J’ai testé pour vous la migration d’une offre ADSL SFR Neufbox vers la fibre Bouygues Telecom (réseau Numéricable) via “Vente-Privée”.


C’est la révolution ! Non pas la Freebox, mais un changement d’opérateur après plusieurs années chez SFR pour lequel j’ai travaillé à la grande époque de Neuf Telecom. J’y réfléchissais depuis un moment, et le déclic est venu d’une offre “Vente-Privée” Bouygues Telecom pour la Bbox Fibre. Je  vais vous détailler ici mon parcourt du combattant, mais aussi les questions techniques que j’ai posé et pour lesquelles j’ai eu le plus grand mal à obtenir des réponses (je pense qu’elles devraient intéresser certains lecteurs, n’hésitez pas à commenter). L’expérience a été chronophage.

Parallèlement j’ai aussi migré mon offre mobile de Sosh (dont j’étais pleinement  satisfait je tiens à le préciser) vers ce même Bouygtel. Cette fois pour la 4G sans engagement sur mon iPhone 5. J’y reviendrai dans un prochain article après avoir eu le temps de tester.

Bbox sur Ventes Privees

Avant d’aller plus loin :

Bbox - Etapes de validation

4 euros 90 par mois pendant un an pour une offre internet à 30 Méga cela se refuse difficilement. Je songeais à quitter SFR trouvant son service convenable mais au final très moyen. Et puis elle est loin l’époque de Neuf Telecom et de son image décalée qui me plaisait beaucoup.

Les arguments commerciaux sont ici très agressifs avec en plus d’Internet : la télévision et la téléphonie illimitée vers les fixes et les mobiles pour une offre sans engagement. Même “bein Sport” est proposée bien que cela ne m’intéresse pas fondamentalement.

Enfin, on parle ici de fibre avec un débit théorique supérieur à celui offert par SFR en ADSL chez moi … Bien que des questions soient à ce moment là en suspend, j’ai décidé de sauter le pas rapidement, advienne que pourra !

Bbox - Le forum des Woobees

Pour répondre à mes questions je me tourne vers “les Woobees” qui sont les community manager de  la marque sur les réseaux sociaux et leur forum de discussion. Le mot est sans doute fort, je parlerais davantage de conseillers clientèles en ligne ayant une vision très forte de mon propre métier.

Ils sont sympathiques mais mettent beaucoup de temps à répondre à des questions dès qu’elles sortent des procédures habituelles. Hors entre l’offre “Vente-Privée” et mes propres questions ils ont été un peu perdu. Même Google ne m’aidait pas vraiment. J’ai beaucoup insisté, me suis aussi tourné vers le service presse et ai fini par avoir mes réponses.

En réalité, je voulais déjà savoir quelle Bbox j’aurais car il existe la Bbox Fibre et la Bbox Sensation Fibre. Apparemment l’une a deux boitiers l’autre qu’un seul (OneBox). On m’assure que cela n’altérera en rien mon expérience. D’après ce que j’ai pu lire ici ou là les autres différences sont avant tout dans l’électronique mais aussi une proposition autour du multi-écran (OptimizAir). Rien de bloquant dans l’immédiat donc.

Je savais aussi que la fibre de Bouygues Telecom était en fait principalement proposée via Numéricable. Oh tient, en vrai c’est donc une offre câble comme j’ai pu la connaître en 1998 à ses tout débuts avec Cybercable devenu Noos avant d’être avalé par l’opérateur qui a unifié l’ensemble de l’offre proposée avec cette technologie sur le territoire (France Telecom Câble, UPC …)

Je cherchais donc à comprendre les vraies différences entre cette offre fibre et celle des autres opérateurs qui ont attaqué Bouygues en justice sur ce point (sans obtenir satisfaction jusqu’ici). J’ai donc appris que ce réseau utilisait maintenant la technologie FTTLa : Fiber To The Last Amplifier (fibre optique avec terminaison en câble coaxial jusqu’à l’appartement du client) alors que Orange, SFR, Free et Bouygues pour son réseau propre utilisent principalement le FTTH c’est à dire de la fibre jusqu’au bout. Même si cela coûte très cher, et qu’ils en discutent même de la nécessité.

Je pensais que FTTLa / FTTH expliquait les différences de débits proposés par Bouygues Telecom et Numéricable entre 30, 100 et 200 Mégas (depuis Août 2013). Mais non… La technologie à laquelle il faut alors s’intéresser c’est DOCSIS (Data Over Cable Service Interface Specification). C’est, si j’ai bien compris, la norme qui permet de transférer des données sur un réseau de télévision par câble. Il y a eu plusieurs évolutions depuis sa création en 1997 jusqu’à la version 3 actuellement en oeuvre ou en cours de déploiement. Cette dernière permet notamment l’agrégation de canaux autrement dit une augmentation du débit. 


C’est donc sur ces deux technologies qu’il faut compter (et qui nécessitent de lourds investissements) pour voir son débit augmenter sur le réseau câblé. Certains opérateurs auraient d’ailleurs déjà dépassé les 200 Mégas ailleurs dans le monde. Reste donc à espérer qu’hormis les grandes métropoles l’adaptation du réseau se fasse rapidement. Après tout la norme n’est déjà plus toute récente (2007) et il faudra bien faire cet effort pour maintenir cet avantage concurrentiel sur les autres opérateurs qui se heurtent à des difficultés avec le FTTH mais qui repoussent encore les limites de l’ADSL (VDSL 2 – 50 Mégas annoncés).

Pour ceux que cela intéresse Ariase a consacré deux articles très intéressants :

Enfin on m’a assuré chez Bouygtel que l’équipement Bbox Fibre était d’ores et déjà compatible, sensation ou non. Espérons que cela soit effectivement le cas.

Pour le moment il faudra donc se contenter du 30 Mégas car ma zone n’est pas encore passée en jaune sur la carte. Ce sera toujours mieux que l’ADSL, car j’étais trop loin du NRA ce qui m’excluait aussi du VDSL 2.

Carte Fibre Numericable et Debits

Carte Fibre Numericable Paris

Revenons-en au volet commercial. Si ma demande a été rapidement validé, l’expédition de l’équipement a beaucoup trainé.

En effet dans leur procédure je devais attendre mon colis avant de prendre rendez vous via leur interface avec un technicien. Sauf que je recevais des emails de relance, indiquant même “c’est le dernier jour”, sans avoir eu même un numéro de suivi. Je suis donc resté presque une semaine sans réponse ni infos. Que se passait-il ? Au moins si on nous annonçait un retard, le côté anxiogène s’envolait. Mais non, rien sur les réseaux sociaux ni le forum.

Au final la cause aurait été un problème de logistique avec La Poste, et un grand succès pour cette proposition via “Vente-Privée”…

Enfin un paquet est arrivé contenant deux boîtes avec le boîtier fibre, et celui de la télévision.

D’un point de vue purement esthétique ils sont classiques mais plus beaux que ce que l’on voit chez SFR et même Free. Côté connectique j’aurais espéré plus de ports HDMI et Ethernet sur le lecteur, fort heureusement j’étais déjà équipé avec mon home cinéma.

Bonne surprise avec le câble HDMI fourni (comme le Péritel d’ailleurs). Je le précise car c’est le genre de choses qui agacent fortement.

Bbox-Colis-Bbox-Fibre-et-TV

Bbox-Deballage-boitier-fibre

Bbox-Boitier-Fibre

Bbox-Arriere-Boitier-Fibre

Bbox-Cote-USB-Boitier-Fibre

Bbox - Sagemcom Fast 3784

Les fonctions de base sont présentes comme le Wifi et le disque dur numérique. Petite spécificité, il faut insérer une carte à puce (comme une Micro SIM) pour les droits TV, ce que j’avais déjà chez Cybercable à l’époque.

Bbox-Deballage-boitier-TV

Bbox-Boitier-TV-Connectique

Bbox-Fibre-Boitier-TV-Carte-Puce-Droits

L’installateur venu il a fallu pousser un meuble pour laisser apparaître les prises antenne jusqu’ici inutilisées (désolé donc pour la poussière). Le technicien a du vérifier quelque chose au niveau du couloir, puis au sous-sol n’ayant pas le signal qu’il attendait. Il a ensuite démonté les prises pour les adapter.

C’est plus propre qu’en 1998 où les câbles étaient méchamment agrafés sur les murs et couloirs de l’immeuble et des appartements. J’ai été cependant surpris de voir que les prises n’étaient pas prêtes.

Contrairement à l’ADSL, les deux boîtiers n’utilisent donc plus du tout la prise téléphonique et il n’y a plus vraiment besoin de CPL pour les relier. Ici chaque appareil a sa prise antenne/câble dédiée. Le débit Internet ne se voit donc pas impacté par la télévision (qui est l’un des points forts des offres câbles).

Les créneaux horaires pour les rendez-vous sont de deux heures, sachant que l’on vous invite à rester deux heures pour l’intervention. Autrement dit, vous devez bloquer jusqu’à 4 heures. Heureusement cela dure moins longtemps même si dans mon cas il est passé à la fin de la tranche choisie. C’est assez long, il faut donc poser une demi-journée minimum, après avoir attendu une vingtaine de jours pour fixer le rendez-vous. Alors que l’ADSL s’installe par soi-même. C’est l’un des inconvénient de la fibre et du câble.

Il n’est pas resté jusqu’à l’installation effective des chaînes. En ce qui concerne Canalsat, j’ai été obligé de les appeler deux fois pour migrer mon bouquet. D’abord ce n’était pas possible (il fallait attendre 24 heures mais personne ne me l’a dit), puis on me l’a fait. Comme leur espace client était encore buggé, j’ai utilisé leur chat ce qui a répondu à ma demande.

Bbox-Rendez-Vous-Technicien-SMS

Bbox-Fibre-Installation-Prise

Première mise à jour, premier bug. L’image est double. Après maintes recherches j’ai compris que le décodeur TV de la Bbox n’appréciait pas mon médiacenter Samsung compatible 3D. Il faut donc lors des redémarrages (lorsque l’on débranche la prise électrique ou utilise l’interrupteur secteur) que je débranche le câble HDMI, avant de le re-brancher à la fin… Plutôt gênant, je n’avais jamais rencontré ce type de problème auparavant.

Bbox-Fibre-TV-Bug

Bbox-Fibre-Interface-TV

Bbox - Television Numericable

L’interface TV n’est pas des plus modernes ou intuitives et il y a encore quelques blocages qui nécessitent d’éteindre et de rallumer. Elle est cependant fonctionnelle.

Si l’image est de bonne qualité (bien mieux que ce que j’avais avec l’ADSL SFR) avec de nombreuses chaînes HD, je note aussi que la navigation est plus rapide. Par contre je regrette que la télécommande ne soit pas radio, et qu’il faille donc obligatoirement la pointer sur le décodeur. Petit retour en arrière.

Il y a les chaînes de base, et même un bouquet Numéricable (qui s’avère intéressant pour certaines exclusivités, même si à 20 euros par mois on peut s’interroger sur l’opportunité de le prendre pour remplacer Canalsat … et puis il y a ces engagements. À 10 euros avec Disney Junior et Nickelodeon j’aurais sans doute sauté le pas). On retrouve également la VOD qu’il s’agisse de la télévision de rattrapage ou d’offres payantes.

Enfin l’enregistreur numérique est bien sûr accessible. Lors de la première utilisation j’ai du l’activer, puis redémarrer le player (sans que cela me soit demandé) afin de pouvoir en jouir. Dommage j’ai donc raté mon enregistrement, cela aurait pu être actif au premier démarrage histoire de nous faciliter la vie.

Bbox - Interface de connexion

Bbox - Test de debit

L’interface d’administration du mode routeur du boîtier fibre est simple. Il y a le paramétrage du Wifi et du filtrage par adresses MAC. On peut aussi gérer ses périphériques connectés. Je ne l’utilise pas pour le moment ayant une imprimante AirPlay.

Mes premiers tests de débit confirment ce qu’indique cette même page c’est à dire près de 30 Mb/s et autour de 1 Mb/s pour l’upload. Autant pour le téléchargement c’est ce qui était attendu, autant Bouygues Telecom et Numéricable devraient faire un effort pour l’envoi de données. Même en 3G/4G c’est mieux. Je me demande ce qu’il en est en 100 ou 200 Mégas.

Bbox - Espace Client - Accueil

Bbox - Espace Client - Messagerie

Dernière interface à connaitre, l’espace client (qui existe aussi en version mobile). Il y a clairement moins d’options que chez certains concurrents, pour le coup je préférais la version SFR. J’ai vu qu’il y avait une version beta, ils y travaillent donc. Cela explique aussi peut être les bugs que j’ai rencontré (des images manquantes, des pages absentes ou qui ne répondaient plus…)


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter

On peut quand même transférer sa boite Bbox vers une autre messagerie et se faire envoyer ses messages vocaux. Par contre je n’ai pas vu trace par exemple de filtrage des appels masqués par exemple, ce que je trouvais très pratique.

Je regrette aussi de ne pas avoir d’interface unifiée ce qui est quand même le minimum lorsque tu es chez le même opérateur pour le mobile et l’ADSL. Du coup je dois jongler entre deux interfaces contrairement aux abonnés Ideo…

Petit bonus dont il faut que je vous parle… La portabilité se fait par téléphone. Ce n’est pas très clair lors de l’inscription mais vous devez utiliser votre ancienne ligne dans les 24H suivant l’activation pour appeler le serveur vocal. Je pensais que l’opération s’était bien déroulée, mais en rappelant deux jours plus tard j’ai appris que l’opération avait échouée. Raison invoquée : je l’aurais fait trop tard… Ah … Tant pis je vais donc résilier directement et garder le nouveau numéro. Après tout j’étais sans cesse démarché.

Bouygues Telecom vous explique via des fiches comment résilier chez votre fournisseur actuel, et vous génère même une lettre type. Je l’ai préparé pour SFR et malgré un bug d’affichage dans la partie “motif” elle était utilisable. J’ai quand même regardé sur mon interface client SFR pour voir s’il était possible de faire autrement. En effet on peut demander la résiliation par téléphone ce que j’ai fait… Quelle erreur !

En effet, j’ai passé 6 minutes fort désagréables avec une opératrice (Pauline) du service client SFR qui m’a demandé pourquoi je résiliais, que je ne devais pas aller chez Bouygues Telecom car ce n’était rien d’autre que de l’ADSL (ah ?), et lorsque j’ai tenté de lui expliquer j’ai eu l’impression d’être un imbécile. Idiot ou pas désolé je veux résilier. Elle m’a dit ensuite que je perdrais mon numéro car il appartenait à SFR (voilà donc la vraie raison de l’échec de portabilité), et que j’aurai des frais de résiliation (ils seront normalement remboursés par Bouygues Telecom dans le cadre de l’offre). Je trouve que c’est assez lamentable et très court-termiste. Que l’on cherche à connaître les raisons d’un départ c’est normal. Que l’on cherche à me retenir si ce n’est pas déjà trop tard pourquoi pas. Mais il ne faut pas aller trop loin, car le client en partance pourrait très bien un jour revenir… Sauf s’il a eu une mauvaise expérience. Et là ce fut le cas. Mauvais calcul…

Bbox - Lettre type resiliation.png

 

Pour résumer changer d’opérateur n’est toujours pas simple malgré les offres sans engagement. 

J’ai regretté malgré de la bonne volonté un manque de transparence et de réactivité de la part du service client Bouygues Telecom. Si j’avais été mieux informé, je n’aurais pas été inquiet et plus patient.

Enfin il y a encore quelques bugs sur le site web et les interfaces. J’espère qu’ils seront bientôt de l’histoire ancienne. On ne peut pas non plus les contacter simplement par email ou par chat (ou je n’ai pas trouvé) : c’est réseaux sociaux, forum, courrier ou téléphone.

Pour autant, je suis content d’avoir fait ce changement, d’avoir une télévision et une connexion de meilleure qualité (pourvu que cela dure) et bien sûr de bénéficier de cette promotion Ventes Privées. Et puis le dernier contact avec SFR ne me fera pas regretter.

Une chose entrainant l’autre j’ai aussi opté chez Bouygues Telecom pour l’offre 4G compatible iPhone 5 qui sera opérationnelle officiellement demain. Mais de cela on en parlera dans un autre article.

Et vous qu’en pensez-vous ?


A propos de Pascal Kammerer – Freelance Journalist, Videographer and Connected project manager.

English : I created this blog in 2002, followed by the Le RevoRama channel, I am also a 38-year-old father. As a true journalist, and a self-taught videographer I strive to write moderated and sincere articles respecting both the topics and the readers. Founder of the Rêves Connectés limited liability company, I have 20 years’ experience as a Project and Web Project Manager / Community Manager. You can find more information through these links leading to my portfolio and my Curriculum Vitae. As a freelancer, I am available to work on your projects. I love to write and to share. I am passionate about new technologies, the “connected”/customer/user experience, web and mobile projects, community management, e-commerce, storytelling, medias, culture, family entertainment and theme parks, tourism and everyday life. Feel free to contact me, whether it’s about this blog or for any other professional project!

Do you like this blog? You too can experience your connected dreams. Check out our web and social media services for all audiences.Thank you. Pascal.

French : Créateur de ce blog en 2002 et de la chaîne Le RevoRama, je suis aussi un papa de 38 ans. Véritable journaliste et vidéaste autodidacte, j'ai à coeur d'écrire des articles mesurés et sincères, à la fois respectueux des sujets et des lecteurs. Fondateur de la SARL Rêves Connectés, j'ai 20 ans d'expériences comme Chef de Projets et Produits Web / Community Manager, vous trouverez plus d'informations sur ces lien avec mon portfolio et mon Curriculum VitaeFreelance, je suis disponible pour vos projets. J'aime écrire et partager. Je suis passionné par les nouvelles technologies, l'expérience "connectée" / client / utilisateur, les projets web et mobiles, le community management, le e-commerce, le storytelling, les médias, la culture, le divertissement familial et les parcs à thèmes, le tourisme ainsi que la vie citoyenne.

N'hésitez pas à me contacter que ce soit au sujet du blog ou tout autre projet professionnel !

Ce blog vous plaît ? Vous aussi vivez vos rêves connectés. Découvrez nos services web et médias sociaux, pour tous. Merci. Pascal.