“Monster” est le succès actuellement en vogue au Japon.

Diffusé tardivement, cette série n’est autre qu’un thriller, sombre et inquiétant, qui sort des sentiers battus.

Monster. Le manga.

Monster. Le manga.

La Jumelle

La Jumelle

Monster n’est autre que l’adaptation animée du manga de Naoki Urasawa, 18 volumes édités actuellement en France chez Kana. Actuellement diffusée sur NTV, la série devrait compter 78 épisodes de 24 minutes ce qui est tout à fait concevable pour autant de tomes papiers à adapter. C’est Madhouse qui s’en charge, et au vu de la qualité des premiers épisodes, nous ne pouvons que nous en féliciter.

monster_3

En effet Monster est une réussite au niveau technique et purement artistique. Les dessins sont beaux, tout à fait dans le style Urasawa, c’est à dire très éloigné de ce que l’on a l’habitude de voir ET très agréable. La réalisation est impeccable et la musique colle bien à l’ambiance.

monster_4

Mais ce qui fait la force de Monster c’est certainement son scénario. En effet l’histoire raconte l’aventure du docteur Kenzô Tenma, japonais exerçant son métier en Allemagne. Un concours de circonstance que je vous laisse découvrir le met face à un autre homme qui bouleversera sa vie. Un véritable thriller policier commence alors…

Kenzô Tenma

Kenzô Tenma

En bref Monster est une série pleine de promesses, qui a su en l’espace d’une dizaine d’épisodes nous convaincre d’aller plus loin en nous dépaysant, la production actuelle (saison 2004/2005), mis à part Madlax, ne m’ayant pour l’instant pas convaincue.

  • Directeur : Masayuki Kojima
  • Créateur original : Naoki Urasawa
  • Character Design : Shigeru Fujita
  • Musique : Kuniaki Haishima

MONSTER – Original Soundtrack

Pochette du CD

Pochette du CD

A y est ! L’OST de Monster est disponible. Après les premières écoutes de ces morceaux signés Kuniaki Haishima on se rend tout de suite compte que les morceaux marquants de la série y sont (il y en aura d’autre cela ne fait aucun doute) et ça c’est une bonne nouvelle. Rien que l’écoute de l’opening, de float flower, gingerly, xenia ou medium shot permettent de donner une appreciation positive sur cette OST. Malheureusement il y a d’autres titres vraiment nuls (il faut bien le dire), ce qui place cette bande son derrière Tsukihime et bien sûr toutes les productions de Yuki Kajiura. Voici la tracklist et quelques remarques que je vous livre d’emblée.

1. FOR THE LOVE OF LIFE (ENDING THEME FULL VERSION)
2. GRAIN(OPENING THEME)
3. DRIFT MIND
calme, choeurs très doux
4. PART
5. FLOAT FLOWER
Thème récurrent. cordes.
6. COLLAGE MAN
7. SWEET HOME
8. GINGERLY
Autre thème récurrent. Le premier à transcrire l’ambiance angoissante de Monster.
9. NACHT TOUR
10. XENIA
Idem que 8. L’une des plus belles réussites de l’OST.
11. ROOM
12. IDLER WHEEL
Thème bizarre à la flûte. Bref on passe.
13. BUSH
14. DRIFT
15. MEDIUM SHOT
Premier thème d’action/malaise. Très étrange, violons… mais j’ai envie de dire LA réussite de l’OST… Peut être pour son originalité
16. REST
17. SWEEPER
18. BE LIT UP
bof bof
19. DECOLA
bof bof bof
20. MID POINT
21. TWIN
22. GOSSIP
23. RED LINE
24. ANGEL HAND
Chœurs. Magnifique. Ce morceau porte bien son nom.

Includes the intro theme (instrumental) by Kuniaki Haishima and the outro thme “For the Love of Life”

featuring vocalist David Sylvian (ex-Japan). Sleeve cover artwork is illustrated by Naoki Urasawa.

Série licenciée chez Kaze. Des rumeurs circulent quant à une éventuelle diffusion sur Canal… à suivre.