Enfin ! Robert IGER, CEO de The Walt Disney Company, a annoncé un plan historique pour Disneyland Paris. Le détail et notre analyse.


Non ce n’est pas un poisson d’avril (pas cette fois). Oui c’est une vraie joie que de vous parler. Mais non, contrairement à ce que les médias généralistes et blogs douteux disent : il ne s’agit pas de trois nouveaux parcs à Disneyland Paris. Si vous êtes ici, c’est que vous recherchez des infos sérieuses sur l’avenir des parcs de Marne-La-Vallée, et nous vous en remercions.

Robert Iger le dit lui-même, il était réticent à l’idée d’un grand plan pour Disneyland Paris jugé trop risqué. Il a changé d’avis et il l’a annoncé à l’Élysée après un entretien avec le Président Emmanuel Macron. Ce qui est assez étonnant pour être souligné, en général c’est lors d’une D23 – convention organisée par le fan club officiel. On aimerait d’ailleurs que Paris accueille un jour ce type d’événement. Mais l’histoire de Disney en France est lié à cette convention signée entre le gouvernement français et The Walt Disney Company (TWDC), laquelle engage les deux parties sur le développement de cette partie de la région. Les fans ont été pris par surprise car justement une D23 venait de se tenir au Japon, et Disneyland Paris avait fièrement annoncé que l’attraction Rock’n Roller Coaster allait être remaniée pour accueillir Iron Man et les Avengers.

marvel-avengers-rrc

Rock’n Roller Coaster deviendra une attraction avec Iron Man et les Avengers.

La partie la plus intéressante de l’annonce :

“PARIS, 27 février 2018 – Aujourd’hui, lors d’une rencontre avec le Président de la République Emmanuel Macron au Palais de l’Elysée, Robert A. Iger, Président Directeur Général de The Walt Disney Company, a annoncé un plan de développement sur plusieurs années de 2 milliards d’euros pour Disneyland Paris. Ce nouveau plan d’expansion comprend une transformation du Parc Walt Disney Studios, incluant trois nouvelles zones thématiques dédiées à Marvel, La Reine des Neiges et Star Wars, ainsi que plusieurs nouvelles attractions et spectacles.”

Le communiqué était accompagnée de ce visuelVisuel annonce Disneyland Paris

Robert Iger a également donné une interview au journal Le Figaro et a posté une vidéo sur les réseaux sociaux de l’Élysée.

Vous noterez que l’Elysée a mal traduit “Lands” qu’il fallait entendre comme Fantasyland, Discoveryland, soit une zone thématique au sein des parcs existants.

L’élément déclencheur est sans doute l’obtention des jeux olympiques de 2024 qui va attirer tous les regards vers Paris ainsi que de nombreux visiteurs, mais pas seulement. Les politiques diront que le climat économique a changé, peut-être, espérons-le (en tout cas le développement de Disneyland Paris a un impact direct sur l’attractivité économique et touristique de la région). En vérité, si on regarde dans le détail et que l’on suit attentivement l’actualité de la destination, on sait que TWDC a procédé par étapes jusqu’à reprendre le contrôle de la société exploitante ce qui n’était pas le cas avant avec un actionnariat dilué. La dette a aussi été allégée permettant à Disney de se passer de l’accord de multiples banques avant de lancer un chantier (ce qui a été le cas pour la zone Ratatouille). Enfin TWDC attendait certainement de Catherine Powell (actuelle Présidente d’Eurodisney) qu’elle prouve à la maison-mère que Disneyland Paris pouvait améliorer ses résultats, et il est fort à parier que ça a bougé en interne pour y parvenir.

Mais surtout Disneyland Paris en avait besoin : nous le savons pour les sillonner en famille pour vous en parler dans nos Revo-Rama, tous les parcs en France et en Europe investissent avec généralement une nouveauté chaque année ou presque. Et même si cette concurrence est éclatée, elle vient grappiller des visiteurs potentiels au Nord avec Efteling ou Legoland, à l’Est avec Europapark (qui va ouvrir un parc aquatique Rulantica), au Sud avec PortAventura, en France avec le Parc Astérix – qui tape directement dans la région Ile-de-France – et le Futuroscope, pour ne citer qu’eux car ils sont nombreux. Il y a même de nouveaux parcs qui s’annoncent comme le Parc Spirou qui devrait ouvrir cette année. Autres concurrences massives en projet : Europacity (on en parlera bientôt), London Resort, et un parc à thème sur le cinéma à l’étude pour Béziers porté par Studios Occitanie Méditerranée et Thinkverse. Les fans diront que ce n’est pas “la Qualité Disney” et pourtant on constate qu’ils s’en rapprochent de plus en plus, les surpassant même parfois, avec des budgets bien plus restreints. À Orlando, Walt Disney World a été obligé de bouger rapidement afin de faire face à son concurrent voisin Universal. Cette confrontation est visible, mais bénéficie sans doute aussi aux deux protagonistes : la preuve nous avons fait les deux lors du même séjour. Mais en Europe, ce cercle vertueux est moins évident du à leurs éloignements. Les chiffres de Disneyland Paris ont même été inquiétants sur les dernières années, avec une chute régulière de la fréquentation alors que ces autres parcs battaient leurs records.

Il n’est une surprise pour personne que l’annonce se concentre sur le parc Walt Disney Studios, celui-là même qui ne constitue pas encore l’expérience d’une journée et qui jouit d’une mauvaise réputation contrairement à notre Disneyland Park. C’est un problème à régler avant même de songer à un troisième parc (toujours inscrit dans la convention, on en reparlera), afin de répondre à deux objectifs : renouveler l’expérience pour que les visiteurs reviennent et agrandir l’expérience pour que les visiteurs restent deux, trois jours et peut-être plus encore s’ils font un détour par Villages Nature. De quoi remplir les hôtels, les restaurants et donner plus d’opportunités de flâner dans les boutiques. Enfin, Robert Iger est le Président Disney à qui l’on doit les rachats de Pixar, Marvel, Lucasfilm / Star Wars, et depuis peu la Fox. Il n’est donc pas une surprise qu’il souhaite miser sur des valeurs sûres, que les enfants, les adolescents, les parents, grands parents, connaissent, des marques, des héros trans-générationnels. Dernier défi pour Robert Iger avant son départ, corriger les erreurs commises par ses prédécesseurs sur les parcs à thèmes Disney. 

Disney’s Hotel-New-York–The-Art-of-Marvel

Nouveau thème pour l’Hôtel New York à venir : The Art of Marvel

Vous avez le contexte, revenons-en au projet. On sait que le planning devrait s’étaler de 2020/2021 jusqu’en 2025. On sait aussi qu’il s’agit de 2 milliards d’euros (qui s’ajoutent a priori aux projets déjà en cours, c’est à confirmer). Enfin le concept-art, volontairement flou, montre à quoi pourrait ressembler le parc avec des lands Marvel, Star Wars, La Reine des Neiges, et – celui qui n’est pas nommé – Pixar Place.  Assez flou pour alimenter les fantasmes et toutes les suppositions (il y a déjà plus de 30 pages sur certains forums avec les prophètes habituels), tout en donnant une marge de manœuvre pour communiquer régulièrement et affiner le concept au fur et à mesure. 2 milliards c’est l’équivalent de 8 fois la zone Ratatouille (attraction + boutique + restaurant + place) qui aurait coûté 250 millions d’euros au tarif Walt Disney Imagineering (on n’ose imaginer ce qu’un parc comme Efteling en ferait). Autrement dit, il y a de quoi transformer les Walt Disney Studios, d’en faire un parc d’une journée, et de réserver quelques surprises qui ne sont pas sur ce concept art dont le but est, finalement, d’illustrer l’annonce. Qui sait, il y en aura peut-être aussi pour le Disneyland Park, le Disney Village, et les hôtels. On pense notamment au développement des Magic Bands pour fluidifier l’expérience ainsi que des Fast Pass+. Idéalement pour limiter les coûts, il pourrait être choisi de dupliquer ce qui est prévu dans d’autres parcs on pense à Marvel et La Reine des Neiges à Hong Kong Disneyland, à Star Wars Galaxy’s Edge au Disney’s Hollywood Studios (mais aussi à Disneyland en Californie)

Walt-Disney-Studios-Kingdom-of-Arendelle

Kingdom of Arendelle aux Walt Disney Studios – Concept Art 03/2018

Walt-Disney-Studios-Galaxy-Edge

Galaxy’s Edge aux Walt Disney Studios – Concept Art 03/2018

Walt-Disney-Studios-Toy-Story-Pixar-Place

Toy Story Playland aux Walt Disney Studios – Concept Art 03/2018

Walt-Disney-Studios-Marvel

Marvel aux Walt Disney Studios – Concept Art 03/2018

Walt-Disney-Studios-Marvel-Avengers

Marvel aux Walt Disney Studios – Concept Art 03/2018

On récapitule ! 🙂

Ce que l’on sait déjà (on ne sait pas si cela est inclue dans le plan car annoncé avant) :

  • L’Été des Super-Héros Marvel avec un nouveau spectacle à Cinemagique (2018)
  • Rock’n Roller Coaster va devenir une attraction Iron Man et les Avengers (2020 ?)
  • Le Disney’s Hotel New York deviendra bientôt le Disney’s Hotel New York – The Art of Marvel (2020 ?)

Les suppositions par rapport à l’annonce et au concept art (sujet à évolutions, et surtout sans doute volontairement évasif sur certaines zones)

Ce qui pourrait être modifié :

  • Le nom du parc. Quoiqu’il y a des Studios Marvel, LucasFilm, Pixar et Disney Animation, ce n’est peut-être pas indispensable sauf à se détacher définitivement de son historique et faire table rase pour le grand public. Aux États-Unis on parle de Cinemagine Park qui personnellement me plaît bien. The Hollywood Adventure Park est aussi intéressant. Le plus classe est sans doute Disney’s Storyverse Park (car cela est aussi en adéquation avec certains concepts Marvel)
  • L’entrée via le Studio 1, mais le bâtiment semble rester.
  • Une vraie zone Pixar Place avec Crush Coaster, Cars 4 roues, Ratatouille et Toy Story Playland. Est-ce le nom qui sera retenu on ne sait pas, c’est celui du Hollywood Studios, et il est plutôt sympa et facile à comprendre pour les européens.
  • Le Stunt Show avec les Avengers
  • Que vont devenir Disney Junior Live on Stage et Stitch Live ? (qui plaisent encore aux plus jeunes) La Place des Stars ? Backlot Café ? Sur le concept art, puisque la Tour de la Terreur n’a pas été modifiée comme en Californie on admet que pour l’instant une zone Hollywood est conservée.
Jake Sully sur Disney Central Plaza

Jake Sully sur Disney Central Plaza a posté ce schéma très éclairant sur le possible. Merci à lui.

Attractions qui devraient disparaître :

  • Studio Tram Tour ?
  • Armageddon
  • Le génie d’Aladdin ? (À Orlando il est à Adventureland) Il pourrait aussi bénéficier d’un thème Pixar par soucis de cohérence ?

Ce que l’on craignait :

  • La Tour de la Terreur ne devrait pas être modifiée pour Les Gardiens de la Galaxie comme en Californie. Cela est préférable pour conserver Hollywood Boulevard. Est-ce un choix définitif ?
  • Hyperspace Mountain au Disneyland Park laissera peut-être sa place à une autre version de Space Mountain (on oserait rêver de l’original avec un retour aux sources ?). Pas sûr néanmoins dans ce soucis de coller au maximum aux franchises du moment.
Frozen-Hong-Kong

The kingdom of Arendelle (nom non officiel) – Hong Kong Disneyland

Stormtrooper Battle Escape

Stormtrooper Battle Escape – Star Wars Galaxy’s Edge

Alien Swirling Saucers

Alien Swirling Saucers à Toy Story Land – Disney’s Hollywood Studios

Attractions qui pourraient être ajoutées (possibilités) :

  • Le lac serait le hub du parc au même titre que Central Plaza au Disneyland Park, et le château de La Reine de Neige un nouveau point culminant comme La Tour de la Terreur. Logiquement il pourrait abriter un spectacle comme à Epcot (idéalement j’aurais préféré avec des gradins pour Fantasmic)
  • Frozen Ever After comme à Epcot
  • Hong Kong Frozen Land ?
  • Toy Story Mania et/ou l’une des attractions de Toy Story Land en Floride comme Alien Swirling Saucers ? (tous le monde a une préférence pour Toy Story Mania non ?)
  • L’attraction Les Gardiens de la Galaxie prévue à Epcot et/ou l’attraction Avengers de Hong Kong Disneyland
  • Une attraction type Splash Mountain pour La Reine des Neiges ? Cela manque cruellement à Disneyland Paris.
  • Une nouvelle parade diurne ou nocturne ? Je vote pour nocturne car il n’y en a plus depuis la disparition de la Fantillusion.
  • Un spectacle type World of Color sur le lac ?

Déception (pour l’instant) :

  • Pas de Faucon Millenium sur Star Wars Galaxy’s Edge comme aux USA ? Le concept ne le laisse pas apparaître.
  • Pas de Soarin ?
  • Pas de monde Avatar comme à Animal Kingdom
  • Rien n’est annoncé pour le Disneyland Park (on aurait aimé une grosse attraction comme TRON mais qui sait, l’équivalent sera peut être du côté Marvel), l’Hôtel hyper-immersif Star Wars (qui pourrait jouxter la zone éponyme des Walt Disney Studios), ou même le Disney Village.

On regrette (pour la cohérence) :

  • Que Star Tours et Buzz l’Eclair Laser Blast soient au Disneyland Park. Mais bon, difficile de faire autrement (autant créer de nouvelles attractions qu’en déplacer, d’ailleurs il faudrait les remplacer, je crois qu’ils ont d’autres priorités).

Le troisième parc n’est pas encore d’actualité dixit Robert Iger, mais demeure dans la convention. Si cet investissement est un succès et que le resort dépasse les 20 millions de visiteurs, on est en droit d’en rêver pour … 2030 ?

Quoiqu’il en soit, que l’on soit fans ou non (puisque rappelons-le c’est une excellente nouvelle pour la région Ile-de-France) on doit se réjouir de ces infos, qui devraient permettre à Paris – si tout cela est bien exécuté – d’avoir l’un des plus beaux et des plus attractifs resort Disney du monde. Mais la compétition va être rude (et c’est tant mieux) avec Walt Disney World et surtout Tokyo Disney Resort qui, je l’espère, sera notre prochaine grande destination pour 2020. On a hâte et vous ? Il ne manquerait plus qu’Universal annonce son arrivée en Europe pour que l’on soit tous comblés 🙂

Et vous que pensez-vous de ce plan de 2 milliards d’euros pour les Walt Disney Studios de Disneyland Paris ?