Le jeu Kinect Disneyland était très attendu, et c’est d’abord pour lui que nous avons décidé d’acquérir une XBox 360 et une Kinect, un peu avant Noël. La famille est fan de nouvelles technologies, et de Disneyland, autant dire que cette nouvelle expérience était incontournable. Avant d’aller plus loin dans cette note, qui ne sera peut être pas la dernière sur ce jeu, voici un rappel des notes précédentes :

Kinect Disneyland - Publicité métro
Publicité présente dans les couloirs de certaines stations de métro sur les fameux écrans Samsung

Sorti le week-end dernier, le jeu fait l’objet d’une attention toute particulière et on sent que Microsoft va pousser cette exclusivité afin d’écouler sa console et son accessoire phare. J’ai remarqué une campagne de publicité diffusée sur les écrans plats présents dans les couleurs de métro, et Xavier nous a photographié le pack Xbox 360 + Kinect + Jeu Kinect Disneyland disponible entre 299 et 350 euros. La période de Noël s’annonce propice aux promos en tout genre sur le web. Est ce que je regrette l’achat du précédent pack Xbox 360 + Kinect ? Non pas vraiment, cela nous a permis de nous familiariser avec la console et ce nouvel outil, et de toute façon comme on dit “C’est le jeu ma pauvre Lucette”.

Kinect Disneyland - Pack Kinect
Merci @xtriquet pour la photo de ce pack si convoitée http://yfrog.com/mgigqqj

Passons au déballage. Outre la boîte qui arbore un logo de Disneyland qui nous est un peu étranger (celui du parc original de Californie dont s’inspire le jeu), nous avons le droit à une courte notice explicative, et au plan du parc. Celui-ci pourra aussi décontenancer les fans de Disneyland Paris, car quelque peu différent, notamment dans les disposition de certaines attractions.

Pas d’inquiétude cependant dès le début du jeu nous sommes pris en main par un petit personnages “Ticket” qui nous explique les gestuelles. La carte est disponible bien sûr dans le jeu.

Kinect Disneyland - Boîte du jeu
Boîte du jeu Kinect Disneyland
Kinect Disneyland - Dos de la boîte du jeu
Dos de la boîte du jeu
Kinect Disneyland - Carte du parc
Carte du parc fournie avec le jeu

Dès l’arrivée dans le jeu, il faut dire que c’est avec une petite excitation que nous découvrons la version “virtuelle” du royaume magique : Town Square, Main Street, la musique d’ambiance, tout y est. Le premier personnage emblématique que l’on rencontre est bien sûr Mickey ! On peut visiter le parc, et interagir avec ces personnages : discuter (cela reste limité bien sûr), danser, faire un câlin, demander un autographe (si on a le bon carnet), prendre une photo (idem) … Cela oblige donc à récolter des pièces, et à passer par les magasins. Les rencontres avec les personnages sont aussi l’occasion d’avoir de nouveaux défis qui relancent l’intérêt du jeu. Ces défis passent souvent par les attractions qui se composent de plusieurs aventures.

Ces attractions s’inspirent à la fois de celles du parc, et des classiques Disney. En effet si un parc à thèmes  a ses contraintes, le jeu vidéo en a moins, et il est donc plus facile de s’imaginer danser avec les princesses, voler avec Peter Pan, tomber dans le trou menant au Pays des Merveilles, fuir les fantômes etc … Autant de petits jeux très sympas et bien réalisés. En prime on n’aura pas les files d’attentes (même si en passant il y a, quand on visite le parc, les visiteurs, qui comme en vrai gênent dans les progressions 😉 ). Je n’ai pas encore testé avec les enfants mais une partie “Parade” et une autre “Feu d’artifice” sont également incluses. Il faut noter cependant que les mécaniques de jeu sont les mêmes, et si elles utilisent bien les gestuelles possibles, restent très “Kinect”.

Kinect Disneyland - Dansons avec le chapelier fou
Dansons avec le chapelier fou … et imitons ses poses
Kinect Disneyland - Peter Pan et Clochette
Survolons Londres avec Peter Pan et Clochette !
Kinect Disneyland - Big Thunder Mountain
On ne peut faire l’impasse sur Big Thunder Mountain (Le train de la mine) aussi appelé par les fans BTM
Kinect Disneyland - Haunted Mansion
Haunted Mansion aussi connu chez nous sous le nom de “Phantom Manor”.

En ce qui nous concerne nous prenons beaucoup de plaisir à jouer à ce jeu qui plaira aux familles, et aux fans de l’univers Disney. Chaque attraction contient des cinématiques qui nous remettent dans l’ambiance et nous rappellent le scénario du lieu visité.

Nous n’avons donc pas été déçu et cette nouvelle expérience de jeu, mettant en scène les parcs, est tout à fait intéressante. Quel plaisir de retrouver les personnages et les lieux que nous aimons !

Les enfants ont apprécié, la plus grande de 5 ans a pu jouer, même si la Kinect ne la détecte pas toujours très bien. Les jeux ne sont pas très difficile vous y viendrez toujours à bout, le challenge étant d’attraper des objets et des pièces pour avancer. Les phases de dialogue ont été entièrement traduites, il y a juste Pinocchio qui parle en anglais… (bug ?). Précision importante : il est possible de jouer à deux et bien sûr de personnaliser son personnage.

Nous allons pour notre part continuer à le découvrir, et en reparlerons sans doute bientôt. N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires.