Papa Citoyen a osé OzIris ! La nouvelle attraction pharaonique du Parc Astérix (et la nouvelle zone égyptienne)


Si vous ne savez pas ce qu’est OzIris, la nouvelle attraction à sensations du Parc Astérix je vous invite tout d’abord à voir les articles précédemment publiés à ce sujet.

Nous avons été invités pour une avant première le Mercredi 4 Avril 2012 soit quelques jours avant l’ouverture officielle de la saison le 7 Avril. L’occasion de partager nos impressions entre fans de parcs d’attractions / parcs à thèmes, et d’en discuter avec les équipes du Parc Astérix. J’en ai profité pour faire découvrir ou re-découvrir le Parc à ma fille (5 ans), ma soeur (10 ans) et notre Maman. Elles ont déjà prévu de revenir ! (les attractions d’eau ont eu du succès ainsi que le delphinarium, cela manque un peu à Marne La Vallée).

Oziris – Arnaud Bouthéon et Pascal Fliche” src=”http://www.papa-citoyen.net/wp-content/uploads/2012/04/IMG_4915-300×225.jpg” alt=”Parc Asterix Oziris – Arnaud Bouthéon et Pascal Fliche” width=”300″ height=”225″ /> Arnaud Bouthéon, nouveau directeur marketing et Pascal Fliche Directeur Pôle Ile de France (incl. DG Parc Astérix), COMPAGNIE DES ALPES

Petite introduction à cet évènement par la direction du Parc Astérix. La campagne d’affichage (en deux temps, d’abord “locale” puis nationale d’ici l’été) nous a été présenté ainsi que le spot qui sera diffusé au cinéma dans 1000 salles sur 4 semaines. Celle-ci fait largement la promotion de l’attraction.

Cela n’a pas été mentionné mais j’ai pu voir une animation OzIris dans les panneau interactifs Samsung que l’on voit dans le métro parisien.

Parc Asterix Oziris - Astérix et Obélix

Astérix et Obelix nous accueillent dans la nouvelle zone egyptienne

Puis nous avons pu prendre le chemin de la nouvelle zone égyptienne. Ici nous attendent notamment Astérix et Obelix ! Inutile de préciser que les filles ont appréciés ! (nous aussi mais chut 😉 ).

Nous avons aussi eu la chance de voir Julien Bertevas, le concepteur du lieu, ainsi que Patrice Peyrieras, compositeur de la musique d’ambiance. 

Parc Asterix Oziris - Présentation des lieux

L’équipe du Parc Astérix nous présente les lieux.

Parc Asterix Oziris - Patrice Peyrieras

Le compositeur de la musique d’ambiance M. Patrice Peyrieras

La musique parlons en, c’est l’un des éléments qui frappe les esprits d’entrée de jeu. L’enjeu a été d’adapter le style égyptien pour l’oreille occidentale, et de coller aux différentes zones que l’on rencontre, avec une intensité dramatique croissante. Elle nous a semblé très réussie et nous avons hâte de voir le double CD sortir. Il devrait être disponible dans le parc mais aussi sur iTunes. Excellente idée !


Parc Asterix Oziris - Looping

Et un looping ! Et l’entrée de la file d’attente.

Sur l’aspect visuel, outre l’attraction qui donne le vertige, la thématisation est très bien réalisée ! Elle rappelle l’Egypte ainsi que l’univers de la BD. C’est l’une, si ce n’est la meilleure du parc.

Là encore fierté que ce soit un français au parcours atypique qui nous l’offre, tant Disney tient aujourd’hui le haut du pavé dans ce domaine. Julien Bertevas est un jeune de 30 ans qui a commencé au Parc Astérix dans les ateliers de décors et qui a su montrer sa passion et sa créativité lors de l’appel d’offre pour devenir le scénographe designer du projet.

Parc Asterix Oziris - Julien Bertevas

Le concepteur de la zone égyptienne : Julien Bertevas. Un “imagineer gaulois”.

Visite guidée de la file d’attente. Celle-ci est conçue pour une attente maximale d’une heure. La première zone est à l’extérieur et permet de voir de très près le tracé, ses inversions, ses loopings… et d’entendre les passagers – les pieds dans le vide – crier (de peur ou de joie ?). De quoi se donner une idée de ce qui nous attend.

Parc Asterix Oziris - Taille

1m30. Les pré-ados les plus courageux pourront donc participer.

Parc Asterix Oziris - Fille d'attente 2

La première partie de la file se fait à l’extérieur avec vue sur le parcours

Parc Asterix Oziris - Hypnose collective

Hypnose collective de très haut vol

Parc Asterix Oziris - Attention aux yeux

Attention à ne pas fixer Oziris ! (ou juste un peu)

Parc Asterix Oziris - Volontaires Impatients de Planer

Volontaires Impatients de Planer

La seconde zone est converte lorsque l’on pénètre dans le temple d’Iris érigé en sa gloire. A partir de là les différentes pièces parcourues, non dénuées d’humour grâce au concours de Laurent Gerra, sont là encore de plus en plus inquiétantes.

Parc Asterix Oziris - Mise en garde

La liste des précautions à prendre est plutôt importante.

Parc Asterix Oziris - La file d'attente intérieure

La file d’attente intérieure.

Parc Asterix Oziris - La file d'attente intérieure 2

Parc Asterix Oziris - Le concepteur Julien Bertevas

Le concepteur, Julien Bertevas.

Ce jour là, jusqu’à la fin de la journée, il n’y avait qu’un seul train. La capacité totale ne semblait pas atteinte, peut être à dessein pour se roder.

Parc Asterix Oziris - Le parcours en hiéroglyphes

Le parcours en hiéroglyphes

Bonne idée que de prévoir des casiers avant l’embarquement. Autant dire que je n’ai gardé que mes lunettes. Certains ont même poussé jusqu’à enlever leurs chaussures !

Parc Asterix Oziris - La dernière ligne droite

La dernière ligne droite. La tension monte !

Lors de l’embarquement on constate que l’on est un peu serrés, et que les personnes trop corpulentes ne pourront malheureusement pas monter. Inutile de dire que nous sommes fermement maintenus et que la fermeture est vérifiée avant chaque départ. Petite “frayeur” lors de notre second passage lorsqu’ils s’y sont repris à 3 fois, la machine a l’air sensible sur cette question.

Parc Asterix Oziris - Le train

Après le départ la montée lente est impressionnante et il faut tendre l’oreille pour entendre « Par Isis, par Osiris, vous êtes maintenant des oiseaux… Ouiii, des oiseaux. ». Il faudrait que cela soit un peu plus fort pour l’intensité dramatique. D’ailleurs on aurait pu penser embarquer du son, et entendre d’autres paroles avant les différentes figures, histoire de pousser la thématisation jusqu’au bout !

Lors de mon précédant article je vous avais indiqué être plutôt nerveux à l’idée d’essayer l’attraction. J’aime beaucoup Space Mountain, Crush Coaster et Rock’n Roller Coaster à Disneyland Paris, mais je craignais un peu celle-ci… Verdict ? J’ai adoré et je l’ai refais sans hésiter !

J’ai trouvé le parcours puissant mais non brutal, et les sensations très agréables et inédites en ce qui me concerne. Je le préfère très nettement à Tonnerre de Zeus.

Parc Asterix Oziris - La boutique

On sort par une boutique malheureusement trop peu fournie

Parc Asterix Oziris - Les photos souvenirs

Vous pouvez aussi acheter votre photo… Enfin quand ce sera allumé. Dommage cela aurait été un beau cadeau et un souvenir !

Nous avons pu voir d’autres personnages et recevoir un badge “J’ai osé OzIris !”. J’espère que ces personnages resteront bien que j’en doute… Ils offrent une belle fin à l’expérience. Les filles étaient d’ailleurs très gracieuses et M. plein d’humour.

Parc Asterix Oziris - Cléopatre

Cléopatre ?

Parc Asterix Oziris - Cléopatre et ses amis

Elle n’était pas seule. Espérons pour l’expérience qu’ils seront là tout le long de la saison…


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter

Parc Asterix Oziris - le badge souvenir

J’ai osé OzIris ! (2 fois et j’ai encore envie de le faire)

Parc Asterix Oziris - Tour Eiffel

Petit clin d’oeil à la Tour Eiffel. Le point d’eau est agréable.

Parc Asterix Oziris - Tunnel

L’un des moments clés, avec des fumigènes.

Parc Asterix Oziris - Single Rider

Bonne idée la file Single Rider !

Pour conclure du très bon travail qui relancera sans aucun doute l’intérêt du Parc Astérix. Avec Disney Dreams cette année à Disneyland Paris, les amateurs de parcs à thèmes seront comblés !

Parc Asterix Oziris - Sphynx

En savoir plus :

Voir toutes les photos


A propos de Pascal Kammerer – Freelance Journalist, Videographer and Connected project manager.

English : I created this blog in 2002, followed by the Le RevoRama channel, I am also a 38-year-old father. As a true journalist, and a self-taught videographer I strive to write moderated and sincere articles respecting both the topics and the readers. Founder of the Rêves Connectés limited liability company, I have 20 years’ experience as a Project and Web Project Manager / Community Manager. You can find more information through these links leading to my portfolio and my Curriculum Vitae. As a freelancer, I am available to work on your projects. I love to write and to share. I am passionate about new technologies, the “connected”/customer/user experience, web and mobile projects, community management, e-commerce, storytelling, medias, culture, family entertainment and theme parks, tourism and everyday life. Feel free to contact me, whether it’s about this blog or for any other professional project!

Do you like this blog? You too can experience your connected dreams. Check out our web and social media services for all audiences.Thank you. Pascal.

French : Créateur de ce blog en 2002 et de la chaîne Le RevoRama, je suis aussi un papa de 38 ans. Véritable journaliste et vidéaste autodidacte, j'ai à coeur d'écrire des articles mesurés et sincères, à la fois respectueux des sujets et des lecteurs. Fondateur de la SARL Rêves Connectés, j'ai 20 ans d'expériences comme Chef de Projets et Produits Web / Community Manager, vous trouverez plus d'informations sur ces lien avec mon portfolio et mon Curriculum VitaeFreelance, je suis disponible pour vos projets. J'aime écrire et partager. Je suis passionné par les nouvelles technologies, l'expérience "connectée" / client / utilisateur, les projets web et mobiles, le community management, le e-commerce, le storytelling, les médias, la culture, le divertissement familial et les parcs à thèmes, le tourisme ainsi que la vie citoyenne.

N'hésitez pas à me contacter que ce soit au sujet du blog ou tout autre projet professionnel !

Ce blog vous plaît ? Vous aussi vivez vos rêves connectés. Découvrez nos services web et médias sociaux, pour tous. Merci. Pascal.