Ah merveille, cela faisait longtemps que je ne m’étais pas autant enthousiasmé pour une histoire. Et cette fois il ne s’agit nullement d’un film, d’une série ou d’un animé. Pire cela n’a aucun rapport avec le Japon… Bon, ok je l’avoue il s’agit d’une trilogie fantastique, d’un auteur que vous connaissez certainement tous pour “Entretien avec un vampire”… Oui oui je parle bien d’Anne Rice, et le livre en question, c’est le tome 1 d’une trilogie que je dévore en ce moment, la trilogie de la famille Mayfair, une histoire de sorcières…

le lien malefique

La trilogie est composée de 3 livres (disponibles en poche chez Fleuve noir, excellente collection qui nous a déjà gratifié des Ring de Suzuki), mais l’histoire des Mayfair se poursuit dans les romans actuels d’Anne Rice mêlant vampire et sorcellerie… Tout un programme. Je vous en dirai d’avantage sur la suite quand j’y serai.

Pour le moment j’ai 3 livres en ma possession le lien maléfique, l’heure des sorcières, et Taltos. Les deux univers se rencontrent à en croire la jaquette du livre dans Merrick. Bref il sera ici question du premier tome, je n’aborderai rien des suivants que je lis actuellement et je vous demande d’en faire autant. D’ailleurs s’il vous prend l’envie d’acheter le coffret de la trilogie, abstenez vous de lire les résumés au dos, il n’y a pas pire “spoils”…. Quelle horreur !!

L’essentiel de l’histoire se focalise sur une étrange maison de First Street, une rue de la Nouvelle Orléans. Nous faisons connaissance de Deirdre, une femme inerte sur son fauteuil roulant toujours accompagné d’un homme mystérieux, si mystérieux qu’il semble irréel, si irréel qu’il attise la curiosité et la crainte de tous. Le livre raconte donc l’histoire de cette femme, de cet homme, et pour être plus précis de l’ensemble de la famille Mayfair. Une famille de fous…

Que dire de plus sans vous dévoiler les rebondissements de l’histoire tout en vous donnant envie de découvrir vous aussi ces romans passionnants (de ces romans qui me réconcilient avec la lecture). De mon point de vue le style est très agréable, et le scénario extrêmement bien construit. Anne Rice ne semble avoir oublié aucun détail et elle est sans aucun doute de celles qui savent maitriser l’art du suspense. Je me suis surpris à tourner les pages frénétiquement et les rares passages qui m’ont lassés sont anecdotiques.

Bien sûr il faut aimer les histoires fantastiques mais rassurez vous, il n’est pas question ici de vagues déferlantes ou de tours de passe passe minables. Il est question ici d’une intrigue profonde, mêlant sentiments, et quêtes personnelles. Les personnages sont très construits et sont pour la plupart soit attachants, soit répugnants, soit totalement énigmatiques… Que penser de Julien Mayfair ?

Je ne peux malheureusement pas en dire beaucoup plus sur cet article introductif, mais si vous êtes patients, vous pourrez en savoir plus sur les suivants qui aborderont plus surement l’histoire des sorcières Mayfair… En attendant bonne lecture… Et faites attention Lasher lit peut-être au dessus de votre épaule 😉