Le Revo-Rama teste la Sony PlayStation Classic et la Sega Mega Drive Mini (vidéo)


Playstation Classic, un boulevard pour la console nostalgie de Sony ?

“Purei Sutēshon Kurashikku!”. On a accusé Sony de vouloir copier Nintendo et ses consoles mini, destinées aux gamers nostalgiques qui ont envie de retrouver les souvenirs de leur enfance et de leur adolescence, et de les partager avec leurs propres enfants. Peut-être après tout quand on connait l’histoire de la naissance de cette console, née d’un projet enterré par Nintendo, c’est d’une belle ironie. Mais on s’en fiche, et on dira la même pour Sega, car si ça fait plaisir aux gamers c’est l’essentiel. Si j’aime aujourd’hui ma PS4 et que je souhaiterai sans doute la PS5 Day one, mon histoire avec les consoles de Sony est assez tumultueuse. En effet je n’ai jamais vraiment aimé cette PS One comme on l’appelle maintenant, qui a enterré prématurément une autre belle console la Saturn qui m’a procuré bien plus de plaisir vidéo-ludique. Mais après tout, du temps est passé, et on souhaitait compléter ce qui est devenu une vraie collection.

Si donc l’idée d’une Playstation Classic était bonne, Sony a fait quelques erreurs que les fans ne lui ont pas pardonné. Tout d’abord un prix trop élevé (99 euros), mais aussi une liste de jeux décevante. Au final, et cela en dit long sur son succès, nous l’avons eu pour 30 euros et, à ce prix, nous ne le regrettons pas. 20 jeux sont pré-installés et certains m’avaient marqué à l’époque : Rayman, Ridge Racer, Tekken 3 … D’autres ont, graphiquement tout du moins, plus mal vieillis : Final Fantasy VII et Résident Evil par exemple. Il faut dire que, contrairement aux jeux “16 bits”, l’apogée de l’époque pixels, les polygones de ces jeux accusent le coup de l’âge bien plus difficilement. C’est même parfois franchement laid, mais comment faisait-on ? On se demande aussi pourquoi il n’y a pas Tomb Raider, WipeOut, Gran Turismo, Castlevania, Spyro le dragon, ou Crash Bandicoot. Pourquoi aussi tout est en anglais, et les raisons de cette interface bien austère. Heureusement il y a les remasters sur Playstation 4 pour moderniser ces expériences !


La Sega Megadrive Mini. La meilleure de sa catégorie ?

On avait aimé la Nintendo Classic Mini, et encore plus la Super Nintendo Classic Mini, mais celle sur laquelle on a le plus joué jusqu’ici c’est la Megadrive de Sega, enfin rééditée dans de bonnes conditions (attention il existe d’autres versions antérieures qui sont loin d’être au niveau !). Le pire était à craindre, tant parfois Sega est devenu l’ombre de lui-même, mais ici le résultat est à la hauteur de nos attentes.

Dire que mes souvenirs d’enfance ont beaucoup pesé dans la balance c’est peu dire… (Ah ces pouces explosés à force de jouer !) Si j’ai adoré ma Super Nintendo, celle vers laquelle je revenais toujours c’était la Megadrive au point d’avoir eu le Mega CD ET la 32X, même si Sega pêchait parfois par des innovations mal comprises dont l’heure n’était pas encore venue. Rien qu’en découvrant son design, réduit mais fidèle à l’originale, ainsi que ses manettes 3 boutons, les souvenirs étaient déjà là. Alors que dire de cette liste impressionnante de 42 jeux dont 2 inédits, avec certains hits de l’époque comme Sonic 1 et 2, Thunderforce 3, Kid Chamelon, Ecco the Dolphin, Castle of Illusion et j’en passe. Allez on regrettera Quackshot avec Donald (on n’en parle jamais assez, on veut Quackshot !), Aladdin, Sonic 3 et 4, et quelques autres. Enfin, pour ne rien gâcher, l’interface est plutôt agréable, même si la fonction de sauvegarde (appuyer longtemps sur Start) laisse franchement à désirer.

Au final une seul question : à quand la même chose pour la Sega Saturn et la Sega Dreamcast ? On veut Virtua Racing (depuis peu dans une excellente version sur Switch), Daytona USA, Sega Rally, les Virtua Fighter, les Sonic Adventure, Panzer Dragoon, et tout ces jeux un peu barrés qui y sont sortis. Sega a jusqu’ici beaucoup misé sur la nostalgie de la Megadrive et de sa mascotte Sonic, parfois jusqu’à la nausée, et il est grand temps de passer à la vitesse supérieure et de se rappeler aux bons souvenirs des joueurs.

Pour résumer une Playstation Classic imparfaite mais qui pourrait convenir aux fans à un prix devenu raisonnable, et une Megadrive Mini indispensable. De beaux cadeaux sous le sapin de Noël, s’il reste quelques exemplaires disponibles …


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter

Et vous que pensez-vous de la Playstation Classic de Sony, et de la Megadrive Mini / Genesis Mini de Sega ?


A propos de Pascal Kammerer – Freelance Journalist, Videographer and Connected project manager.

English : I created this blog in 2002, followed by the Le RevoRama channel, I am also a 38-year-old father. As a true journalist, and a self-taught videographer I strive to write moderated and sincere articles respecting both the topics and the readers. Founder of the Rêves Connectés limited liability company, I have 20 years’ experience as a Project and Web Project Manager / Community Manager. You can find more information through these links leading to my portfolio and my Curriculum Vitae. As a freelancer, I am available to work on your projects. I love to write and to share. I am passionate about new technologies, the “connected”/customer/user experience, web and mobile projects, community management, e-commerce, storytelling, medias, culture, family entertainment and theme parks, tourism and everyday life. Feel free to contact me, whether it’s about this blog or for any other professional project!

Do you like this blog? You too can experience your connected dreams. Check out our web and social media services for all audiences.Thank you. Pascal.

French : Créateur de ce blog en 2002 et de la chaîne Le RevoRama, je suis aussi un papa de 38 ans. Véritable journaliste et vidéaste autodidacte, j'ai à coeur d'écrire des articles mesurés et sincères, à la fois respectueux des sujets et des lecteurs. Fondateur de la SARL Rêves Connectés, j'ai 20 ans d'expériences comme Chef de Projets et Produits Web / Community Manager, vous trouverez plus d'informations sur ces lien avec mon portfolio et mon Curriculum VitaeFreelance, je suis disponible pour vos projets. J'aime écrire et partager. Je suis passionné par les nouvelles technologies, l'expérience "connectée" / client / utilisateur, les projets web et mobiles, le community management, le e-commerce, le storytelling, les médias, la culture, le divertissement familial et les parcs à thèmes, le tourisme ainsi que la vie citoyenne.

N'hésitez pas à me contacter que ce soit au sujet du blog ou tout autre projet professionnel !

Ce blog vous plaît ? Vous aussi vivez vos rêves connectés. Découvrez nos services web et médias sociaux, pour tous. Merci. Pascal.