Le Revo-Rama teste Final Fantasy XV (vidéo)


De Final Fantasy X remastered à Final Fantasy XV

Malgré que je sois un “ancien” du jeu vidéo, ayant connu l’époque des Nintendo et Super Nintendo, je n’ai jamais été attiré par Final Fantasy. Et puis quand cela semblait devenir plus intéressant, je ne savais plus par quel bout commencer.

Final Fantasy XV aurait été, à lui-seul, parfait pour cela. Mais lors de la Paris Games Week, grâce à des promotions sur le PS Store, j’ai pu acquérir la compilation de Final Fantasy X remasterisée pour la Playstation 4.

Belle surprise pour cette entrée en matière puisque le jeu bénéficie d’une belle histoire, d’une superbe musique, et de graphismes convaincant pour ce genre de refonte. Malheureusement les combats, au tour par tour et trop présent dès que l’on fait deux mètres, le rendent parfois agaçant (du coup grosse hésitation pour le futur remaster de FFVII).

Qu’allait-il en être pour Final Fantasy XV ? Découvrez quelques images de FFX en vidéo dans cet épisode du Revo-Rama !

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Le Revo-Rama teste en famille Final Fantasy X et Final Fantasy XV et vous parle du film Kingsglaive

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Yuna et Tidus

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Final Fantasy X Remastered PS4 – Combat

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Final Fantasy X Remastered PS4 – Yuna et sa chimère

Du long métrage Kingsglaive à Final Fantasy XV

En recevant le coffret collector nous avons pu nous immerger dans l’univers de Final Fantasy XV grâce au long métrage en images de synthèses Kingsglaive.

Il raconte les événements qui ont lieu dans la cité d’Insomnia, la capitale du peuple du Lucis. Ils mettent notamment en scène Dame Lunafreya de Tenebrae et le roi Régis. Ces faits sont parallèles à ceux se produisant dans le jeu, puisque dans celui-ci nous suivons Noctis – le fils du roi – et ses amis, qui cherchent à retrouver Lunafreya, et à combattre l’empire de Niflheim.

L’histoire est très dense, et bien faite, mais pour y entrer visionner ce film avant de jouer permet de mieux comprendre. Le revoir après est aussi indispensable pour le voir sous un autre angle. Le réalisme est saisissant, les filles n’ont pas tout de suite réalisé que (la belle) LunaFreya était virtuelle. Le souffle épique est présent, on ne s’ennuie pas, Kingsglaive est vraiment très réussi.

Takeshi Nozue en est le réalisateur. Il l’était aussi du film précédent Final Fantasy VII: Advent Children (2005).

Nous vous invitons à voir la bande annonce de Kingsglaive, avec notre avis, dans cet épisode du Revo-Rama ! 

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Le coffret collector Final Fantasy XV avec le jeu et le film Kingsglaive

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Lady Lunafreya Nox Fleuret dans Kingsglaive

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Le roi de Lucis Regis Lucis Caelum CXIII dans Kingsglaive

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Lady Lunafreya Nox Fleuret dans Kingsglaive

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Ardyn Izunia, le chancelier de Niflheim et bras droit de l’empereur Iedolas Aldercapt

Final Fantasy XV, celui que nous attendions ? On n’est pas mieux qu’à dos de cho-co-bos !

Les défauts perceptibles dans FFX ont disparu. Les graphismes sont dignes d’une Playstation 4, et les mouvement plus naturels (même si un peu ridicules par moment). Les combats sont en temps réel, et les personnages parlent en français. D’ailleurs ils parlent parfois beaucoup et se répètent, n’est-ce pas Prompto ? 🙂

Mais est-ce qu’il a aussi les mêmes qualités ? Oui, le scénario est à la hauteur, les personnages dans l’ensemble charismatiques et attachants, les chimères sont encore plus impressionnantes comme les “daemons” (démons). La musique est top, orchestrale et lyrique à souhait.

Le monde est aussi plus ouvert, cela semble moins linéaire, même si on est guidés dans notre périple (heureusement). Mais si vous voulez trainer des heures à prendre des photos ou faire la cuisine, c’est aussi possible.

Les meilleurs moments de Final Fantasy XV et notre avis sur le jeu, dans cet épisode vidéo du Revo-Rama ! 

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Le Chancelier, Noctis et ses amis dans Final Fantasy XV

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Noctis et ses amis apprennent ce qu’il s’est passé dans la ville royale d’Insomnia

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

L’Archéen

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Négociation dans Final Fantasy XV

En conclusion, que vous soyez un joueur découvrant Final Fantasy, ou un fan plus exigeant, cet opus devrait vous plaire.

Il est indiqué PEGI 16, honnêtement je suis dubitatif sur une classification aussi rude. Certes quelques gros mots échappent parfois aux personnages, et l’un ou l’autre monstre peut être assez repoussant. Mais rien qui ne soit de nature à effrayer les filles, moins par exemple que les armures d’un Last Guardian pourtant PEGI 12. Bref, à vous de voir en fonction de vos propres enfants, la vidéo du Revo-Rama devrait vous aider à prendre votre décision.

(PS : Lunafreya Nox Fleuret on t’aime)

(PPS : Vivement Kingdom Hearts 3)

Revo-Rama-Final-Fantasy-X-XV-Kingsglaive

Affrontement entre chimères / divinités de Final Fantasy XV

Luna Freya dans Final Fantasy XV, le moment d’invoquer Leviathan

Et vous que pensez-vous de Final Fantasy X et XV,

Kingsglaive, et de cet épisode du Revo-Rama ?