13 Reasons Why, l’histoire d’Hanna Baker. La série événement Netflix sur le suicide chez les jeunes.


Alors qu’une polémique ridicule et d’arrière garde naissait à Cannes contre Netflix qui y présentait un long métrage, je terminais le visionnage de 13 Reasons Why. La force de celle-ci, dont nous allons parler ici, et de bien d’autres, laissent à penser que le format cinéma est menacé, non pas par le piratage, mais par l’excellence de ces séries dont la plupart ont plus de qualités cinématographiques que bien des films … Certains l’ont compris, d’autres non. Ceux là sont en danger.

Synopsis de 13 Reasons Why

“Tandis que le lycée est endeuillé par la disparition d’Hanna Baker, son ami Clay reçoit des cassettes enregistrées par la jeune femme avant qu’elle ne se suicide.”

Adaptation d’un livre de Jay Asher, le sujet est sensible. Comme le harcèlement scolaire, dont il est souvent l’une des résultantes, c’est une question cruciale qu’il faut absolument aborder. Pourtant la série a créé la polémique pour la représentation du suicide qu’elle diffusait.

Le lycée Liberty High

Ces adolescents sont-ils responsables du suicide d’Hanna Baker ?

Clay écoute les cassettes audio

Clay se sert d’un Walkman pour écouter les cassettes audios laissées par Hanna

Hanna prépare les cassettes audios. Avec des dessins d’adolescente.

Le casier d’Hanna Baker

Le “mémorial” Hanna Baker sur son casier

Kate Walsh est Olivia Baker

13 Reasons Why : un sujet capital dont il faut comprendre les raisons …

Cette polémique est-elle justifiée ? Dans une lecture rapide de la série on pourrait en effet croire à une romantisation de l’histoire d’Hanna. Celle-ci, après avoir subi de plein fouet plusieurs épreuves douloureuses et traumatisantes, mets en scène le storytelling de son “après-suicide” avec des cassettes audios vintage (qui reviennent décidément à la mode, après Les Gardiens de la Galaxie) qu’elle fait distribuer aux responsables. Chaque face est liée à une personne.

Pour autant une série ne peut exister, et attirer autant l’attention, sans ce côté romantique. Sinon vous faites un documentaire qui sera regardé par quelques milliers de personnes sur ARTE (il en faut aussi) et non par plusieurs millions de personnes dans le monde.

D’autre part c’est un mauvais procès car 13 Reasons Why va au fond des choses. On voit bien la souffrance d’Hanna et son incapacité à réagir et à en parler, alors même qu’elle en avait l’opportunité. Ses parents étaient aimants, et on voit crument l’enfer qui est devenu le leur, on assiste aussi au désarroi de Clay, de ses parents, de l’équipe éducative, et des autres adolescents qui, s’ils montrent des réactions différentes, n’en sont pas moins profondément affectés.

Netflix a aussi ajouté des avertissements avant chaque épisode, ainsi qu’un documentaire “Au delà des raisons / Beyond the Reasons”). Je recommande de regarder la série en famille (ado et parents), attentions certaines scènes peuvent choquer.

Justin Foley et Bryce Walker vont tout déclencher …

Harcèlement scolaire

La mère d’Hanna Baker découvre les inscriptions scandaleuses des WC du lycée.

Katherine Langford est Hanna Baker

Hanna Baker dans la pharmacie familiale

Hanna en cours découvre que l’on parle d’elle

Clay et Hanna

Hanna Baker

Hanna perdue au milieu de la foule d’élèves de Liberty High

13 Reasons Why : Du projet de film à la série Netflix

Les droits du roman ont d’abord été achetés par Universal en 2011 qui devait en faire un film pour les salles obscures avec Selena Gomez dans le rôle d’Hanna Baker. Cela ne s’est pas fait, et en 2015 c’est Paramount qui les récupère pour en faire une série avec Netflix développée par Brian Yorkey avec la participation de Selena Gomez qui est cette fois productrice exécutive (mais absente du casting ce qui est une bonne chose, il fallait des acteurs inconnus). Pour en revenir à la polémique du Festival de Cannes on voit très clairement qu’une série permet de passer plus de temps avec les personnages, d’aller au fond des choses, et d’éviter certains raccourcis propres au cinéma.

Ces derniers temps  je me suis contenté d’articles concernant plusieurs séries Netflix en même temps, quelques unes ont cependant leur propre article, celles qui m’auront le plus touché (au delà de leurs qualités intrinsèques). Comme vous pouvez le voir c’est le cas de 13 Reasons Why.

On a déjà parlé du scénario, même s’il peut sembler un peu “too much” sur la fin, et de ses qualités. Parlons aussi de la réalisation impeccable et de la gestion de la temporalité (puisque l’on écoute au travers Clay le discours d’Hanna, tout en le suivant dans le présent) : la cicatrice de Clay ainsi que les couleurs chaudes / couleurs froides selon la période.

Un mot aussi du casting, là aussi impeccable à tout niveaux. La musique oscille entre musique pop (la playlist de Tony) et bande originale dans une électro douce très réussie signée Eskmo.

Les parents d’Hanna

Clay et son père

Clay et sa mère

Le principal ne pense qu’à gagner le procès contre la famille Baker. Aucune introspection ou remise en cause de son inaction ?

Hanna et le conseiller d’éducation

Hanna et le conseiller d’éducation

Les Questions posées par 13 Reasons Why. En route vers une saison 2 (attention spoilers)

La série pose déjà beaucoup de questions aux adultes que nous sommes. Les parents, englués dans les problèmes du quotidien, auraient-ils pu déceler ce mal être ? L’équipe éducative a-t-elle eu des oeillères et reste-t-elle de manière générale passive face au harcèlement ? Clay aurait-il pu faire quelque chose ? Hanna aurait-elle pu éviter certaines erreurs ? Et au-delà de cela se posent les craintes de chaque parent … Comment être là pour ses enfants et prévenir ces drames ? Est-ce que cette éducation différenciée entre filles / garçon n’est pas en partie responsable du comportement machiste (voire violent) de certains hommes ? Enfin il y a le culte du “paraître” et de “la bonne réputation”. Si on se les pose, si on en parle, alors le premier objectif des producteurs/scénaristes de la série est atteint.

D’autre part Netflix a déjà annoncé une saison 2. Au départ je me suis dit : non. Car si les séries permettent d’approfondir les choses, leur écueil est souvent de vouloir trop en faire, jusqu’à la lassitude du spectateur. Pourtant il y a des zones d’ombre : Est-ce qu’Alex va survivre ? Est-ce qu’Alex s’est vraiment suicidé ? Ou a-t-il été agressé par Tyler qui s’est procuré de nombreuses armes et qui vient de retirer sa photo ? (Pourquoi aurait-il fait cela alors que le flashback rappelle que celui-ci l’a aidé et que le principal responsable est Bryce Walker ?) Que souhaite faire Tyler avec ces armes, a-t-il un projet macabre en tête ? Où vont Clay, Tony, et Skye ? Sont-ils en train de fuir ?

Ce que l’on sait c’est qu’Hanna Baker sera toujours présente même si elle ne devrait plus être la narratrice. Une autre technologie analogique devrait remplacer les cassettes. Une saison 2 pourrait avoir de l’intérêt si on s’intéresse à une autre facette du problème. Par exemple : comment s’en sortir après le suicide d’un ami, s’en sortir après un viol, après une tentative de suicide …

Dylan Minnette est Clay Jensen

Clay est perdu et révolté face à toutes ces révélations

Clay et son ami Tony

En bref, je vous conseille fortement de découvrir 13 Reasons Why. Cette série a de nombreuses qualités, et permet de parler d’un sujet parfois tabou et qui ne devrait pas l’être.

Miles Heizer est Alex Standall

Alex Standall aurait-il des idées noires lui-aussi ? Sera-t-il au centre de la saison 2

Alex Standall

Et vous que pensez-vous de 13 Reasons Why ?