Comme peut le révéler une simple recherche sur Google, Saint Seiya est loin d’être un phénomène n’ayant touché que le Japon et la France. Certes, même si la France, fut la pierre angulaire du succès de la série à l’étranger grâce à TF1 et au Club Dorothée d’AB Productions, cette adaption inspira de nombreux autres pays. En effet, quelle chaine se priverait d’un telle succès d’audience potentiel ?

Nos 5 "héros" version Asgard/Poseidon

Nos 5 “héros” version Asgard/Poseidon

Après la diffusion française qui débuta en 1988, d’autres pays européens furent touchés par la Saint Seiyamania. La Belgique et la Suisse francophone bien sûr qui captent nos chaînes hertziennes, mais aussi l’Italie et l’Espagne en 1990 sous le nom de “I Cavalieri dello Zodiaco “. Le phénomène fut alors comparable à celui rencontré en France, le merchandising étant lui aussi passé par là. La série a semble-t-il également été diffusée en Allemagne, en restant relativement inaperçue suite à une diffusion chaotique.

Retour en Asie dans la même période où la série a été diffusée successivement à Hong Kong, en Chine et même en Thaïlande.

Saint Seiya toucha un nouveau continent en 1993, avec sa première diffusion sur la télévision mexicaine et au cinéma pour les 4 films. Réaction en chaine en Amérique du sud avec le Brésil (bon nombre de sites internet brésiliens vibrent encore aujourd’hui pour cette œuvre de Masami Kurumada), et l’Argentine.

Knights of the Zodiac L’horreur de Cartoon Networks

Knights of the Zodiac
L’horreur de Cartoon Networks

Récemment, en 2002, Saint Seiya a fait son apparition aux États-Unis, qui comme d’habitude font dans l’originalité. Tout d’abord avec une version Cartoon Networks (façon Dragon Ball Z ou Sailor Moon) où DIC (société du groupe Disney, jadis à Jean Chalopin que l’on connait pour Ulysse 31 ou Jayce) n’a pas hésité à user de montages et autres trucages pour coller à l’esprit GI JOE.

Résultat le sang vire au rouge ou au bleu, Hyoga fait du snow board, la sublime musique de Seiji Yokoyama est passée à la trappe au profit d’une musique rock’n roll et les dialogues sont complétements dénaturés…

Si cela vous chante , une édition DVD de KOTZ (Kotzen = vomir en allemand, quel nom bien trouvé !) “Knight of the Zodiac” est disponible.

Oubliez donc cette version, car une excellente nouvelle vient aussi des États-Unis, car ADV, déjà détenteurs de licences de qualité et qui jouit d’une excellente réputation, a démarré le publication d’éditions DVD de Saint Seiya en VOSTA, non censuré et visiblement remastérisé. Édition à suivre de très prés vue le peu d’empressement d’AB sur la question de la VOSTF.

Saint Seiya est donc loin d’être un phénomène isolé, même si sans aucun doute aucun, la France reste l’un des bastions du succès de ce prestigieux anime malgré la censure et la vf de qualité parfois moyenne.