponible chez l’éditeur et sur Amazon par exemple. J’ai eu à contacter leur support et l’auteur via Twitter et je n’ai pas été déçu ! Merci aussi au Site du Zéro. Je crois que c’est appréciable d’avoir plusieurs sources grâce au net pour éviter de bloquer sur un problème et d’être seul face à son écran.

Et maintenant ? Je vais me plonger avec plaisir dans “Learn Objective-C” on a Mac avec l’arrivée de l’orienté objet. J’ai l’impression d’entrer d’avantage dans le vif du sujet. Suite donc, au prochain épisode !

#import <Foundation/Foundation.h>

int main (int argc, const char *argv[])

{

NSLog (@”Hello, Objective-C!”);

return (0);

} // main

>> Plus d’informations sur mon blog : http://www.xcode-revolutions.com