Les familles connaissent bien la Caisse d’Allocations Familiales. Cet organisme représente la branche famille de la Sécurité Sociale. En théorie il y a une CAF par département, et celles-ci ont – outre le paiement des prestations légales – des actions sociales sur le terrain (médiation familiale, lieux de rencontres, etc…).

Les prestations versées aux familles sont diverses. Sans vouloir être exhaustif, il y a, entre autres, la prestation d’accueil du jeune enfant, l’allocation de rentrée scolaire, les aides au logement, l’allocation de parent isolé, et depuis le 1er Juin 2009, le RSA : revenu de solidarité active, remplaçant du RMI.

Logo de la CAF

Ces aides représentent d’une part une bonne partie de la politique familiale de l’Etat Français, mais surtout sont cruciales pour le quotidien des familles dans un contexte économique difficile.

CAF - Site web
Le site de la CAF, que beaucoup doivent aller visiter quotidiennement…

Jusqu’à la rupture de mon mariage, je n’ai eu que peu de rapports avec la CAF, mis à part pour la naissance des enfants. Je n’ai par exemple, malgré un loyer élevé en région parisienne (comme pour beaucoup…), jamais bénéficié de l’APL. Mais après notre séparation, dans une période difficile, la CAF est devenue muette.

Cela pour plusieurs raisons :

  • Le calcul des droits s’effectue par rapport à l’imposition de l’année précédente. Par contre la CAF demande à connaître également les revenus en cours… Or si vous avez une difficulté, vous avez besoin de l’aide maintenant… Faute de quoi le risque que la situation s’aggrave s’accentue.
  • Les délais de réponse (et cela déjà avant la mise en place du RSA !) sont longs, en moyenne 3 à 5 semaines.
  • Les réponses se font essentiellement par courrier (et non par email, ou par téléphone, alors ne parlons pas des réseaux sociaux ou du chat).
  • Les réponses, lorsque la demande n’est pas générique, et j’imagine bien qu’il existe autant de cas différents que de familles, semblent tellement formatées et automatiques, qu’elles ne répondent que rarement à la demande…

Autrement dit, de l’expérience que j’en ai sur l’Essonne, vous pouvez écrire début Janvier, ne pas avoir de réponse donc réitérer en recommandé début Février, pour avoir une réponse inadéquate en Mars, et une autre en Avril, espérant que celle-ci soit appropriée. Et ainsi de suite … En attendant j’espère que vous n’êtes pas dans le besoin (c’est ironique bien sûr… si vous contactez la CAF c’est que vous en avez besoin, vous n’avez pas d’appartement à Manhattan)

Exemple par l’image sur 2011 :

CAF - Site web - Courrier 1
07/02/11 toujours pas de réponse du 04/01/11 …
CAF - Site web - Courrier 2
01/04/11 toujours pas de réponse du 08/03/11 (toujours sur la même demande)
CAF - Site web - Courrier 3
18/05/11 toujours pas de réponse du 21/04/11. La demande a reçue une réponse partielle.

Longtemps il n’a pas été possible d’écrire à la CAF de l’Essonne par email. C’est le cas aujourd’hui et le message automatique est des plus savoureux :

La CAF DE L’ESSONNE a bien pris en compte votre demande effectuée sur le site www.caf.fr.

Elle sera traitée dans les meilleurs délais.

Ceci est un message automatisé. Merci de ne pas répondre.

On jugera de la pertinence de “meilleurs délais”.

Mais que l’on ne s’y trompe pas, il ne s’agit pas que de la CAF de l’Essonne ou de la région parisienne, en attestent ces articles :

Et aujourd’hui je lis avec beaucoup d’étonnement :

C’est cet article qui m’a motivé à écrire cette note, après tout dans Papa-Citoyen.net, il y a Citoyen !

En bref, quelles que soient les raisons (et les fautifs) la politique familiale, comme les familles, méritent mieux que cela. Ici on ne vend pas des abonnements ADSL… n’est ce pas ?

Et vous avez-vous vécu ou vivez vous actuellement de pareilles expériences ?

A lire aussi : La protection sociale en France