Que nous prépare la London Resort Company ? L’ex London Paramount Entertainment Resort sera-t-il le Universal Studios européen ?


De retour de Floride où nous avons passé cet été un séjour de 2 semaines à visiter 6 parcs à thèmes et 3 parcs aquatiques au sein de Walt Disney World et Universal Orlando Resort (que nous vous montrons au sein de nos reportages vidéos), on se pose naturellement la question de l’avenir des complexes de loisirs de ce type en France et en Europe.

Le Walt Disney World français à la peine

On a souvent parlé sur ce blog des plans initiaux de la Walt Disney Company pour Euro Disney, devenu depuis Disneyland Paris, lors de son ouverture en 1992. L’optimiste était de rigueur et on devait rapidement voir le premier parc et ses hôtels s’étendrent, un second se construire dans la foulée, tout en parlant d’un troisième. On tenait notre Walt Disney World européen et Universal n’allait pas tarder à s’installer le plus près possible (certains disent à Melun) pour profiter de cette locomotive. Mais tout ne s’est pas exactement passé comme prévu, le deuxième parc s’est construit dans la douleur, quant à parler d’un troisième parc cela pourrait ne pas être acté avant 2024 voire 2030 si l’objectif des 22 millions de visiteurs n’est pas atteint. On en est à 13,4 millions d’entrées cumulées au dernier pointage de novembre 2016. À titre de comparaison le grand frère d’Orlando du Magic Kingdom fait à lui-seul 20,4 millions de visiteurs ! Quant au Hollywood Studios c’est 10 776 000 !  La comparaison est cruelle, vous allez me dire que la situation n’est pas la même, on va donc s’en tenir à l’objectif des 22 millions. Les causes évoquées sont multiples mais la principale est sans doute l’endettement et un manque cruel d’investissements alors que la concurrence innove de plus en plus.

L’Europe des parcs à thèmes et parcs d’attractions

Cette compétition en Europe est éclatée contrairement à la situation d’Orlando, mais on peut dire que nous avons de la chance. Nous avons un magnifique Efteling aux Pays-Bas, un ambitieux Europapark en Allemagne, un PortAventura en Espagne (où Universal a investit un temps…) pour ne citer qu’eux. En France c’est la Compagnie des Alpes qui est le challenger de Disney avec notamment le Parc Astérix et le Futuroscope qui se renouvellent presque chaque année. Bien sûr ils attirent aussi une clientèle différente, mais on peut imaginer que beaucoup de visiteurs néerlandais, belges, espagnols, ou allemand par exemple privilégient les parc locaux. Mieux, à notre image, des familles françaises découvrent ces parcs qui ont beaucoup à nous offrir. Et ce n’est pas fini puisqu’il y a de nombreux projets en cours ou à l’étude comme le renouveau du Jardin d’Acclimatation à Paris qui a pour ambition de devenir le deuxième parc de loisirs français, un parc Spirou près d’Avignon pour les prochains mois, et bien d’autres sérieux ou plus farfelus.

Paramount-London

Projet de façade Paramount London

Le projet London Paramount Entertainment Resort

Nous avions consacré l’été dernier une série de Revo-Rama à Londres où nous avions visité un certain nombre de parcs et lieux de divertissement comme Legoland, Chessington, Harry Potter Studio Tour, Doctor Who Expérience, Madame Tussauds et bien d’autres… Mais nous ne nous doutions pas à l’époque qu’un vaste projet était en préparation. Pourtant celui-ci est porté depuis 2011 (présenté en 2012) par la London Resort Company Holdings (qui dépend de la Kuwaiti European Holding Company) et est déjà surnommé le “Kent’s Disneyland” puisque celui-ci devrait être construit à Swanscombe dans le Kent au Sud-Est de Londres (aujourd’hui c’est 45 minutes de trajet mais leur site annonce 17 minutes depuis la gare Eurostar de St Pancras). Il pourrait ouvrir en 2023 pour un budget total de 3,5 milliards de livres (3,8 milliards d’euros ce qui se rapproche des 4,6 milliards d’Eurodisney, même si la comparaison est rapide et ne tient pas compte de nombreux facteurs). La construction devrait démarrer en 2019, sauf si celle-ci pourrait être retardée suite au départ des studios Paramount du projet initialement appelé “London Paramount Entertainment Resort“. Le complexe s’étendrait sur 364 hectares (à titre de comparaison le Universal Orlando Resort fait 160 hectares avec 2 parcs à thème, un parc aquatique et 5 hôtels). Il devrait contenir le parc d’attractions (autour du cinéma outre Paramount – qui s’est désisté – il y a déjà BBC, Aardman and BFI, British Film Institute ce qui peut laisser espérer des zones Doctor Who, Sherlock, Chicken Run, Wallace & Gromit … Top Gear), un parc aquatique intérieur, salles de théâtre, concert et cinéma, des restaurants, des boutiques et bien sûr des hôtels.  Il pourrait générer 27 000 emplois direct et indirects, et accueillir 50 000 touristes par jour dans la zone de Kent (ce qui porte l’objectif annuel à 18,2 millions de visiteurs). Le projet en est actuellement à ses derniers stades de consultations qui peuvent être suivis sur leur site internet http://londonresort.info/ et leur compte Twitter @LondonResort.

Paramount London 2

Source : http://www.londonparamount.info/

Le retrait de Paramount est-il un coup dur, une opportunité ou une porte ouverte pour Universal Parks & Resorts ?

Le projet est à prendre au sérieux au même titre que Eurodisney au même stade de développement mais tant que les consultations ne sont pas terminées et la construction démarrée, des doutes peuvent légitimement être formulés. Le départ de Paramount est sans doute un coup dur, mais pourrait être au contraire une bonne chose. A priori les porteurs du projet se défendent de chercher un autre partenaire du même type comme Universal afin d’être libre de travailler avec qui ils veulent. Malgré tout la rumeur est persistante et ce serait une opportunité pour NBC Universal de cloner enfin son concept en Europe, avec des plans déjà éprouvés outre-atlantique comme l’avait fait en son temps Disney en y apportant néanmoins de nombreuses modifications. On peut aussi imaginer l’arrivée d’autres franchises ou de créations propres mais tout cela demande du temps et 2019 c’est bientôt. C’est une question importante à éclaircir d’autant que les questions des droits sur certaines IP est clairement problématique (exemple Spiderman à Universal Studios Florida ne pourrait pas arriver ici ailleurs qu’à Disneyland Paris mais ne peut pas être utilisé à Walt Disney World …). Attention aussi à ne pas se tromper de modèle : celui des Disney’s Hollywood Studios et des Walt Disney Studios basé sur les coulisses du cinéma est un échec, celui d’expériences comme The World of Harry Potter est au contraire un succès.

#theamazingadventureofspiderman 10x ? 😎🙃✅#universalislandsofadventure #universalorlando

London Paramount Entertainment Resort un projet à suivre de près, pour nous mais aussi Disneyland Paris

Quoiqu’il en soit c’est un projet forcément alléchant pour les fans de ce type de complexe de loisirs. Mais c’est sans doute aussi un sujet d’inquiétude pour d’autres comme Disneyland Paris dont la clientèle est aussi composée d’européens dont des britanniques (oui malgré le BREXIT …) qui risquent de se détourner ou au moins de différer leurs visites. Est-ce que cela a joué dans la reprise en main de la Walt Disney Company sur Euro Disney ? Peut-être pas car il y avait une nécessité de sortir de la crise. Par contre, et on l’espère, cela pourrait avoir comme conséquence l’annonce post-25ème anniversaire d’un vaste plan de relance tel qu’on le rêvait le 1er avril dernier avec Lava Lagoon et … Doctor Who 😉 Qui a dit que la concurrence pouvait avoir du bon ? 🙂

Et vous que pensez-vous du projet London Paramount Entertainment Resort ? Aimeriez-vous voir débarquer un Universal London Resort ? À suivre.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − neuf =