Final Fantasy VII Advent Children


Année de production : 2005 (14 septembre au Japon)

Production : Square Pictures

Réalisateurs : Tetsuya Nomura et Takeshi Nozue

Scénario : Kazushige Nojima

Musique : Nobuo Uematsu


Format : film de 1 H 40

L’histoire :

L’action se déroule deux ans suite aux évènements du jeu sonnant la disparition de Sephiroth et le sauvetage de la planète par les forces conjuguées des héros et de l’énergie vitale. La vie reprend petit à petit son cours, mais de nouveaux maux font leur apparition. Une maladie mortelle nommée Geostigma provenant de l’énergie de la Terre frappe les habitants, plus particulièrement les enfants…

La vie des héros est devenue très calme, Cloud travaille avec Tifa en tant que coursier. Quant à Barret, il recherche activement des puis de pétrole, dans le but d’engranger assez de revenus pour offrir une excellente école à Marlène (vivant avec Tifa). Cloud également atteint par la maladie est moins présent et vit au sein des ruines de l’église de Aeris. D’ailleurs, un autre mal le ronge ; le remord, la culpabilité. Il se sent responsable de la mort de la jeune fille et ne peut se pardonner. Dans le but de se racheter, il aide les orphelins.
Final Fantasy Advent Children snapshot20051012160144_resize

Tifa est contactée par Reno des Turks. La Shinra souhaite en effet l’appui de Cloud pour une mystérieuse affaire. Elle se sent responsable des maux de la planète et souhaite elle aussi se racheter. Un gang composé de trois individus assez spéciaux a fait son apparition. Tous trois disposent d’incroyables capacités et semblent être à la recherche de « mère »…

Final Fantasy VII Advent Children nous permet de nous replonger et de renouer avec les héros qui nous ont tant fait rêver pendant le jeu. Tous sont présents à l’appel (Cloud, Tifa, Barret, Vincent, Red XIII, Cid, Caith Sith ; Yuffie…). On pourra regretter la sous exploitation de certains au profit de Cloud, le personnage principal. Tifa tire également son épingle du jeu, ce qui n’est pas pour nous déplaire ^_^.
Final Fantasy Advent Children snapshot20051012160127_resize

Pour ceux qui n’ont jamais joué à FF VII (houuu, houuu et houuu), je vous propose de vous replonger dans nos articles consacrés aux jeux.

Revenons sur quelques éléments clef de ce film. La Shinra n’est plus que l’ombre d’elle-même, depuis la destruction de Midgard, la puissante ville. Toutefois, elle continue ses activités, par l’intermédiaire de sa division spéciale ; les Turks. Nous retrouvons par exemple Rude et Reno. Ce dernier étant un perso bourré d’humour ^_^.
Final Fantasy Advent Children snapshot20051012160411_resize

D’autres éléments entrent en jeu comme les matérias. Je vais rapidement revenir sur leurs origines. Il s’agit de petites boules contenant de l’énergie vitale (de la planète) sous forme cristalline. Cette énergie peut prendre différentes formes et permettre à son utilisateur d’invoquer les puissances élémentaires (feu, eau, glace, vent…), voir de faire appelle à des créatures.

De nombreux autres détails et éléments sont présents, mais il est préférable que je m’arrête là, au risque de spoiler à tout vent ^_^.
Final Fantasy Advent Children snapshot20051012160302_resize


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter

Parlons un peu de la réalisation, qui est à mon goût splendide est très réaliste. A l’origine, le film ne devait être qu’un clip de quelques minutes, puis par la suite un court métrage et le résultat final (sans jeu de mot) est un long métrage de 1 H 40. Techniquement, ce dernier m’a laissé sans voix, je le trouve à la hauteur des « Créatures de l’esprit » (je ne parle que d’un plan technique et visuel). La qualité graphique est époustouflante, les effets sont incroyables et la motion capture vraiment à la pointe. Les dialogues collent parfaitement aux mouvements des lèvres des personnages, ce qui est assez rare dans ce genre de projet. Je ne suis pas doué pour parler des films, donc je vais arrêter ici pour le côté réalisation.

La musique n’est pas en reste et nous retrouvons les thèmes du jeu, parfois (enfin souvent) retravaillés et se mariant admirablement avec l’ensemble.
Final Fantasy Advent Children snapshot20051012160226_resize

Un petit avis pour finir. J’ai vraiment été bluffé par ce film. Le scénario est plutôt bon, mais ce que je retiens avant tout est le plaisir de retrouver les héros d’un de mes jeux de rôle préférés. Comme je l’ai dit un peu plus haut, je suis légèrement déçu par la sous exploitation des autres protagonistes, mais bon, dans un sens c’est assez normal, il aurait été difficile de leur donner un rôle plus important dans un film d’une telle durée. Il aurait dans ce cas fallut créer une série de quelques épisodes. Les scènes d’actions sont très intenses et vraiment bien rythmées, surtout les passages en moto, faisant référence à un passage du jeu pour ceux qui s’en souviennent ^_^. Bref un film vraiment excellent et très touchant, oui, oui, très touchant j’ai versé une petite larme à la fin.
Final Fantasy Advent Children snapshot20051012160349_resize