« Starlight, Starbright » Toute la magie de la Disney’s Fantillusion Parade


Disney-Fantillusion.jpgLe week-end dernier nous avons rendu visite avec les enfants à notre ami Mickey à Disneyland Paris. Les moments passés étaient comme d’habitude très agréables, mais j’attendais à dire vrai très impatiemment un moment fort : la parade nocturne.

J’avais dans mes lointains souvenirs assisté à la “Main Street Electrical Parade” qui était reprise de la cultissime parade du même nom créé en 1972 et jouée dans les parcs américains notamment avant de faire une escale à Disneyland Paris jusqu’en 2003.

C’est donc sa remplaçante, la parade “Fantillusion” venue du Tokyo Disneyland (adaptation d’un autre spectacle nocturne “Fantasmic!”) qui la produira de 1995 à 2001, que nous découvrons. Et nous n’avons pas été déçu du spectacle loin de là.


D’abord parce que les enfants ont été émerveillés notamment par un Mickey scintillant, par une fée clochette qui ravira ma fille aînée qui est une vraie admiratrice et qui a eu son petit bisou (faut dire qu’elle avait le costume de circonstance), mais aussi très impressionnés par les “méchants”.

Ensuite c’est Papa qui a été aussi émerveillé (et ému par ses filles) mais aussi très intéressé par ce type de spectacles que je connais très peu finalement (mis à part le Carnaval de Nice peut être dans un autre registre beaucoup beaucoup moins féérique).

Fantillusion.jpgJe retiens de cette parade qu’il s’agit d’un véritable spectacle dotée d’une histoire en 3 actes “The Fairytale Garden”, “The Evil Vilains” et “The Happy Ending”. Un poème est d’ailleurs récité par les personnages. A chacun des 3 actes la parade marque une pause dans sa progression (en réalité l’un des stops a malheureusement été abandonné).

La lumière joue un rôle prépondérant bien évidemment. Qu’elle soit sur les chars, sur les costumes des personnages Disney, ou sur le château. LED et fibres optique notamment sont utilisés au kilomètre. Les chars des “méchants” sont d’autant plus impressionnants qu’ils se transforment et utilisent des fumigènes. Ce soir là j’ai d’avantage vu Ursula, j’espère voir la prochaine fois la transformation de Maléfique / Maleficient qui est à mes yeux la sorcière la plus charismatique.

La musique tient un rôle primordial dans la réussite de ce show. Elle a été composée par Bruce Healey. De type plutôt symphonique elle sert l’aspect dramatique de certaines scènes (dont l’acte 2 principalement). Elle est articulée autour d’un thème principal et de variations. Le procédé technique utilisé est très intéressant. Il s’agit du système ESCON. Chaque char transmet via des sondes au sol sa musique qui est diffusée se mêlant à l’underliner (le thème principal). Un album est disponible en version japonaise (la version française a cependant été adaptée) sur Amazon. Je vous le conseille. Un court extrait est aussi disponible sur l’album souvenir de Disneyland Paris (“Wishes“).

Je regrette cependant d’apprendre que la parade “française” a été réduite à 12 chars (contre 31 dans la version japonaise), peut être pour des raisons budgétaires …“From out of the night, comes the Magic of light… As Tokyo Disneyland proudly presents: Disney’s Fantillusion!” est remplacé par un simple “Ladies and Gentlemen, Boys and Girls. Disneyland Park proudly presents: the Disney’s Fantillusion parade!”. A noter aussi malheureusement que les personnages proches de Mickey (Pluto, Tic et Tac, Dingo) n’ont pas eu de costumes lumineux.

La parade a lieu en été et (à vérifier) le jour d’Halloween et en période de Noël. 
Elle s’est achevée par le feu d’artifice.

Ci-dessous vidéo promotionnelle Tokyo Disneyland.


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter


A propos de Pascal Kammerer – Freelance Journalist, Videographer and Connected project manager.

English : I created this blog in 2002, followed by the Le RevoRama channel, I am also a 38-year-old father. As a true journalist, and a self-taught videographer I strive to write moderated and sincere articles respecting both the topics and the readers. Founder of the Rêves Connectés limited liability company, I have 20 years’ experience as a Project and Web Project Manager / Community Manager. You can find more information through these links leading to my portfolio and my Curriculum Vitae. As a freelancer, I am available to work on your projects. I love to write and to share. I am passionate about new technologies, the “connected”/customer/user experience, web and mobile projects, community management, e-commerce, storytelling, medias, culture, family entertainment and theme parks, tourism and everyday life. Feel free to contact me, whether it’s about this blog or for any other professional project!

Do you like this blog? You too can experience your connected dreams. Check out our web and social media services for all audiences.Thank you. Pascal.

French : Créateur de ce blog en 2002 et de la chaîne Le RevoRama, je suis aussi un papa de 38 ans. Véritable journaliste et vidéaste autodidacte, j'ai à coeur d'écrire des articles mesurés et sincères, à la fois respectueux des sujets et des lecteurs. Fondateur de la SARL Rêves Connectés, j'ai 20 ans d'expériences comme Chef de Projets et Produits Web / Community Manager, vous trouverez plus d'informations sur ces lien avec mon portfolio et mon Curriculum VitaeFreelance, je suis disponible pour vos projets. J'aime écrire et partager. Je suis passionné par les nouvelles technologies, l'expérience "connectée" / client / utilisateur, les projets web et mobiles, le community management, le e-commerce, le storytelling, les médias, la culture, le divertissement familial et les parcs à thèmes, le tourisme ainsi que la vie citoyenne.

N'hésitez pas à me contacter que ce soit au sujet du blog ou tout autre projet professionnel !

Ce blog vous plaît ? Vous aussi vivez vos rêves connectés. Découvrez nos services web et médias sociaux, pour tous. Merci. Pascal.