Sur France 3 le 8/11 à 23h10: Ma mère adorait la danse… et moi j’aimais ma mère : le parcours de Brigitte LEFEVRE, directrice de la danse de l’Opéra de Paris de 1995 à 2014.


Je vous conseille de voir ce documentaire, qui retrace le parcours de Madame Brigitte Lefèvre, dont la thématique est la danse.
Elle présente le film ainsi : « Je suis l’objet, les danseurs le sujet et le lien c’est la danse ».

Ce petit bout de femme toute menue, très souriante, amusante me fait penser à Jane Fonda.
Brigitte nous explique que sa maman leur faisait vivre une joyeuse comédie même dans la difficulté. « Nous n’étions pas pauvres » rajoute t-elle, « nous vivions dans la précarité depuis le départ de mon père médecin. »

Lors de la présentation du film, Brigitte n’a pas voulu occuper le devant la scène puis finalement s’est prise au jeu ne la quittant plus, ce qui nous a bien fait rire.

Dans ce documentaire réalisé par Thierry Teston et toute son équipe, nous suivons Madame Lefèvre qui se fait appeler « Brigitte », tout en long de sa carrière qui débute à l’âge de 8 ans à l’Opéra.

Dossier-de-presse-Ma-Mere-adorait-la-danse

« Ma mère adorait la danse et moi j’aimais ma mère ».

Brigitte explique que c’était le vœu à sa maman d’être danseuse mais comme sa mère était chanteuse lyrique, elle a désiré que sa fille devienne pianiste.
C’est Brigitte qui fera ses premiers pas à l’Opéra à l’âge de 8 ans, sans conviction.
Le destin en décidera tout autrement.
A 19 ans elle intègre le corps de ballet.

En 1972, à 28 ans elle quitte le ballet de l’Opéra pour créer avec Jacques Garnier le « Théâtre du Silence ». Ils vivront une amitié-amoureuse. On ressent beaucoup d’émotion quand Brigitte évoque Jacques, un binôme qui me renvoie à la chanson de Catherine Lara « quand il y a le coeur l’esprit, et le corps ». Dans un souffle de liberté, ils explorent d’autres expressions du mouvement avec la danse moderne, contemporaine. Cet univers très émotionnel où on va chercher en soi pour exprimer ce qui serait enfoui. On ressent que Jacques Garnier ne la quittera jamais même si il est décédé en 1989.

Brigitte évoque souvent le mot de « Famille » et de « Lien ». Elle nous ouvre les portes de l’Opéra Garnier, célébrissime palais dont le ballet de l’Opéra national de Paris est la plus ancienne compagnie de danse académique classique.
Nous rentrons dans les coulisses du ballet et nous sommes témoins de tout le travail artistique et technique des danseurs(seuses), de leurs émois lors de grands exploits ou de renoncement « je n’y arriverai pas ». J’ai trouvé très joli et très émouvant la nomination d’une Étoile.

Brigitte-Lefevre-France-3

Le réalisateur a filmé la proximité de la directrice avec ses élèves dans le pire comme dans le meilleur cherchant toujours des solutions. Nous avons vu également une directrice qui laisse travailler librement les professionnels qu’elle nomme ses Ami(e)s. Elle dit qu’aujourd’hui on parle de réseau alors que c’est un lien qui nous unit.

Je vous laisse découvrir ce documentaire que j’ai beaucoup apprécié et que j’ai pu voir en « avant-première » grâce à France 3.

Dès 22h50 les téléspectateurs sont invités à suivre la parade du Corps de Ballet qui dure une quinzaine de minutes sur la musique de « La Marche des Troyens de Berlioz ». C’est une première que France 3 a eu le droit de filmer.

Je vous souhaite une bonne soirée sur France 3 à partir de 22h50, samedi le 8 novembre 2014.


A propos de ALTURAYYA - Chantal Panas

J’affine mes connaissances au travers de supports écrits, réalisés en films ou en livres : récits documentaires ou fictifs, biographies, divertissements…

De nature éclectique, j’aime voyager par l’esprit, à destination de contrées proches et lointaines, présentes ou passées, qui me permettent de mieux appréhender l’Homme et le fil de son Histoire (culture, éducation, épreuves…)

J’ai hérité d'une forte mémoire auditive qui m’aide considérablement à trouver rapidement l'essence du message que l’auteur a voulu nous transmettre.

J’aime faire des découvertes et rencontres (avant-premières, masterclass) qui me permettent d'affûter mon esprit d’analyse ou mon imaginaire. Je suis ouverte au monde.

Mon but c’est de pouvoir me réaliser dans l’écriture, en complément de mon travail de cuisinière (je me passionne pour l'art culinaire). J'ai également une expérience de 8 années comme auxiliaire de vie auprès de personnes atteintes de troubles mnésiques, AVC et Alzheimer.

Vous pouvez m'écrire sur chantal@reves-connectes.com et me suivre sur mon blog alturayya.reves-connectes.com