Être parent solo, c’est avoir la responsabilité d’un ou plusieurs enfants, sans le soutien quotidien de l’autre parent. Les situations vécues par les couples parentaux en situation d’emploi salarié ou de recherche d’emploi sont donc amplifiés. Je le sens encore davantage dans le contexte de crise économique dans lequel on souhaite nous enfermer.

Papa-Solo-et-Travail-7313

Comme vous le savez peut-être si vous nous suivez sur ce blog ou les réseaux sociaux, ma séparation date d’il y a déjà 5 ans et mon aînée, dont j’ai la responsabilité, s’apprête à souffler 7 bougies dans quelques jours. La situation fait que je ne vois ma cadette qu’un week-end sur deux et la moitié des vacances car mon ex-épouse est partie vivre à une centaine de kilomètres de là.

Il n’est donc pas difficile de comprendre l’importance pour nous des soirées, week-end et des vacances scolaires et plus généralement du temps, que j’espère de qualité, passés en famille. Quand on est solo, en tout cas c’est mon cas, on comprend encore davantage l’importance du temps passé ensemble, car je souffre quotidiennement de l’absence de la plus jeune de mes filles.

Papa-Solo-et-Travail-7537

En reprenant une activité salariée après la séparation, expérience qui durera 3 ans, j’ai constaté à quel point il était difficile pour un employeur d’accepter ces contraintes. Pourtant l’école et les centres de loisirs ont leurs horaires et il y a 16 semaines de vacances scolaires (8 semaines pour chaque parent, donc au delà des 5 octroyées légalement aux salariés). Et puis il arrive que votre enfant tombe malade… nous ne sommes pas des machines, eux non plus.

J’ai eu l’opportunité de constater malheureusement qu’il est souvent difficile dans le milieu professionnel de pratiquer un horaire compatible (exemple 8H30 / 17H30), car la présence physique semble être primordiale pour certains. Pourtant est-ce que travailler jusqu’à 20H veut dire que vous êtes plus productif et que votre travail est de meilleure qualité ? Evidemment non. Vous pouvez passer votre temps sur Skype à bavarder, faire votre liste de courses, prendre des pauses à rallonge etc … Et je ne parle pas du télétravail qui est pourtant une si belle occasion de faire évoluer nos conditions d’exercice.

Alors il m’est arrivé de recevoir des reproches lorsque je refusais une réunion à 18H, qui créent un sentiment de culpabilité qui vient s’ajouter à celle de laisser votre enfant au centre de loisirs à 7H30 pour le reprendre à 18H30…

Papa-Solo-et-Travail-7431

Puis j’ai quitté mon emploi pour pouvoir me relancer dans une activité freelance. Celle de Rêves Connectés. Nous ferons le point dans quelques jours à l’occasion des 4 ans du blog, mais dans le contexte actuel, c’est financièrement compliqué. Ce que j’ai pu voir c’est que chercher son enfant à la sortie de l’école, s’en occuper le Mercredi, mieux profiter des vacances scolaires avec eux… Cela change tout. Pouvoir passer du temps avec ses enfants est un trésor.

Mais il faut bien faire bouillir la marmite. Outre un travail intense, beaucoup de prospection, j’ai finalement accepté de postuler en plus des contrats freelance à des CDD et des CDI Je suppose que cette situation n’est pas loin de la discrimination dont se plaignent certaines femmes à l’embauche. Va-t-elle tomber enceinte ? Va-t-elle vouloir prendre un congé parental ? Partir très tôt chercher un enfant à l’école ? D’ailleurs, paradoxalement, plusieurs recruteurs masculins me disent “Je ne sais pas ce que je ferais sans ma femme”.

J’ai donc envie de dire :

Oui certes mes enfants vont grandir et leur autonomie s’accroissant le problème s’amoindrira, cela ne veut pas dire que les mentalités auront évolué et que je ne m’engagerai plus sur ce sujet là. Je ne cherche plus de place en crèche et pourtant je sais que le problème est toujours le même.

Si vous avez un avis à exprimer sur ce sujet n’hésitez pas à me laisser un commentaire et à en débattre, que vous soyez parent solo ou non. Je souhaitais pour ma part partager mon expérience et l’état de ma réflexion sur le sujet.

En savoir plus :