(Podcast) Épisode 24 : Retour à Europapark, en famille, après 20 ans d’absence.


Le train d'Europapark

Le train d’Europapark

Script de la vidéo

Bonjour et Bienvenue
dans l’épisode 24 du podcast Rêves Connectés

consacré à notre découverte en famille d’Europapark.

Nous allions chaque année, ou presque, à Europapark avec mon collège lorsque j’étais adolescent.
En effet, né en Alsace, il était assez facile d’accéder à ce parc situé à la frontière franco-allemande.
Mais depuis, alors que nous avons déjà visité avec les filles une dizaine de parcs à thèmes ces dernières années, nous n’étions jamais allé ensemble à Europapark.

Pour se rendre à Europapark en transports en commun depuis Mulhouse, il a fallu prendre le TER jusqu’à Selestat où l’on retrouve une petite navette qui fait un aller-retour dans la journée. Elle est proposée par la CTBR. Attention il faut réserver par téléphone et ils n’envoient pas de confirmation par email. Heureusement j’ai vérifié la veille et pu me rendre compte d’une erreur. Notez qu’il est aussi possible d’acheter ses billets d’entrée en même temps.
Quant à Kunegel ils sont plus chers et ne peuvent garantir le voyage avant la veille, autant dire que ce n’est pas envisageable.

Europapark fête ses 40 ans cette année soit presque deux fois plus que notre voisin Disneyland Paris.
Il est la vitrine de la famille MACK qui conçoit des attractions pour de nombreux parcs.
Le parc a beaucoup évolué mais j’ai eu comme un sentiment de “déjà vu”. Est-ce l’inspiration tirée du Disneyland en Californie ? Est-ce parce que de nombreuses attractions ont déjà été testées ailleurs ? Ou simplement est-ce des souvenirs de mon enfance ?

Le parc est plutôt joli, avec le sens esthétique propre aux allemands, et organisé en plusieurs pays : on commence par Allemagne, puis l’Italie, la France, la Suisse, la Grèce, l’Angleterre, la Russie, les Pays-Bas, la Scandinavie, l’Autriche, l’Espagne, le Portugal, et l’Island. Bonne idée pour un parc qui se veut européen, bien loin du concept de feu “Euro Disney”. Certains sont vraiment très réussis comme la Grèce et l’Angleterre.

Parmi les nouveautés il y a Arthur et les Minimoys. Alors que nous aimions déjà beaucoup l’attraction en 4D du Futuroscope nous avons pu découvrir celle d’Europapark, qui a plu à toute la famille. Dans une zone bien thématisée, plusieurs attractions cohabitent avec une boutique.
La plus importante nous propose de nous installer les pieds dans le vide pour combattre Malthazar !
Cela va assez vite pour plaire aux enfants.
Nous avons du y aller deux fois, la première l’attraction est tombée en panne juste avant notre tour, et les casiers où nous devons mettre nos affaires étaient bloqués ce qui a causé un petit stress vite oublié.

Pour l’occasion du 40ème anniversaire plusieurs festivités ont été organisés dont une super parade et un nouveau spectacle que nous n’avons malheureusement pas pu voir.
Avec les enfants je n’ai pas pu non plus faire d’attractions à sensations fortes alors que le parc est très orienté vers la cible adolescente.
On espère que ce n’est que partie remise !
Nous avons conscience qu’il faudrait plusieurs jours pour bien découvrir et apprécier Europapark, avec une expérience complète dans l’un des hôtels. Ainsi on peut décompresser et profiter.

Ce que nous avons préféré :
– Arthur
– Le Fjord-Rafting en Scandinavie
– L’univers des enfants qui permet de se rafraichir
– La Forêt Enchantée Grimm (que l’on aurait aimé encore plus grande)
– Les ballons avec le jeu de la casquette perdue (puis retrouvée)par Aliénor  !

En conclusion, nous avons bien aimé Europapark que nous vous conseillons mais espérons le découvrir plus en profondeur. Pourquoi pas à Halloween ou lors de l’ouverture du complexe aquatique à venir.

À bientôt sur Rêves Connectés !

À bientôt  Arigato !

Euromaus et Euromausi

Euromaus et Euromausi

Rapunzel / Raiponce à Europapark dans La Forêt Grimm

Rapunzel / Raiponce à Europapark dans La Forêt Grimm

Bon anniversaire Europapark !

Bon anniversaire Europapark !

Et vous qu’en pensez-vous ?