NOIR, les musiques (partie 1)


S’il est vrai que NOIR est une série qui ne fait pas l’unanimité, on ne peut pas en dire autant de la magnifique bande son qui l’accompagne.

Véritables petits bijoux d’une Kajiura au sommet de sa créativité, elles apportent à la série toute sa profondeur et son ambiance unique, et rares ceux sont qui ne les apprécient pas. Les musiques de la série sont regroupés sur 3 albums (qui donneront lieu ici à 3 articles).

NOIR OST 1

Noir pochette_ost1

– Titre : Noir Original Soundtracks 1
– Sorti le 21/06/01
– Référence : VICL-60737
– Composition et arrangements : Yuki Kajiura – Akino Arai/Hokari Hisaaki (Kirei na Kanjou) – Mikiya Katakura (Coppeira no Hitsugi)
– Paroles : Yuki Kajiura – Arika Takarano – Akino Arai
– Voix : Kaida Yuriko – Akino Arai – Arika Takarano
– Édité par Victor Interactive
– Nombre de cd :1
– Durée : 55min 43sec

– 1- Koppeira no Hitsugi

Il s’agit du générique d’ouverture de la série proposé dans sa version longue. Ce qui est fort plaisant car en général les génériques sur les Ost sont présentés sous leur forme « Tv edit » les version longues se trouvant sur des singles. Cette chanson, que l’on doit au groupe Ali project est un mélange de pop et de rythmes rétro ponctuée de « coups » de violon très aigus. Cela lui confère un côté « film policier » ou d‘espionnage. Une chanson agréable à écouter donc.

– 2 – Les Soldats

« Chanson la messe » comme diraient certains. En effet, il s’agit d’ un chant de chorale, à laquelle vient se greffer un peu plus tard une musique de fond plus « moderne », le tout s’ achevant sur des sons de cloche. On retrouve cette piste à chaque prélude au début de chaque épisode pendant la « prière ».

– 3- Snow


Un joli petit solo piano à la sonorité très calme voire triste.

– 4- Canta per Me

Tout simplement fabuleuse : un chant féminin, une guitare et un violon et vous voilà bercés. En effet l’impression que l’on a en écoutant ce chant justement c’est de « planer ». On se laisse presque emporter sur les voix du chœur, au rythme de la guitare et quand à partir de 2e minute, le violon faisant, son show on ne peut que lâcher un « Wow que c’est beau ». Le moment fort de la piste, ce sont ces 30 petites secondes durant laquelle le violon se met chanter et à vous bercer avant que le chœur ne vienne s’y ajouter pour vous mener jusqu’à la fin du voyage qui s’ achève avec ce même violon et quelques coups de guitare

– 5- Corsican Corridor

Une musique très agréable dans un premier temps… Le rythme assez percutant donné par les coups de basses couplé à la flûte est très agréable à écouter.

– 6- Ode to Power

Une musique bien sombre. La rythmique y est lourde, accentuée par les percutions. A cela s’ ajoutent des violoncelles…

– 7- Solitude by the Window

Une musique triste histoire de changer un peu… Certainement l’une des plus belles de ce cd. Tout commence par des notes de piano timides, ensuite le piano est rejoint par un accordéon et la mélodie prend de l’ampleur, le piano se fait plus présent… Au final une très belle musique et le mariage Piano/accordéon fait des merveilles.

– 8 – Romance

Accordéon le retour… Cette fois Yuki Kajiura l’associe à une guitare. Un rythme est soutenu et prend son envol après 2 minutes 25 où l’ accordéon puis la guitare se lâchent dans un final époustouflant jusqu’à la tombée du rideau… Du grand art en somme. L’une des rares musiques aux sonorités « festives » de cette série.

– 9 – Silent Pain

Vu le nom, faut pas vous attendre à du très joyeux… En effet les coups de basses présents dans ce morceau, que l’on peut assimiler à des battements de cœur, rendent un peu « mal à l’ aise ». Cette impression est accentuée par les divers bruits de fond et autres cris. Une musique d’ ambiance donc, utilisée pour faire monter la tension.

– 10 – Lullaby

C’est beau. Mais alors très, très beau. Une musique d’une douceur à l’ image de la douceur apparente d’Artena dont c’est le thème. Une guitare, un violon… Un rythme très lent, très doux et une belle voix qui nous bercent pendant plus de 3 minutes. D’ ailleurs le titre n’est pas usurpé car Lullaby veut dire berceuse.

– 11 – Melody

La mélodie de Melody est tout simplement la musique de la montre à gousset de Kirika. On a donc droit à des notes au sonorités « boite à musique » seules au début puis rejointes par une guitare électrique, des percutions qui vont un peu alourdir le tout. Un joli mix agréable.

– 12 – Chloé

Comme son nom l’indique, si vous entendez cette musique, c’est que Chloé n’ est pas loin. La mélodie de cette musique est assez enfantine qui correspond bien au côté « petite fille » de Chloé.

– 13 – Wispering Hills

Dans le genre original, c’est original. Une musiques aux percutions variées dans leur nature et leur rythme conférant un certain exotisme au thème. A cela s’ ajoute une flûte de pan et des chants qui font assez « indiens ». D’ ailleurs certains bruits et certaines voix que l’ on entend à l’ arrière confortent cette impression.

– 14 – Zero Hour

Dans la lignée de Snow, un solo piano tout ce qu’ il y a de doux et mélancolique… Très beau.

– 15 – Liar, you’re a liar

Une musique assez électronique avec synthé et percutions… Mais si ça se limitait à cela ce ne serait pas du Yuki Kajiura… Elle a trouvé le moyen d’y ajouter des voix assez spéciales qui font assez « cris agressifs ».

– 16 – Sorrow


Vous aimez cet article ? Tenez-vous informé grâce à notre lettre d'information mensuelle

powered by TinyLetter

Voici l’ une des perles de ce cd voire de toutes les musiques de NOIR. Un magnifique violoncelle qui pleure pendant 2 minutes 41. Chaque vibration de cordes ne laissent indifférent. C’est triste, c’est beau tout simplement.

– 17 – Salva nos

Encore une fois audace et mélange des styles font tout le charme de cette piste. Un chœur qui chante sur de la musique techno ponctuée de coups de guitare électriques jusqu’ à la 15e seconde de la deuxième minute où débarque en trombe un violon (encore ?) et nous fait un show époustouflant. La meilleure partie de la chanson sans conteste.

– 18 – Kirei na Kanjou

Le générique de fin. Tout simplement fabuleux, l’un des plus beaux qui existent. La voix d’Akino ARAI mêle douceur et mélancolie dans sa voix sur cette belle balade. On a l’ impression au ton de sa voix qu’ elle vit complètement ce qu’ elle chante, on entend même sa respiration, ses soupirs… Vraiment du grand art. La musique met en scène une guitare sèche, des percussions, des violons et même un clavecin rendant l’ ensemble très mélodieux. Une très belle chanson donc.

Au final si on connaît NOIR et ses musiques, on ne peut que se jeter sur les Osts. Le premier cd tient ses promesses et est nous propose un peu les thèmes phares de cette série. Le talent de Yuki Kajiura y est exprimé à merveille et commence ainsi à gagner ses lettres de noblesse dans le monde de la composition.

Une rapide sélection des meilleures pistes :

– Canta per me (qui a dit évidemment ?)
– Lullaby
– Sorrow
– Solitude by the Window
– Kirei na Kanjou
– Romance
– Coppeira no Hitsugi
– Melody