Modems_56K_US_ROBOTICS.jpgLe Modem ci contre est un US ROBOTICS 56 K. Le second que j’ai eu après un OLITEC dont la vitesse maximum était 33600 bps. Quand on parle aujourd’hui de fibre optique autant dire que c’était la préhistoire… ou presque si l’on considère que la préhistoire c’est le Minitel.

MoDem c’est aussi le sigle d’un parti politique qui s’appelle le Mouvement Démocrate. Parti politique qu’en tant qu’adhérent de la première heure j’étais de fait membre fondateur. Parti politique au nom qui me semblait prédestiné et qui dans le discours au moins donnait envie de vivre notre citoyenneté autrement, d’abandonner les pratiques d’un autre âge, et de laisser la place à une génération nouvelle. En bref on allait tourner la page d’une certaine époque pour ce qui était pour nous la modernité.

Au MoDem il y avait plusieurs personnes que j’ai d’emblée rencontré et qui ont fait émerger plusieurs outils participatifs comme le widget de la “blogosphère” qui nous a immédiatement réunit autour d’une même communauté. On se lisait, on participait aux blogs des uns et des autres, nous n’étions pas toujours d’accord et les débats étaient souvent passionnants. Pour ma part j’ai participé très activement pendant l’été 2008 à la mise en place du forum de discussion des commissions démocrates qui étaient chargées sous la houlette de Madame Corinne Lepage (alors Présidente de CAP21 et vice présidente du Mouvement Démocrate) d’élaborer le programme du MoDem. Rien que ça ! J’ai énormément travaillé d’abord en solo puis en binôme pour créer la plateforme, l’administrer, inviter plusieurs milliers d’adhérents, et modérer/animer les discussions avec les moyens du bord.

Aujourd’hui je ne suis plus adhérent, et je ne risque plus de m’aventurer au sein d’un parti politique. Je garde toutefois de la sympathie envers les personnes de bonne foi qui y croient encore et un bon souvenir de mon travail avec Corinne Lepage aujourd’hui députée européen. Malheureusement cette plateforme faute de soutien n’a pas eu le succès escompté.

Mais le sujet de cette note n’est pas tant le MoDem que la citoyenneté du XXIème siècle, celle que nous bâtissons actuellement. De plus en plus les blogs prennent de l’importance comme les réseaux sociaux. Certains politiques d’ailleurs semblent pour la plupart dépassés par tout ces gens qui ont envie soudain de s’exprimer, souvent d’ailleurs avec des raisonnements qui tiennent la route et des buzz qui vont jusqu’à être diffusés aux JTs et en boucle sur les chaînes infos ! D’autres petit à petit comprennent les enjeux et vont parfois avec la pointe des pieds vers ces nouveaux outils. Malheureusement combien de blogs ou de pages Facebook sont soudainement abandonnés dès la fin des campagnes électorales ?

Aujourd’hui c’est le site mis en place sur le débat sur l’Identité Nationale qui est sur le devant de la scène. Nous verrons bien ce qu’il en ressortira ou s’il n’a été qu’un prétexte comme certains le prétendent.

Je rêverais de ce que nous avions tenté de mettre en place en 2008. Une vraie plateforme participative pérenne où les Français auraient vraiment la parole (couplée avec des rencontres “réelles”). Une plateforme participative où (encore mieux) les synthèses tiendraient compte des débats, des commentaires, et des votes. Et enfin des politiques qui intégreraient dans leurs réflexions et leurs programmes ces synthèses.

Si en plus, nous allions encore plus loin dans l’utilisation des outils technologiques au service de notre administration (on y vient petit à petit c’est vrai) et de notre citoyenneté on ne s’en porterait peut être pas plus mal.

Et si la révolution liée aux nouvelles technologies touchait aussi profondément notre démocratie pour la vivifier ? Elle en a bien besoin. Non ?