Première journée blogueurs au Parc Asterix, organisée par Marilyne Lacaze, ex Disneylandparis, Responsable Digital et Social Media à la Compagnie des Alpes. 6


Le Parc Asterix, j’y étais il y a plus de 10 ans, je ne me souviens plus de la date exacte, mais il est fort possible que ce soit avant même l’ouverture de Disneyland Paris. Autant dire que mes souvenirs étaient pauvres, mis à part peut être des images de l’Asterix surplombant le parc, de la “Descente du Styx” qui a malheureusement été renommée, et de “La Galère” sur laquelle je ne remonterai plus jamais ! Depuis le parc, ouvert en 1989, a eu le temps de grandir et de changer. C’est donc avec plaisir que j’ai accepté l’invitation de Marilyne, devenue Responsable Digital et Social Media à la Compagnie des Alpes, filiale de la Caisse des Dépôts, à qui appartient le parc. Ce fut aussi l’occasion de discuter avec elle de notre métier, et inévitablement de Disney et de rencontrer d’autres blogueuses et blogueurs très sympathiques et intéressants.

Tout d’abord revenons un instant sur l’histoire du Parc Asterix. Ouvert au printemps 1989, soit 3 ans avant EuroDisney, il symbolisait la résistance gauloise à l’américain, décrié à l’époque car incompris par une partie de l’élite française. Il était thématisé autour de l’univers de la bande dessinée de René Goscinny et Albert Uderzo. C’est ce dernier qui démarra la réflexion autour de ce sujet dès 1981. Les travaux débutèrent eux en 1987.

Parc Astérix - Entrée du parc

L’entrée dans le parc. L’équivalent du château c’est sans contestation possible, cet Asterix qui nous observe

Après avoir connu une période où la fréquentation allait croissante assurant au parc la seconde place sur le marché français, voilà que des problèmes viennent entacher durablement la réputation du parc. Celui ci est accusé – à tort ou à raison, je n’en sais pas assez pour en juger – (voir ce post) de ne pas réhabiliter suffisamment ses installations (tant les décors que les attractions), de nuire à la santé des dauphins qu’il héberge dans son delphinarium, sans compter le décès tragique d’un enfant de 6 ans noyé dans l’attraction “La descente du Styx”. Enfin, pour ne rien arranger, des actes de violence ont eu lieu en 2010. A cela s’ajoute le fait que la BD classique soit en perte de vitesse face aux créations américaines et japonaises. A partir de 2007 la fréquentation s’érode et Parc Asterix passe derrière le Futuroscope en terme de fréquentation.

Il était donc urgent d’agir, et de réinvestir dans la réhabilitation des installations, l’ajout de nouvelles attractions, ce qui est fait par la Compagnie des Alpes comme nous l’a assuré M. Julien Le Bigot, directeur Marketing des 4 sites de l’Ile de France, qui nous a fait l’honneur de partager un long moment avec nous en fin de journée. Bien sûr il s’agit également maintenant d’oeuvrer à rétablir sa réputation (et aussi donc sa e-réputation). Nous avons également échangé autour de la tentative du parc d’ouvrir en Hiver (il est fermé une partie de l’année), et des soirées Halloween qui remportent un joli succès selon lui. Ces soirées sont plus proches de l’esprit Terrorific Night aux Walt Disney Studios, que des soirées au Magic Kingdom. Une nouvelle attraction, au parcours unique, est en cours de construction. Selon les rumeurs, il s’agirait de montagnes russes inversées (que l’on appelle aussi Roller Coaster) son parcours devrait comprendre cinq inversions après un lift de 40m et un passage dans un tunnel sous un lac. Le thème pourrait être l’Egypte. Rendez vous l’année prochaine pour en savoir plus. Enfin nous avons parlé de QR Code et de technologie NFC, je n’ai pas eu l’impression que cela était dans les cartons.

Parc Astérix - Goudurix

L’une des attractions à sensations fortes mise en avant par le parc : Goudurix

C’est en effet sur les attractions à sensation forte que le Parc Asterix communique pour se différencier de Disneyland Paris. Il en existe plusieurs : Goudurix, Tonnerre de Zeus, La Trace du Hourra, Le Cheval de Troie… Elles sont plutôt placées vers l’extérieur du parc, et donnent une impression “fête foraine” alors que Disney thématise comme on a pu le voir avec La Tour de la Terreur, Big Thunder Mountain, Indiana Jones ou encore Space Mountain. Il y a aussi plus d’attractions aquatiques ce qui est un vrai plus, à quand Splash MountainMais le problème principal qui se posait à moi était de savoir si à l’avenir je pourrai y emmener mes petites filles. J’ai pu constater (et voir les familles en profiter) que de très nombreuses petites attractions pouvaient convenir aux enfants étaient présentes de quoi facilement nous occuper une journée. Il y a également des spectacles, dont le très drôle “La légion recrute” et bien sûr les dauphins ! Après, n’est ce pas plutôt un univers de garçons ? Il y a peu de personnages féminins à part Falbala, et nous ne l’avons pas croisé (nous avons vu Asterix, Obelix et Panoramix). Il y a des spectacles de rues très sympathiques, mais pas de parades. J’ai aussi remarqué un point pour changer les enfants et que chaque attraction présente une échelle de taille (interdit, accompagné par un adulte, ou autorisé). Enfin, pour les plus jeunes, Asterix n’évoque rien. Sur ce point là je suis persuadé que le Parc Astérix aurait tout à gagner à mettre en avant des personnes féminins au sein du parc, et de communiquer sur ses attractions pour les enfants. S’il ne mise que sur les garçons et les adolescents que se passera-t-il si Disney se décide à lancer un troisième parc (ou une nouvelle zone) sur le thème des Super Héros Marvel ? (certe ce n’est pas d’actualité). En tout cas une journée avec les enfants c’est possible et il y a de quoi s’amuser !

Parc Astérix - Théâtre de Poseidon

Le Théâtre de PoseIdon abrite un delphinarium avec un joli spectacle aquatique avec des dauphins façon Marineland

Parc Astérix - Village Gaulois - Panoramix

Vous reconnaissez Panoramix au Village Gaulois.


Parc Astérix - Lutèce Plage - Bulles

Bulles géantes de Lutèce Plage (animations aquatiques, il y a aussi jet ski pour enfants et bateaux à pédales)

Parc Astérix - Parking à poussettes

Parking à poussettes

J’ai aussi été surpris par l’ambiance générale du parc. Disneyland Paris mise, à juste titre, sur la magie et donc le spectaculaire. Cela se voit dans les décors très travaillés, dans les attractions totalement thématisées files d’attentes comprises, les restaurants le sont aussi comme le Blue Lagoon au sein de Pirates des Caraïbes, idem pour les boutiques, dans la musique d’ambiance issue des autres parcs Disney et des grands films et bien sûr dans les spectacles, parades de jour et nocturnes, et feux d’artifice. Même si tout est loin d’être parfait, car cela a un coût payé au prix fort par le visiteur et un endettement très important. Ce coût est inaccessible pour le Parc Asterix, il lui faut donc aborder les choses différemment. Tout d’abord une ambiance plus paisible, peut être y avait il moins de monde à cause de la pluie, moins de file d’attentes et de nervosités. Un peu comme lors des heures de magie en plus chez Disney. Plus d’humour aussi, les fans de jeux de mots seront ravis. Les activités comme Les Bulles sont inventives et différentes. Au final cela change de temps en temps ! Et cette année “Couleurs Outre Mer” vous propose des concerts improvisés en journée et en soirée.

Parc Astérix - Poubelle j'ai faim

“J’aiiiii faiiiiiiiii” : Très drôle et j’avoue… je n’ai compris que très tard que c’était une poubelle !

Parc Astérix - A la bonne saucix

Vous aimez les Saucix ?

Mais que l’on ne s’y trompe pas, le parc Astérix est plusieurs zones à thèmes comme : le village Gaulois, les Romains, les Grecs, les Vikings. Parmi elles il y en a de très joliment réalisées. Je n’ai cependant pas trouvé des coupures ou de transitions franches comme c’est le cas à Marne La Vallée, du coup la cohérence des différentes zones m’apparaissait moins franchement.

Parc Astérix - Rues de Paris

Ce qui m’a frappé dans le parc, c’est que finalement tout est divisé par 10 par rapport à Disney. De la taille au nombre de visiteurs. Les tarifs aussi sont plus bas et plus abordables. Avant de parler de l’entrée, ce sont les prix pratiqués à l’intérieur du parc qui sont moins dissuasifs ! Des frites à 3,20 euros sur le pouce, des menus à partir de 8 euros dans plusieurs restaurants, et des menus enfants autour de 5 euros, il devient ici envisageable d’y déjeuner voir d’y dîner à chaque visite ce qui n’est pas vraiment le cas à Disneyland sauf à aller dans quelque enseigne du Disney Village ou de se prendre un hotdog en marchant. Les tarifs de ces menus sont d’ailleurs indiqués sur le plan, ce qui est bien pratique ! Bien sûr on mange pour son argent, et le restaurant dans lequel nous avons déjeuner le Arcimboldo avec son menu à 17 euros (entrée, plat) s’est révélé bon.

Parc Astérix - Menu Barbouille

Le Menu Barbouille pour les plus petits, quelle bonne idée ! Sponsorisé par Bledina

Les boutiques sont elles présentes avec des produits plutôt similaires allant des peluches, aux vêtements en passant par quelques gadgets et les BD. Là aussi ils sont plus abordables. Par contre vous n’y verrez pas vraiment d’objet de décoration ou pour collectionneurs. En tout cas je n’en ai pas vu. Si elles ne sont pas vraiment thématisées, la mise en place pourrait être facilement plus vendeuse.

Parc Astérix - Boutique

L’un des magasins du Parc Asterix

Toujours sur la question des tarifs, plusieurs offres sont disponibles :

  • Billet adulte (à partir de 12 ans) : environ 40 euros
  • Billet enfant (de 3 à 11 ans inclus) : environ 30 euros
  • Billet enfant de moins de 3 ans : Gratuit
  • Billet Premium pour avoir en plus des coupes files et un accès privilégé à certaines activités
  • Billet “Nocturnes Gauloises” (de 17H à 23H)
  • Certains jeux d’adresse et jeux vidéo sont payants (c’est un moins)
  • Le parking est payant : 8 euros

Il est possible de payer moins cher en s’y prenant à l’avance avec le “Billet Malin” qui coûtera entre 25 et 30 euros (selon le calendrier) mais aussi en venant à plusieurs avec le “Billet Légion”. A cela vient s’ajouter le coût du transport, je n’ai pas vu d’offre couplé.

Il existe aussi des abonnements

  • Carte saison pour revenir à volonté
  • Pass PARADILOISIRS pour accéder en illimité au Parc Asterix, à La Mer de Sable, à Grévin, et à France Miniatures. Réduction de 50% sur les autres parcs du groupe dont Walibi.

Globalement si on tient compte de certaines offres estivales (22 euros pour 5 amis des Passeports Annuels ou par exemple 1 billet = 2 visites) je ne suis pas sûr que ce soit réellement moins cher que Disneyland Paris qui propose 2 parcs.

Quid du transport et de l’hébergement ?

Aller à Parc Asterix, pourtant à 30km de Paris, me semblait difficile à partir de la région parisienne sans voiture. Cela ne motivait donc pas au déplacement. Nous sommes nombreux à ne pas être véhiculés, et cela s’explique aisément. Ici pas de RER direct, ni de TGV ! C’est un vrai frein pour cette destination. Il existe cependant plusieurs navettes de Paris dont certaines peuvent coûter 20 euros par personne ! C’est hors de prix. Par contre, le choix RER B + Navette de l’aéroport Roissy Charles de Gaulles m’a semblé bien plus intéressant. Elles sont proposées par le CIF. Ces navettes Astérix sont proposées toutes les 30 minutes, à partir de 10 heures jusqu’à 19h. Le tarif est abordable, enfant de 3 à 11 ans, Aller-Retour : 5,20 €, adulte à partir de 12 ans, Aller-Retour : 6,90 €. C’est cependant, avec le coût du RER si vous n’avez pas d’abonnement, à ajouter au budget global, d’où l’idée de billets comprenant ces navettes. Il faut également prévoir des horaires larges en cas de nocturnes, et des dessertes supplémentaires seraient les bienvenues. Pourquoi pas Massy-Palaiseau pourvue d’une gare TGV, du RER B (près d’Antony et donc de Orly) et C et bientôt d’un nouveau pôle de gares ?

Si vous souhaitez dormir au Parc, il existe un hôtel à l’extérieur opéré par la Compagnie des Alpes. Il s’agit de l’Hôtel des 3 Hiboux. Il dispose de 100 chambres de 30m2 avec terrasse ou balcon accueillant jusqu’à 5 personnes avec un espace enfant séparé. Vous pouvez avoir différentes activités sur place dont la visite des personnages au petit déjeuner, un spectacle de magie, crêpes et gâteau le jour de votre anniversaire. Je l’ai visité rapidement le cadre est très calme et c’est plutôt joli.

Parc Astérix - Hôtel des 3 hiboux

La façade de l’hôtel des 3 hiboux

Parc Astérix - Hall d'accueil Hôtel des 3 hiboux

Le Hall d’accueil

Parc Astérix - Terrasse Hôtel des 3 hiboux

Une terrasse

Parc Astérix - Tarifs Hôtel des 3 hiboux

Les tarifs de l’Hôtel des Trois Hiboux

Pour conclure sur le Parc en lui-même, il offre une expérience différente de celle de Disneyland Paris duquel il se compare en permanence dans ses publicités ! (au lieu de mettre en avant les points positifs méconnus). C’est donc un parc complémentaire qui permettra de passer d’excellents moments en famille ou entre amis. Je dirais qu’il s’agit d’un mix entre la fête foraine et le parc à thèmes, pour un tarif plutôt abordable dans l’ensemble. Quelques améliorations sur les freins comme les transports, ou l’ajout de spectacles et de produits pour les petites filles seraient un vrai plus (voir également l’album FlickR de la journée).

Parc Astérix - Publicité - Là bas elles dorment

L’une des deux publicités actuellement affichées à Paris

Le site Internet, les réseaux sociaux et l’expérience mobile sont évidemment des sujets au coeur de mes préoccupations. L’arrivée de Marilyne Lacaze à la Compagnie des Alpes est un signe très fort d’une volonté d’aller de l’avant, en tout cas c’est comme cela que je l’ai moi-même compris. D’autant plus qu’elle est maintenant chargée de la stratégie digitale et social média. Marilyne était Community Manager EMEA pour Disneyland Paris au sein du département marketing. C’est donc elle, et Déborah sous sa responsabilité, qui gérait le fil Twitter @disneylandparis ainsi que la page Facebook. Attention @disneyParis_FR (informations corporate du service communication) et @Disney_Emploi (ressources humaines, casting, il existe aussi une page Facebook) sont gérés par d’autres personnes et services, ce qui peut créer de la confusion et une perte d’efficacité là où un pôle Social Média avec ses propres ressources humaines et financières serait sans doute plus efficace que ce soit en interne ou en externe.


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter

Je crains avec mes constations sur l’état du site internet, et la façon dont se passent les choses vu de l’extérieur que Disneyland Paris soit un énorme paquebot lourd à manoeuvrer, qui ai des difficultés à s’adapter à un monde de plus en plus rapide et connecté, et qui demande de l’agilité. Je suis aussi persuadé que la société pourrait faire de très fortes économies et surtout gagner du temps en adoptant ce type d’organisation sur le pôle digital et en faisant appel aux talents adéquats et non systématiquement aux plus grandes agences hors de prix. En tout cas, une chose est sûre, si Marilyne n’y est plus, il ne reste que Déborah actuellement en contrat d’alternance si j’en crois son compte Viadeo. Je vous renvoie à mes articles sur le sujet pour en savoir plus en fin d’article.

Pour en revenir à la stratégie digitale de la Compagnie des Alpes elle est d’évidence entre de bonnes mains, et cette journée blogueurs est certainement un essai avant d’aller plus loin. Aujourd’hui, rien que sur le Parc Asterix, il n’y a pas d’application iPhone officielle, encore moins sur d’autres smartphones. Le site Internet quant à lui, est encore un peu pauvre en contenu. Autant dire qu’il n’y a pas non plus de blogs, de modules participatifs ou de partages sur les réseaux sociaux. Tout est à faire, et mes remarques sur Disney valent aussi ici, dans ce que j’attendrais. Il existe cependant une page Facebook, et un compte Twitter @parcasterix_FR créé pour l’occasion de cette journée. Bref un sacré challenge s’annonce pour elle et son équipe. Bon courage !

Parc Astérix - Site web 2011

Le site internet du Parc Asterix tel qu’il est aujourd’hui

Pour conclure j’ai apprécié l’approche de cette journée, qui visait à faire découvrir le parc et à recueillir nos impressions. J’ai aussi trouvé intéressant nos différentes discussions, entre blogueurs avec notamment le très sympathique Guillaume, du site http://www.parcsetloisirs.fr qui nous a appris beaucoup de choses sur les parcs couverts (indoor), de plus en plus nombreux et m’a indiqué que la chaîne de télévision Gulli en préparait un sur Paris. Merci à Marilyne Lacaze pour sa disponibilité en toute simplicité et toujours dans la bonne humeur tout au long de la journée, ainsi qu’à M. Pascal Fliche Directeur Pôle Ile de France (incl. DG Parc Astérix) pour la CDA – qui était dans le passé Vice Président du Disney Village -, M. Julien Le Bigot directeur marketing Ile de France, et Mme Caroline Bisson Responsable Relation Presse et Publiques, Parc Astérix / Mer de Sable.

Prochain parc à tester ? Le Futuroscope de la Compagnie des Alpes ? Le Puy du Fou ? Le parc Indoor de la chaîne TNT Gulli ? Que pensez vous du Parc Asterix et de son évolution ? Y êtes vous allé récemment ou en avez vous envie ?

En savoir plus :

Voir toutes les photos


A propos de Pascal Kammerer – Freelance Journalist, Videographer and Connected project manager.

English : I created this blog in 2002, followed by the Le RevoRama channel, I am also a 38-year-old father. As a true journalist, and a self-taught videographer I strive to write moderated and sincere articles respecting both the topics and the readers. Founder of the Rêves Connectés limited liability company, I have 20 years’ experience as a Project and Web Project Manager / Community Manager. You can find more information through these links leading to my portfolio and my Curriculum Vitae. As a freelancer, I am available to work on your projects. I love to write and to share. I am passionate about new technologies, the “connected”/customer/user experience, web and mobile projects, community management, e-commerce, storytelling, medias, culture, family entertainment and theme parks, tourism and everyday life. Feel free to contact me, whether it’s about this blog or for any other professional project!

Do you like this blog? You too can experience your connected dreams. Check out our web and social media services for all audiences.Thank you. Pascal.

French : Créateur de ce blog en 2002 et de la chaîne Le RevoRama, je suis aussi un papa de 38 ans. Véritable journaliste et vidéaste autodidacte, j'ai à coeur d'écrire des articles mesurés et sincères, à la fois respectueux des sujets et des lecteurs. Fondateur de la SARL Rêves Connectés, j'ai 20 ans d'expériences comme Chef de Projets et Produits Web / Community Manager, vous trouverez plus d'informations sur ces lien avec mon portfolio et mon Curriculum VitaeFreelance, je suis disponible pour vos projets. J'aime écrire et partager. Je suis passionné par les nouvelles technologies, l'expérience "connectée" / client / utilisateur, les projets web et mobiles, le community management, le e-commerce, le storytelling, les médias, la culture, le divertissement familial et les parcs à thèmes, le tourisme ainsi que la vie citoyenne.

N'hésitez pas à me contacter que ce soit au sujet du blog ou tout autre projet professionnel !

Ce blog vous plaît ? Vous aussi vivez vos rêves connectés. Découvrez nos services web et médias sociaux, pour tous. Merci. Pascal.


6 commentaires sur “Première journée blogueurs au Parc Asterix, organisée par Marilyne Lacaze, ex Disneylandparis, Responsable Digital et Social Media à la Compagnie des Alpes.

  • Timekeeper

    Oui Du00e9borah anime toujoursu00a0@DisneylandParis:disqusu00a0, je ne sais pas ce qu’il en u00e9tait avant mais j’ai du00e9couvert le compte que derniu00e8rement gru00e2ce u00e0 un concours organisu00e9 dessus (des posters a gagner chaque mercredi). Le compte est actif et ru00e9pond, u00e7a m’a paru tru00e8s sympathique.nnPour Astu00e9rix c’est “plus compliquu00e9”. J’adore les parcs d’attractions (je suis de ces Guillaume et autres membres de forums comme Coasterworld que tu sites au du00e9but). Apru00e8s le foutage de gueule gu00e9nu00e9ral qu’a u00e9tu00e9 la gestion par la CDA de tous ses parcs d’attraction, on dirait qu’il y a une prise de conscience, mais c’est vraiment la premiu00e8re annu00e9e que u00e7a parait. Il faudra voir dans le temps. A ce sujet, le rachat du Futuroscope nous fait tru00e8s peur mais il parait que la CDA souhaite justement apprendre de ce parc exemplaire. Nous verrons. De la mu00eame maniu00e8re, le nouveau grand huit du Parc Astu00e9rix devrait u00eatre gu00e9nial : heureusement qu’il arrive sinon il u00e9tait hors de question que je prenne le risque d’u00eatre deu00e7u en y retournant sans quelque chose de vraiment nouveau et qui vaille le coup u00e0 me mettre sous la dent.nnCDA en gu00e9nu00e9ral, Astu00e9rix, Futuroscope : 2012 sera certainement l’annu00e9e de la ru00e9vu00e9lation pour le groupe, ou00f9 ils pourront enfin montrer qu’ils peuvent gu00e9rer des parcs d’attraction. Je l’espu00e8re.u00a0

  • Carole

    Pour moi u00e7a a u00e9tu00e9 une ru00e9vu00e9lation que ce parc dont je me faisais une fausse idu00e9e! bien qu’u00e9tant fan de Disney, je crois qu’au bout de 3 ans de passeport annuel, je commence u00e0 saturer un peu 😉 Les manu00e8ges sont quand mu00eame dix fois mieux qu’u00e0 Disney mais bon, on n’y va pas pour u00e7a !nje fais mon compte rendu demain, je mets ton billet en lien…

    • Pascal Kammerer

      Merci Carole pour ton commentaire. Oui u00e7a change de Disneyland Paris je suis d’accord et u00e7a permet de varier les plaisirs. J’ajouterai tout vos liens dans ma note. A bientu00f4t.

Les commentaires sont fermés.