Deux nouveaux complexes cinématographiques ont vu le jour ces derniers mois sur la capitale. 

Le premier, du réseau Gaumont Pathé, se situe au sein du nouveau centre commercial Beaugrenelle à proximité de la Tour Eiffel. Le second, un UGC Ciné Cité, s’est implanté non loin de la Porte de la Villette dans le 19ème arrondissement.

Si leur localisation pourrait traduire une cible différente, ils ont tout deux pour ambition d’améliorer notre expérience du cinéma. Nous avons testé (notre album photo à la fin de l’article).

Multiplexes-Gaumont-Beaugrenelle-UGC-Cine-Cite-Paris-19-4805 Multiplexes-Gaumont-Beaugrenelle-UGC-Cine-Cite-Paris-19-4835

Ces dernières années je suis devenu un habitué des cinémas Gaumont Pathé parisiens alors que ce n’était pas du tout le cas il y a 10 ans. Leur carte de fidélité, leur politique de community management sur Twitter, et la proximité géographique ont fini par me convaincre.

Mais cela ne fait pas tout et la qualité de l’établissement compte beaucoup. Mon historique au Pathé Wepler ne plaide par exemple pas toujours en leur faveur, alors qu’au contraire j’aime beaucoup l’accueil et les sièges du Gaumont Montparnos quand il s’agit de voir autre chose qu’un blockbuster. Les avant-premières ont jusqu’ici beaucoup eu lieu au Gaumont Marignan, sur les Champs-Elysées, sans doute pour la qualité de ses projections tant vantées par mon collègue du Visionarium. Côté tarif, mis à part le nouveau prix pratiqué pour les jeunes depuis le 1er Janvier 2014 (4 euros), les pratiques sont souvent différentes même pour les premières séances du matin que j’essaie de privilégier quand je suis seul.

J’étais donc très curieux de voir la vision de Gaumont Pathé pour ses futurs multiplexes. Niveau localisation, celui-ci va drainer du monde, surtout les clients du centre commercial récemment ouvert lui-aussi. Quand on n’est pas riverain et que l’on arrive par le métro ce n’est pas fléché donc votre smartphone ne sera pas inutile même s’il n’y a rien de compliqué surtout quand on a la Tour Eiffel en ligne de mire. Formidable vue qui fait plaisir.

Au rez-de-chaussée, le cinéma est directement accessible sans se perdre dans le labyrinthe du centre. On est tout de suite frappé par le côté “coloré” et les écrans plats qui annoncent les séances. Vous avez plusieurs caisses mais vous pouvez aussi opter pour l’achat en borne ou à la boutique de confiseries. Celle-ci occupe toute une zone avec même un stand M&M’s ! C’est un peu cher par contre.

L’accueil a été bon, et on nous a laissé choisir notre place à partir de celles encore disponibles, car il faut savoir qu’ici les sièges sont numérotés. Pas forcément fan de ce système (surtout avec les enfants) car j’aime décider au dernier moment en fonction de la configuration de la salle que l’on ne connaît pas forcément et des personnes déjà assises.

Pour la petite histoire nous allions voir, avec Aliénor, Léopoldine et Isis, La Reine des Neiges (pour la 4ème fois en ce qui me concerne) cette fois en VF mais en 3D.

Multiplexes-Gaumont-Beaugrenelle-UGC-Cine-Cite-Paris-19-4811 Multiplexes-Gaumont-Beaugrenelle-UGC-Cine-Cite-Paris-19-4814 Multiplexes-Gaumont-Beaugrenelle-UGC-Cine-Cite-Paris-19-4824

Après que nos tickets aient été scannés, direction l’escalator en descente pour rejoindre notre salle. J’ai aimé le cordon qui bloque l’entrée lorsque la séance précédente n’est pas terminée. J’ai aussi apprécié l’écran devant la porte qui indique les caractéristiques principales de cette salle 2 : nombre de fauteuils, espace entre deux rangées, taille de l’écran, type de projecteur, 3D et son…

L’un des grands reproches que l’on peut faire à la réservation sur Internet est que la liste des films disponibles n’apparaît que très peu de temps avant la date de sortie. Pire encore, rien n’indique (même le jour J) la salle que l’on va avoir, ni sa configuration (sauf au moment précis du choix de la place). On aimerait avoir des photos et de quoi se faire une idée, car c’est un critère important de choix. Cette remarque vaut aussi pour les concurrents.

Alors que le Wifi du cinéma était présent (sur inscription) au rez-de-chaussée, il ne l’était plus en bas. Il a fallu switcher sur celui (sans inscription, simple validation) du Centre Commercial. Pas de 3G ou de 4G… Étonnant.

À l’entrée, où nous sommes un peu (trop) pressés par notre ouvreuse (qui doit avoir bien d’autres fonctions), on nous remet des lunettes 3D à restituer à la fin de la séance. Il y en a deux types différents, celle pour les enfants sont de couleur verte.

La salle est sobre, les sièges confortables mais pas trop (j’ai connu mieux), l’inclinaison pas assez prononcée pour s’assurer que les enfants n’auront pas une tête devant eux… Mais il y a des réhausseurs. Pas de soucis pour placer mes longues jambes. La projection 3D s’est bien passée, sans être un spécialiste elle m’a semblé de qualité, et heureusement niveau programmation le court-métrage “Mickey, à cheval !” était bien présent. Côté son c’est mitigé, faut dire aussi que ma voisine (qui n’était pas l’une de mes filles, puisqu’elles sont éduquées au cinéma…) chantait pendant “Libérée, Délivrée”… Bravo les parents, la prochaine fois emmenez-la voir Chantal Goya, merci ! 🙂

Je pense que nous étions loin d’avoir la plus belle salle, il faudra donc revenir.

En bref, une belle expérience de cinéma, à tester.

Quelques infos : 14 euros le tarif plein, 10 salles, 1898 places. Selon vous pourrez bénéficier de numérique 2D/3D et 2K/4K, son 7.1 et Dolby Atmos comme au Pathé Wepler. Notez que le multiplexe dispose d’une page Facebook.

Multiplexes-Gaumont-Beaugrenelle-UGC-Cine-Cite-Paris-19-4924

Alors que j’allais systématiquement aux UGC Ciné Cité Les Halles et Bercy Village lorsque je suis arrivé sur Paris, j’ai peu à peu délaissé ce réseau pour Gaumont Pathé pour les raisons expliquées plus haut.

Ayant gagné une place via Twitter (merci ZoomOn Paris) pour découvrir le nouveau Ciné Cité Paris 19, l’occasion était parfaite pour y remettre les pieds et leur donner une nouvelle chance. Cela commençait assez mal puisque je ne savais pas comment réserver avec la carte “invitation” et par l’absence d’un compte Twitter pour m’aider (on est en 2014 les gars, n’hésitez pas à me passer un coup de fil) je n’ai trouvé qu’en tâtonnant au hasard (la réponse est “carte solo” pour ceux qui chercheraient).

Il faut d’abord noter que l’accès est difficile lorsque l’on n’est pas voisin du lieu. En effet selon le cas il vous faudra prendre au moins un métro puis le T3B depuis Porte de la Villette. Au moins cela a été l’occasion de passer juste à côté des anciens locaux de Club-Internet pour me remémorer quelques souvenirs.

Ce quartier semble en pleine reconstruction, il y a des grues et des travaux… Bref on sent bien que ce n’est pas terminé, même si l’immense bâtiment au milieu semble un peu esseulé façon paquebot. Mais pour ceux qui habitent à proximité c’est certainement une excellente nouvelle pour le dynamisme de la zone. L’arrivée du RER E “Rosa Parks” et de la passerelle sur le périphérique sera également déterminante. Il faudra donc juger l’ensemble urbain d’ici quelques années.

Multiplexes-Gaumont-Beaugrenelle-UGC-Cine-Cite-Paris-19-4951

À l’arrivée il faut retirer la place. Chez UGC il y a maintenant deux types de borne, visiblement l’une pour acheter une place, l’autre pour les retraits rapides de réservation. Je n’ai pas réussi à scanner le QR Code à partir de mon smartphone, j’ai donc opté pour l’insertion de la carte magnétique.

L’intérieur est très vaste. L’impression était accentuée par ce 1er Janvier où il y avait sans doute peu de monde. Seule une file d’attente se formait au niveau des caisses… Si le côté lounge est plutôt sympathique, le reste manque de couleurs et de chaleur. On a parfois l’impression d’être dans un entrepôt surtout quand on a passé le contrôle du billet…

Multiplexes-Gaumont-Beaugrenelle-UGC-Cine-Cite-Paris-19-4937 Multiplexes-Gaumont-Beaugrenelle-UGC-Cine-Cite-Paris-19-4939

Ce jour là mon choix s’est porté sur Albator en 3D et en VO. On en parlera prochainement lors d’une chronique consacrée au film, mais il y avait de quoi s’en mettre plein les yeux. En tout cas première bonne nouvelle : alors que l’on m’annonçait une VO en anglais (ce qui n’a aucun sens), j’ai eu le droit au japonais (j’étais du coup ravi par quelque chose qui devrait sembler si “évident”).

L’écran devant la salle a été décevant. On voit bien le titre, le VOSTF 3D ainsi que la durée mais il manque l’heure courante ainsi que les mêmes informations techniques qu’au Pathé. J’espère que cela sera amélioré.

Pour la 3D ici ce sont des lunettes REALD réutilisables, j’avais donc emmené les miennes. Cette info n’était pas indiquée sur le site web, ce qui m’a une nouvelle fois contrarié.

La salle était spacieuse, superbement inclinée, personne ne pouvait me gêner … visuellement. En effet il n’y avait qu’une seule personne derrière mois pourtant en bout de rangée alors que j’étais au milieu … Elle réussissait en bougeant à faire trembler mon fauteuil… Pas très agréable, c’est fort dommage !

Pendant les bandes-annonces j’ai remarqué, ce que les fidèles savent sans doute déjà depuis longtemps, que c’était Canal qui gérait les espaces publicitaires. Le tunnel n’était pas trop long avec son lot de diffusion en 3D dont la fameuse pub M&M’s.

Pour patienter on notera l’absence de Wifi MAIS une très bonne couverture en 4G Bouygues, même au sein de la salle 10.

Je ne saurais trop juger la qualité de la projection car je n’ai pas vu ce long métrage ailleurs, mais je n’ai pas été choqué, tout me semblait correct.

À la sortie, on retrouve le côté “usine” dans l’escalier, trop froid là encore. L’hiver, la pluie et le vent n’ont fait qu’accentuer cette impression jusqu’à mon retour en ville.

Pour résumer : là aussi à tester. Si vous êtes à proximité géographique c’est parfait, sinon vous passerez sans doute votre chemin pour un autre complexe plus chaleureux.

Quelques infos : 10,50 euros le tarif plein / 6 euros avant 12H ce qui est un gros + (bien vu pour un quartier plus populaire, c’est aussi pour ça que j’aime les séances du matin). 10 000 m2, 3 niveaux pour 14 salles et 2803 places (dont 76 à mobilité réduite). Étonnamment le communiqué de presse ne mentionne pas de données techniques sur les projections… Simple oubli ?

Multiplexes-Gaumont-Beaugrenelle-UGC-Cine-Cite-Paris-19-4945

Curieusement on sent que l’UGC a été conçu en tenant compte de beaucoup de paramètres urbains et fonctionnels… il a de nombreux avantages mais reste plus impersonnel que le Pathé. Il faudra donc certainement le juger sur le temps, le quartier étant en devenir. Quand on va au Disney Village (Gaumont), ou Cour Saint Emilion (Ciné Cité Bercy), ce n’est pas que pour les cinéma mais l’expérience proposée autour.

Concept-UGC-Cine-Cite-Paris-19

Côté divertissement on peut faire mieux. Je ne demande pas que l’on me serve du saumon ou un fondue savoyarde devant mon film – sinon je le regarde de chez moi c’est ridicule cette tendance – mais plutôt de quoi s’occuper pendant les inter-séances. Mes filles ont leurs 3DS, mais on aurait pu imaginer quelques activités ludiques autour du cinéma.

Toujours pas de hashtag et de wifi – même s’il est présent – clairement indiqué pour patienter. Cela aurait pu être en “gros” sur l’écran de projection avec le logo par exemple (celui qu’on voit avant les bandes annonces / publicités).

Et vous qu’en pensez-vous ? Avez-vous testé ces cinémas ?

Voir toutes les photos