Vous l’avez compris en lisant ce blog, après une boulimie d’animation japonaise dans les années 2000 (consécutif notamment au retour de Saint Seiya), j’y suis revenu peu à peu avec plus d’équilibre sans doute.

Il faut dire aussi que c’est un réel plaisir que de voir certaines séries cultes (Sailor Moon, Goldorak, Albator, …) et d’autres nouveautés avec mes filles, notamment mon aînée Léopoldine. Si elles adorent toujours les productions américaines, elles s’ouvrent peu à peu aux oeuvres asiatiques et européennes … et c’est une joie.

À l’époque, il y a 10 ans, l’offre était encore balbutiante et il était difficile de profiter de l’animation japonaise dans de bonnes conditions. Il faut le dire, le fansub était souvent la seule solution pour découvrir une oeuvre. L’exemple du “Tenkai-hen Josō : Overture” parle de lui-même, comme porte drapeau de nombreuses oeuvres oubliées.

Maintenant il y a des offres comme ADN (Anime Digital Networks) – dont nous allons parler ici – mais aussi des chaînes comme Kazé TV, J-One, et Mangas qui proposent du contenu de plus en plus frais, et souvent de qualité.

ADN - Page daccueil

Avant d’aller plus loin :

ADN Les ecrans

Anime Digital Network, qui a intelligemment pris l’acronyme ADN, est né de la fusion des services de deux éditeurs : KAZÉ et KANA HOME VIDEO. On ne peut que saluer la démarche, ce n’est pas en proposant un catalogue fragmenté qu’un service s’imposera. Il est déjà difficile de se retrouver entre les offres des opérateurs, de canalsat et des différentes chaînes…

Saluons aussi l’offre “illimitée” forfaitaire, ainsi que le côté multi-plateformes. En effet le site web est assez bien conçu pour être correctement lisible sur un ordinateur, sur une tablette ou un smartphone. En tout cas j’ai testé sur Mac OS X, iPhone et iPad et ça marche plutôt bien, d’autant que la compatibilité Airplay est assurée ce qui permet donc de voir notre série sur la télévision grâce à l’Apple TV. Le pied ! Bon, c’est vrai on aimerait aussi des applications natives avec des fonctions supplémentaires, ainsi qu’une implémentation sur les box et téléviseurs connectés… mais jusqu’ici la route parcourue sur ce domaine est très bonne et l’avenir semble prometteur.

ADN-Catalogue-les-plus-populaires

Mais avant même les fonctions proposées, c’est le catalogue qui intéressera. On y trouve logiquement ceux des deux éditeurs avec des séries TV – avec des “direct du Japon” -, des OAV (direct to video), des longs métrages … La plateforme annonce fièrement plus de 4000 épisodes, 170 séries et 50 films.

Dans les faits le gros consommateur d’animation japonaise y trouvera sans doute son compte. En réalité l’amateur, catégorie dans laquelle je me situe aujourd’hui, ne connait pas le tiers de ce qui est proposé. La production de l’archipel en la matière est tellement vaste et variée que c’est juste impossible.

ADN - Catalogue Gigi

En regardant la liste on trouve des vieux classiques à l’instar de Gigi que j’ai pu faire découvrir à mes filles (mais aussi City Hunter/Nicky Larson, Cobra, Hokuto no Ken, Patlabor, Kilari, Les mystérieuses cités d’or 1/2, Naruto …), comme des séries plus récentes que j’aime beaucoup, citons par exemple BAKUMAN (on en reparlera sans doute, pas étonnant quand on sait qu’il y a de l’ADN d’Hikaru no Go dans ce manga) et Tsukihime (qui avait été une vraie révélation).

Du côté des films la sélection est plus restreinte. On y voit des incontournables comme La traversée du temps, Le château Cagliostro, Le tombeau des lucioles, et même Professeur Layton.

Mais la recherche ne donne aucun résultat sur “Le Portrait de Petit Cossette”, et Sailor Moon pourtant chez KAZÉ ! Idem pour “Les Enfants Loups” mais cela s’explique peut-être par la chronologie des médias ou/et des difficultés contractuelles.

Il y a sans doute beaucoup à faire en regardant ce que je viens de citer et pourtant on aimerait tant que la réussite d’ADN puisse convaincre d’autres éditeurs (on pense à AB) afin de trouver d’autres incontournables qui manquent à l’appel (Saint Seiya, Dragon Ball, Cat’s Eye et j’en passe sans parler des Ghibli).

ADN - Serie Gigi

La navigation est claire et agréable. Lorsque vous lancez le visionnage on vous donne le choix entre la VOSTF et la VF quand cela est possible.

Côté définition c’est aléatoire car nous trouverons selon l’anime du 480p (pour Gigi, vous me direz c’est assez ancien et il n’y a sûrement pas eu de travail de restauration), du 720 et 1080p (parfait si vous avez une télévision HD et une connexion haut débit à disposition).

Quelques fonctions sympas : pouvoir mettre des séries en “watch list” afin de ne pas les oublier et consulter – le cas échéant – le planning de la série. Il manque juste des alertes et la possibilité de s’y abonner avec son calendrier Google Calendar/Agenda ou Apple iCal..

On peut aussi noter l’épisode (mais pas laisser de commentaires) et partager le lien sur les réseaux sociaux.

Vous pouvez enfin savoir où vous en êtes grâce à une barre de progression. Finis les casses-têtes qui consistaient à se demander où on en était ? Merci.

ADN - Episode Gigi

Un descriptif plus complet de l’anime et de l’épisode serait néanmoins bienvenue comme l’ajout de critères. Par exemple le genre “japonais” (shonen, shojo…), le genre “cinématographique”, la date de publication (japonaise, française mais aussi sur la plateforme), la cible (enfants, familles, adolescents, adultes) et bien sûr l’équipe du film et le prix / offre !

Si ces critères pourraient donner lieu à des recherches plus fines, mais aussi au néophyte de s’y retrouver, il y a un besoin important de suggestions pour celui qui ne s’y connait pas. Certes on trouve déjà des recommandations mais ce n’est pas encore si pertinent. C’est primordial sinon le visiteur cherchera toujours les mêmes choses et ne se satisfera pas de la richesse de l’offre.

Outre un algorithme puissant il y a d’autres pistes. Je pense à la possibilité d’intégrer les réseaux sociaux, ses contacts et amis, afin de connaître leurs propres goûts (s’ils utilisent aussi ADN).

ADN iPhone 4748 ADN iPhone 4749

Vous l’aurez compris grâce à ADN et Airplay on va se faire plaisir et regarder notamment l’intégral de Bakuman et d’autres séries.

ADN Bakuman

ADN Mon compte Planning

Bien sûr le service n’est pas encore au stade de la perfection tant au niveau du catalogue que des plateformes proposées, mais on sent bien les orientations prises qui sont de bonne augure.

Et si comme moi vous avez des suggestions, vous avez une boîte à idées et la possibilité de voter pour ce qui vous intéresse. Curieusement cette capacité de vote est limitée, sans doute pour que l’on fasse des choix.

On pourrait aussi imaginer un système de “chat” en direct avec un conseiller. Pour ceux qui ont des soucis techniques ou des questions avant souscription, mais pourquoi pas aussi pour les recommandations. Quoi de mieux qu’un être humain pour vous aiguiller ? Moins coûteux, un vrai forum de discussion (lié aux séries) pourrait être intéressant.

ADN Boite a idees

À mon sens cela vaut le tarif demandé de 6,99 à 9,99 euros par mois avec une offre d’essai. Plus cher aurait été bloquant, même si on peut toujours imaginer une offre “super premium / VIP” avec d’autres éditeurs pour un choix plus exhaustif encore.

Je n’ai pas vu non plus de possibilité de prendre plusieurs mois en avance avec les promo qui vont bien.

Le problème du prix se pose davantage si l’on doit cumuler les services pour avoir ce que l’on souhaite (Box ADSL Triple Play + CanalSat + Bouquets ou chaînes à l’unité + Divers services VOD). Le consommateur ne sort jamais gagnant des exclusivités à outrance.

ADN Les abonnements

À ce stade on a envie de demander à KAZÉ s’il y a des projets pour le téléchargement définitif via ADN (avec des promos pour les membres par exemple). On a aussi envie de la même chose pour les bandes originales de ces séries (souvent introuvables autrement, et sûrement pas sur Deezer ou Spotify un peu à la ramasse sur ce sujet). Je me souviens de la publication de la superbe OST (Original Soundtrack) de Cossette signée Yuki Kajiura incluse dans le coffret. Pareil pour les mangas version papier qui ont été numérisés.

Enfin, je regrette toujours concernant cet éditeur que le compte Twitter soit cantonné à reprendre les liens Facebook, ce qui est contre-productif. La même erreur a été faite avec @ADNanime. Je ne reçois jamais aucune réponse à mes mentions. Ont-ils besoin d’un nouveau community manager ? (moi, moi, moi 😉 )

En bref, malgré des axes de développement qui sont je l’espère sur la roadmap de la plateforme, Anime Digital Network est une vraie réussite et un bon investissement pour l’amateur d’animation japonaise. On peut la considérer comme une réponse adéquate aux demandes des fans et au piratage illégal (vous remarquez que je distingue les deux, les motivations ne sont pas les mêmes).

Pour en savoir plus : http://animedigitalnetwork.fr

Et vous qu’en pensez-vous ?