Les chapitres Saint Seiya Hadès Meikai hen et Elysion hen ont été inspirés d’une oeuvre majeure du XIVème siècle La Divine Comedie de Dante (Dante Alighieri), poème écrit durant son exile entre 1304 et 1321. Comme vous allez pouvoir le constater l’inspiration de Kurumada dans ce monument est rapidement palpable mais certains aspects ne sont pas abordés comme la structure même du paradis… (Parce qu’il a été forcé de terminer son manga, parce qu’il voulait le réserver au chapitre suivant, ou tout simplement parce qu’il ne voulait pas l’aborder de cette façon, nul ne le sait.) Je vous propose ici de découvrir rapidement la structure de cet au delà tel que l’imaginait Dante.

Voir aussi
Saint Seiya Hadès le manga

Divine Comédie, les limbes selon Delacroix (Coupole du Sénat)

Divine Comédie, les limbes selon Delacroix (Coupole du Sénat)

Dans cette œuvre le but de Dante semble être de donner une vision, sous forme théologique et poétique, de la vie humaine, de sa recherche du bonheur et de son parcours dans l’autre monde où il devrait expier ses pêchés, faire pénitence et rejoindre le paradis. Dante se mets en scène lui-même dans cette quête et d’autres personnages célèbres qui jalonnent son parcours. Il y sera aidé par Virgile, un poète, et Béatrice une femme qu’il a aimé mais décédée très jeune. Dante prendra prétexte de ce texte pour exposer ses théories sur Dieu, la politique et la condition humaine. Aspect que Kurumada n’exploitera évidemment pas… ou à sa manière. Le voyage de Dante se déroule en 1300 pendant la semaine sainte.

La Divine Comédie (dont l’adjectif divine sera ajouté par la suite), est une œuvre dantesque (d’où l’expression utilisée encore de nos jours) de 3 grands chapitres l’Enfer, le Purgatoire et le Paradis. Ce chiffre 3 est clairement surreprésenté avec 33 poèmes pour chacun des 3 chapitres ce qui n’est pas sans rappeler la sainte trinité.

L’enfer :

L’enfer est subdivisé en 9 cercles concentriques. Plus l’on s’enfonce vers le centre plus la cruauté est présente. Voici les différents cercles que devront traverser Dante et Virgile.

– Le vestibule des lâches où Caron, est le seul à pouvoir faire travers l’Achéron un fleuve qui sépare ce vestibule et le premier cercle.

– Le 1er cercle : Le Limbe, regroupe les personnes sans espérance.

– Le 2ème cercle : La Luxure. Minos, ancien roi de Crète, y juge les morts. Lire ici le chant consacré

– Le 3ème cercle : Les Gourmands où souffrent ceux qui ont commis ce pêché, gardés par les Cerbères.

– Le 4ème cercle : Les Avares et les Prodigues

– Le 5ème cercle : Les Colériques, les Rancuniers, les Mélancoliques (on y accède en traversant le Styx)

– Le 6ème cercle : Les Hérétiques

– Le 7ème cercle : Les Violents (mais aussi suicidés violents contre eux même et les violents contre Dieu)

– Le 8ème cercle : Les Fraudeurs

– Le 9ème cercle ou le Cocyte glacé : Les Traîtres.

Le purgatoire :

Comme son nom l’indique c’est le lieu où les pêcheurs en quête de rédemption purgent leurs peines et accomplissent leur chemin de croix. Le purgatoire est une montagne à gravir sur sept corniches représentant les 7 péchés capitaux.

C’est le lieu de l’espérance pour parvenir au 3ème lieu…

Le paradis :

Le paradis est un lieu de bonheur insoutenable où règnent l’émotion, la lumière et la musique. Au bout de ce paradis il y a la sainte trinité…

Le paradis est composé de 9 ciels

– 1er ciel : Ciel de la lune – Esprits qui ont manqué à leurs vœux

– 2ème ciel : Ciel de Mercure – Esprits actifs et bienfaisants

– 3ème Ciel : Ciel de Vénus – Esprits aimants

– 4ème Ciel : Ciel du Soleil – Docteurs et Théologiens

– 5ème Ciel : Ciel de Mars – Chevaliers de Christ

– 6ème Ciel : Ciel de Jupiter – Princes justes et sages

– 7ème Ciel : Ciel de Jupiter – Esprits contemplatifs

– 8ème Ciel : Ciel des étoiles – Triomphe du Christ et de la Vierge

– 9ème Ciel : Premier Mobile – Hiérarchie Angélique
Empyrée – Dieu, les Anges, les Bienheureux

Le Meikai selon Kurumada

Le Meikai selon Kurumada

Comme vous aurez pu le constater Kurumada s’est largement inspiré de cette vision de l’au-delà, principalement dans la composition de son Meikai se parachevant sur un Elysion qui ne reprend pas cette fois la vision de Dante, mais aussi pour certains personnages comme Minos ou Caron. Cette œuvre majeure n’a pas inspirée que Kurumada mais de nombreux artistes, des peintres comme Botticelli, Michelange, Delacroix, ou des compositeurs comme Listz et sa “Dante symphonie”.

Pour en savoir plus je vous invite à aller visiter ces quelques sites :

– Docteur JP

– italialibri